Domenech : « Zidane n’est pas une star lisse, ce n’est pas un gentil mec »

Modififié
0 48
Raymond Domenech n'en loupe pas une.

L'ancien sélectionneur de l'équipe de France, qui a emmené les Bleus en finale de la Coupe du monde 2006 avec Zizou, a profité de la nomination de ce dernier à la tête du Real Madrid pour donner son avis. Après avoir expliqué craindre les coups de sang de l'ancien Ballon d'or sur le banc du Real, Ray Strange a évoqué la personnalité de son ancien meneur de jeu. « Zidane incarne le talent, la créativité, il était capable de faire sur un terrain ce que les autres ne savaient pas faire. Et il a en plus cette capacité à ne pas parler beaucoup. Quand il a commencé à faire de la télé, son sponsor lui a d’ailleurs demandé d’arrêter. Ça lui donne cette part de mystère qui entoure les stars » , a-t-il lancé dans les colonnes du Monde. « Zidane, lui, c’est un mythe. Un mythe capable de susciter des émotions chez les gens et pas seulement positives. Ce n’est pas une star lisse, ce n’est pas un gentil mec. Il est capable de tout, et c’est ce qui en fait un dieu humain. »

Quels sont les douze travaux de Zidane ? TC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Bonjour Raymond,

Je sais que la vie n'est pas tous les jours facile pour toi, mais, s'il te plaît, tais-toi.

Cordialement,

Un ami qui te veut que du bien.
Sukhumvit 18 Niveau : Loisir
Oui Raymond!

Siempre con huevos
Il y a plus intéressant dans l'interview à mon avis :
Vous comprenez que l’opinion lui ait pardonné son coup de tête en finale du Mondial 2006 ?

Pardonner ? Mais personne n’a eu besoin de lui pardonner car on ne l’a même pas accusé. Quand on est rentrés à Paris après la finale de Berlin on a été reçus à l’Elysée par le président de la République avec la Légion d’honneur. L’épisode du coup de boule fait partie du mythe. Ça en a fait un dieu humain. Un mec qui met un coup de tête à un type qui l’a insulté, il n’y a pas plus humain.

Les gens n’ont vu qu’un joueur dans cette histoire, mais personne n’a jamais pensé à ce que Thuram, Henry, Vieira, Malouda ou Sagnol avaient pu ressentir. Lui avait fait un mauvais geste et les autres avaient perdu la finale de la Coupe du monde. Comme tout mythe, il bénéficie d’une forme d’immunité.

On verra comment il réagira en tant qu’entraîneur si un jour un mec pète les plombs et fout en l’air tous ses plans, ses projets de jeu.

http://www.lemonde.fr/sport/article/201 … _3242.html
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Knockaert signe à Brighton
0 48