1. //
  2. // Médias

Domenech se farcit Dugarry

Modififié
13 99
C'est un échange de fond de court qui peut durer aussi longtemps que lors d'un Ferrer - Nadal.

Égratigné par Christophe Dugarry après s'en être pris à Layvin Kurzawa suite à la débâcle des Espoirs face à la Suède, Raymond Domenech a profité d'une tribune dans le Huffington Post pour tenter plusieurs revers long de ligne. Morceaux choisis.

- « J'ose à peine te dire qu'en matière d'éducation ton passé plaide pour toi. Non, je n'ai jamais eu à te gérer quand j'étais ton sélectionneur. Tu étais en avance sur ton temps. Oui, déjà jeune, tu étais ingérable »

- « Je ne peux pas croire que tu sois aussi emporté, hargneux, colérique que ce que tu montres. Non, je crois que dans le rôle du méchant donneur de leçons, tu es devenu un virtuose. »

- « Ta carrière de footballeur a plaidé pour toi. Tu as fait l'unanimité partout où tu es passé. À Barcelone par exemple. Un très beau transfert que certaines mauvaises langues avaient à l'époque osé qualifier de bide. Cette brillante carrière, faite de technique et de dextérité te permet d'expliquer aujourd'hui à tout le monde ce qu'il faudrait faire... ou pas. Là, tu es très performant. »

15-A.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Autant c'est bien envoyé, autant ça fait pitié de la part de Raymond.

Ca pue le vieil aigri à plein nez.
tunisiensinonrien Niveau : Loisir
Aussi ridicules l'un que l'autre.Si seulement le temps de parole était indexé sur la taille du cerveau...
On l'aime ou on ne l'aime pas, mais force est de reconnaître qu'il parle et écrit parfaitement, et du coup, ses messages et interventions sont souvent sympas!

Ici, le coup de l'ironie est magnifique!
Et, à choisir, je préfère parler foot avec Domenech que Dugarry.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
13 99