1. //
  2. // Vidéosurveillance à Manchester

Dix histoires de vidéosurveillance dans le foot

Après avoir déjà écarté plusieurs de ses joueurs, remplacé toutes les pelouses d'entrainement par du gazon hybride et réclamé des plantations d'arbres pour protéger ces mêmes terrains du vent, Louis van Gaal poursuit ses résolutions de rentrée : quelques semaines seulement après son arrivée à la tête de Manchester United, le manager néerlandais vient de réclamer l'installation d'un système de vidéo surveillance pour la modique somme de 600 000 euros. Le but ? Etudier de près la performance de ses joueurs lors des entraînements. En attendant les premiers résultats, retour sur dix anecdotes qui relient ces petites caméras cachées au monde du football. Avec beaucoup d'Anglais dedans.

Modififié
0 4

1/ « Je ne sais pas ce qu'il m'a pris »

« Il est toujours plaisant de voir son nom dans les journaux. Même pour de mauvaises raisons » . David Hillier sait de quoi il parle. En 1995, quelques semaines seulement après un contrôle antidopage positif au cannabis, cet ancien milieu de terrain anglais d'Arsenal est repéré par les caméras de surveillance de l'aéroport londonien de Gatwick en train de voler deux valises. L'une contenait du matériel informatique ; l'autre des vêtements de haute couture italiens. Lesquelles appartenaient à un homme d'affaires danois qui avait délaissé ses bagages quelques minutes pour aller chercher sa voiture. « Je ne sais pas ce qui m'a pris » , lâchera pour seule justification David Hillier, aujourd'hui pompier du côté de Bristol. « Un jour, lors d'un incendie, je sui sorti du feu avec un chien. Je pensais que c'était un enfant, alors j'ai accouru en criant : "J'ai quelqu'un, j'ai quelqu'un". Quand j'ai alors vu que c'était juste qu'un chien, je l'ai jeté par terre et je suis retourné à l'intérieur… Là non plus, je ne sais pas ce qu'il m'a pris » .

2/ Ils fument un joint dans le rond central !

Fondé en 1862, Notts County, basé dans la ville de Nottingham, n'est pas seulement l'un des plus vieux clubs historiques d'Angleterre ni celui qui inspira les bandes blanches et noires au maillot de la Juventus, c'est aussi l'une des institutions pionnières dans la lutte contre le hooliganisme. Pour preuve, quand Notts County décidé d'installer un système de vidéosurveillance dans son stade afin de calmer ses plus violents supporters, les premières personnes arrêtées sont deux fans allongés au milieu du rond central… fumant un joint sur les notes d'un tube de Bob Marley ! Rude boys.

3/ « Ne cacherais-tu pas une bombe là-dessous ? »

« J'aime que l'on m'observe. Surtout sans que je le sache » . Sensuelle ou perverse - c'est selon - cette petite phrase est celle que choisit Ron Atkinson pour justifier son choix de rejoindre la version anglaise de la célèbre émission de télé-réalité Big Brother, en 2013. Pour cet ancien manager de Manchester United et commentateur controversé du football anglais, les caméras ne posent alors aucun problème. «  J'ai un système de vidéosurveillance partout chez moi, cela ne devrait pas trop me changer » , poursuit-il dans la presse britannique. Mais après seulement dix jours d'enfermement, « Big Ron » est éliminé et doit quitter l'aventure. La raison ? Peut-être que les téléspectateurs n'ont pas apprécié l'une de ses petites vannes « racistes » . Comprendre : à une candidate qui portait une serviette de bain sur sa tête à la manière d'un voile musulman, Ron lui demande devant les caméras : « Ne cacherais-tu pas une bombe là-dessous ? » .

Youtube

4/ « Je suis fier de ce que je suis devenu »

On connaît de lui l'anecdote du cigare dans l'œil, la claque à Ousmane Dabo, ses millions de followers sur Twitter et un passage par l'Olympique de Marseille. Entre-temps, avant que la philosophie allemande ne calme ses ardeurs, Joey Barton est également passé par la case prison. Le souvenir d'un Boxing Day qui n'aura jamais aussi bien porté son nom : fin 2007, l'Anglais, totalement ivre, s'en prend à plusieurs passants dans les rues de Liverpool. Selon la police, il assène une vingtaine de coups de poing à un homme avant de fracasser les dents d'un adolescent. Rien n'échappe aux caméras de surveillance. Barton reconnaît un problème d'alcoolisme et écope de 77 jours d'emprisonnement. Avant de prendre un peu de recul : « Sans toutes les affaires sombres de mon passé, je ne serais pas l'homme que je suis aujourd'hui, et je suis fier de ce que je suis devenu. Mais j'essayerai de faire certaines choses différemment… »

Youtube

5/ « À l'école, c'était le garçon qui aimait manger les vers en cours de Biologie »

Jamie Redknapp, David James, Steve McManaman, Robbie Fowler et même Stan Collymore. On les appelait les « Spice Boys » . Un terme inventé par la presse pour caractériser les frasques, la célébrité, la richesse et le mode de vie parfois dissolu de ces joueurs de Liverpool des années 1990. Parmi eux, Stan Collymore. Après s'être offert une mauvaise réputation avec l'agression de l'une de ses partenaires quelques années plus tôt, l'attaquant accuse cinq à six joueurs du club de rugby de Bath de l'avoir agressé, en 2004. L'ancien international springbok Robbie Fleck l'aurait insulté de « sale nègre » dans un club de Dublin où les joueurs de Bath passaient la soirée après leur défaite contre le Leinster. L'agression verbale aurait ensuite dégénéré hors du club. Mais après visionnage des caméras de surveillance, retournement de situation : la police incrimine Collymore, qui serait finalement à l'origine de cette querelle. Pour raisons médicales, dépression et soucis psychologiques, ce dernier n'écopera pas de sanctions pénales. Mais son ami Neil Ruddock de théoriser : « Stan est un type bizarre. A l'école, c'était le garçon qui aimait manger les vers en cours de Biologie. Bizarre mais gentil » .

Youtube

6/ Le plus vieux hooligan du monde !

Suppression des tribunes debout, la création de tribunes familles, l'installation de grillage, l'envolée tarifaire des billets et l'installation de la vidéosurveillance : en imposant des mesures drastiques et inédites au début des années 90, l'Angleterre avait pour objectif de changer le physionomie de ses stades et d'éradiquer le hooliganisme. Pari réussi ? En 2008, un Londonien devient le plus vieux hooligan emprisonné pour violences au sortir d'une défaite de son équipe de cœur, Milwall, contre Birmingham. Les images de caméras de surveillance de la ville sont formelles : le bougre a blessé 26 chevaux de la police montée locale… à 56 ans ! Congrats'.

7/ Romaric, champagne et Barcelone by night

30 octobre 2010. Alors qu'ils sont en déplacement au Nou Camp, les Sévillans Zokora et Romaric décident de découvrir les joies de Barcelone by night la veille du match. Faute grave : les caméras de surveillance de l'hôtel des visiteurs montrent les compatriotes ivoiriens en habits de lumière, les chaussures ôtées pour ne pas faire de bruit, avec des bouteilles de champagne à la main. Après leur défaite face au Barça du lendemain (5-0), les deux acolytes écoperont d'une amende de 30 000 euros chacun. Dur.

8/ Porsche, Anderlecht et station service

Jonathan Legear, ça vous parle ? Milieu offensif belge, passé par le RSC Anderlecht et l'Olympiakos, ce dernier est davantage connu pour son coup de volant que ses débordements sur la ligne de touche. En 2012, alors joueur du club russe du Terek Grozny, ce dernier entre au volant de sa Porsche dans la supérette d'une station-service de la ville de Tongres au petit matin. « L'automatisation de la pompe est détruite. Nous estimons les dégâts à une somme comprise entre 250 000 et 300 000 euros » , déclare alors le porte-parole de la station-service Esso. Pris en flagrant délit grâce aux images des caméras de surveillance, Jonathan Legear n'en est pas à son tour d'essai. En mai 2009, toujours ivre, il avait déjà percuté l'habitation de Londerzeel avec sa BMW X5 avant d'être été condamné à 50 heures de travaux généraux. Doublé.

9/ « Eh, mais ça ne serait pas ce mec de X-Men ? »

Une dernière bagarre pour la route. Mais cette fois-ci, Vinnie Jones n'en est pas l'initiateur, mais la principale victime : en 2008, l'ancien footballeur devenu acteur est frappé en pleine figure à l'aide d'une bière dans un pub du Dakota du Sud, aux Etats-Unis. Puis, aidé par ses amis, le bélligérant se rue sur la star anglaise pour un début de baston générale. Conséquences lourdes : l'acteur doit être hospitalisé et reçoit alors 48 points de suture pour les graves lacérations qui ont marqué son visage. La raison d'une telle violence ? Vinnie Jones n'aurait pas apprécié que son assaillant le pointe du doigt, déclarant à ses amis : « Eh, mais ça ne serait pas ce mec de X-Men ? » . Tout simplement.

Youtube

10/ Michel Platini et la goal-line technology

Le dernier système de surveillance à la mode dans le football, c'est elle : la technologie sur la ligne de but, plus communément appelée la goal-line technology. Appréciée par certains, décriée par d'autres, toujours est-il que cette dernière semble avoir été approuvée par Michel Platini, opposant farouche à l'introduction de la vidéo dans le football, selon Sepp Blatter, président de la Fifa : « J'ai parlé au président de l'UEFA Michel Platini, qui m'a dit qu'il introduirait la goal-line technology lors du prochain Championnat d'Europe en France en 2016 » . Qui sont les seuls à ne pas changer d'avis ?

Par Victor Le Grand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Euh, sur le footballeur belge qui encastre sa Porsche dans la station service, des nouvelles du gars qui payait tranquillement à la caisse ? Et du caissier accessoirement ?

On voit le gars se prendre de plein fouet une Porsche lancée, et vu comment on voit le scooter voler, je pense pas qu'il l'ait arrêter avec ses mains, surtout que derrière le comptoir j'imagine qu'il y a un mec derrière, et encore derrière un mur, en général c'est comme ça, pourtant la présentatrice en a rien à foutre et vous parlez que de dégâts matériels dans votre paragraphe, sur la dernière image il a pas l'air bien le gars quand même.
Message posté par Lantar
Euh, sur le footballeur belge qui encastre sa Porsche dans la station service, des nouvelles du gars qui payait tranquillement à la caisse ? Et du caissier accessoirement ?

On voit le gars se prendre de plein fouet une Porsche lancée, et vu comment on voit le scooter voler, je pense pas qu'il l'ait arrêter avec ses mains, surtout que derrière le comptoir j'imagine qu'il y a un mec derrière, et encore derrière un mur, en général c'est comme ça, pourtant la présentatrice en a rien à foutre et vous parlez que de dégâts matériels dans votre paragraphe, sur la dernière image il a pas l'air bien le gars quand même.


RIP

:-/
loulou1931 Niveau : CFA2
Message posté par Lantar
Euh, sur le footballeur belge qui encastre sa Porsche dans la station service, des nouvelles du gars qui payait tranquillement à la caisse ? Et du caissier accessoirement ?

On voit le gars se prendre de plein fouet une Porsche lancée, et vu comment on voit le scooter voler, je pense pas qu'il l'ait arrêter avec ses mains, surtout que derrière le comptoir j'imagine qu'il y a un mec derrière, et encore derrière un mur, en général c'est comme ça, pourtant la présentatrice en a rien à foutre et vous parlez que de dégâts matériels dans votre paragraphe, sur la dernière image il a pas l'air bien le gars quand même.


il y avait eu une brève sur Sofoot et un article entier sur Jonathan Leager, un alcoolique avec un toucher de balle de "velours" si je me souviens bien de l'article.

Sinon pour te répondre, aucun blessé n'a été constaté à mon souvenir.
AirForceOne Niveau : CFA2
Stan Collymore a vraiment un problème !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 4