1. //
  2. // 8es
  3. // Barcelone-PSG

Dix choses que vous ne savez pas sur Iniesta

« En réalité, vous ne savez rien de moi. » Voilà comment Andrés Iniesta introduit sa biographie, Mon Histoire. Un livre écrit sous la plume des journalistes Marcos López et Ramon Besa, avec les témoignages de l’intéressé et de tous ceux qui l’ont côtoyé. C’est le parcours du gamin de Fuentealbilla devenu l’un des plus beaux joueurs de son époque, mais aussi un homme éclairé, franc et généreux. Voilà dix choses que vous ne savez pas sur Andrés Iniesta, tirées de sa bio.

Modififié

  • Le premier jour du reste de sa vie

  • À douze ans, le jeune Andrés réalise son rêve : intégrer la Masia. Pourtant, il considère aujourd’hui ses années au centre de formation du Barça comme « les pires de sa vie » . L’adolescent a vécu comme un déchirement de vivre loin de sa famille, restée dans son village natal de Fuentealbilla, dans la région de Castille-La Manche, où ses parents tenaient un bar. D’ailleurs, la première nuit d'Andrés à La Masia a failli être la dernière. Son père, sa mère et son grand-père, venus l’accompagner, passent la nuit dans un hôtel barcelonais. Mais le papa, José Antonio, ne trouve pas le sommeil : « Vous savez quoi ? Je retourne à La Masía récupérer le petit ! Je n’en peux plus » , lâche t-il. « Si sa mère n’avait pas été là, je l’aurais ramené à la maison » , assure le père. Merci maman.


  • Le soldat de Pep

  • Une défaite à Numancia et un match nul contre le Racing Santander. À l’été 2008, les débuts de Pep Guardiola à la tête de l’équipe première du Barça ne sont pas convaincants. Guardiola, lui-même, se pose des questions sur son projet de jeu. Un soir, un joueur pousse la porte du bureau du coach. Depuis son plus jeune âge, Andrés Iniesta a toujours été un garçon timide, discret, taiseux. Alors, quelle ne fut la surprise de Guardiola de voir la tête d’Andrés derrière la porte. « Ne vous en faites pas, mister, on va tout gagner. On est sur la bonne voie, continuez comme ça, d’accord ? On joue super bien, et on s’amuse à l’entraînement. S’il vous plaît, ne changez rien, déclare alors le milieu à son coach. Et Iniesta repart en lançant un : "¡ Vamos de puta madre !" » Abasourdi sur le coup, Pep Guardiola n'a rien oublié de cette marque de soutien.


  • La dépression

  • 2009, c’est l’apogée du FC Barcelone. L’équipe de Pep Guardiola réalise une saison historique en remportant six trophées en autant de compétitions disputées. Paradoxalement, c’est à cette période qu’Andrés Iniesta était au plus mal sur le plan personnel. Il ne dormait pas, se blessait constamment, avait mal à l’estomac, sans trouver aucune explication médicale. « Quelque part, c’était comme si mon corps et mon esprit s’étaient séparés. J’avais l’impression qu’ils allaient dans deux directions opposées, confie l’Espagnol dans le chapitre intitulé L’Abysse. Son père est même allé jusqu’à l’emmener voir un mage dans le sud de l’Espagne, qui lui a fait se couper les cheveux. Finalement, épaulé par son entourage, Iniesta a fini par retrouver progressivement l’équilibre qui lui manquait.



  • « Joel, peux-tu... »

  • Comme tous les footballeurs sous les feux médiatiques, Andrés Iniesta est entouré d’une équipe pour gérer ses intérêts et sa communication. Cependant, il prend soin de lire et de répondre personnellement aux messages qui lui sont adressés. « Un jour, j’ai fait "l’erreur" de lui dire combien d’e-mails il avait reçus, sur son site, pose Joel Borrás, l’un de ses conseillers. Il s’agissait de personnes qui demandaient des maillots, des photos, des vidéos, des autographes, etc. (...) Peu importe qu’il y en avait plus de cent, il voulait les lire. Je ne sais pas comment il a fait pour trouver le temps de le faire, mais, le lundi suivant, il m’a recontacté : "Joel, peux-tu te rendre au centre d’entraînement récupérer l’un de mes maillots et l’envoyer à cette adresse... ? Joel, n’oublie pas ces photos... Joel, ils m’ont demandé une vidéo. Je vais l’enregistrer et te l’envoyer, Ok ? Tu peux leur envoyer ensuite ?... Ah, et il faut aussi un maillot pour une école de Galice qui organise une tombola ! Ils récoltent des fonds..." Et cela a continué. Il est comme cela depuis le premier jour. »


  • San Andrés

  • « Je me rappelle qu’on avait commencé à attaquer sur la droite et que Leo s’est retrouvé avec le ballon, dans la surface, narre Andrés Iniesta. Mais les défenseurs de Chelsea lui sont tombés dessus et c’est là qu’il m’a fait la passe, quand il m’a vu. Il a réalisé qu’il ne pouvait pas frapper, alors il me l’a passé. Et là... » C’est une frappe de mule qui fouette la lucarne de Petr Čech. Le but de sa vie (avec la délivrance en finale de la Coupe du monde). On joue la 93e minute à Stamford Bridge quand le Barça égalise à dix contre onze face à Chelsea, arrachant in extremis la qualification pour la finale de la Ligue des champions. Un mois plus tard, les Blaugrana soulèveront la coupe en battant Manchester United à Rome, 2-0. Mais il y a mieux : les statistiques l’attestent, neuf mois après le golazo signé Iniesta, les hôpitaux de Barcelone ont enregistré un fort pic de naissances.

    Vidéo


  • La prophétie de Trinité-et-Tobago

  • À l’été 2001, l’équipe de France U17 remporte la Coupe du monde à Trinité-et-Tobago, Florent Sinama-Pongolle est élu meilleur joueur du tournoi. De son côté, l’Espagne se fait sortir dès la phase de poules après avoir battu Oman, puis perdu successivement contre le Burkina Faso et l’Argentine. Pas glorieux. Andrés Iniesta et Fernando Torres, les tauliers de la sélection espagnole, sont pointés du doigt après cet échec. Dans l’avion du retour, les deux coéquipiers s’échangent leur maillot. Fernando laisse une dédicace à son ami Andrés : « Un jour, toi et moi, on gagnera la Coupe du monde. Fernando Torres. » Vrai, et El Niño aurait même pu rajouter deux championnats d’Europe dans sa dédicace.


  • L’héritier

  • Étant jeune, Andrés Iniesta avait deux idoles : Pep Guardiola et Michael Laudrup. Le premier en a fait son élément-clé quand il menait le Barça, le deuxième aperçoit en lui son double. « Quand je le vois jouer, j’ai l’impression de me revoir jouer à l’époque, assure le Danois. Je dis surtout cela quant à sa façon de se déplacer. Il y a aussi sa façon de dribbler, d’amener la balle d’un pied à l’autre, pour l’éloigner de l’adversaire. (...) Il y a le joueur qui voit la passe que tout le monde voit, même ceux qui sont en tribunes. Qu’elle soit faite ou non, c’est autre chose, mais au moins il la voit. Puis il y a le joueur qui fait la passe que personne n’attend : tout le monde pense que la balle va partir dans un sens, et il l’envoie dans l’autre. Et enfin, il y a une autre catégorie de passe, la plus difficile : celle qui passe dans un trou quasi inexistant, et que personne n’a vue. Andrés est capable de faire ces trois types de passe. »



  • Un sens de l’humour déroutant

  • Andrés Iniesta, la monotonie incarnée ? Derrière sa personnalité calme, posée, presque mystérieuse, se cache un type qui aime bien se marrer. « Il joue sur cette impression que les gens ont de lui, décrypte son coéquipier Marc Bartra. Son sens de l’humour peut être sec, et parfois, un peu noir. Tu ne sais pas s’il se moque de toi ou pas. C’est sa façon de te surprendre. » Luis Suárez en a fait l’expérience : « Andrés, il faut apprendre à le connaître, tout comme lui doit apprendre à te connaître. Et ce n’est pas facile d’être synchro sur le terrain, quand on parle d’un milieu qui base son jeu sur des passes courtes et d’un attaquant comme moi qui cherche des ballons derrière la défense, et qui étire davantage le jeu. Il faut du temps. Un jour, il m’a dit : "Qu’est-ce qu’il y a ? Tu ne reçois aucune de mes passes." Je me suis figé. Je ne savais pas quoi dire. Et là il m’a sorti : "Je déconne !" Je ne m’y attentais pas... »


  • Andrés, le malicieux

  • Sur le terrain comme dans la vie, Andrés Iniesta est un homme respecté et apprécié. Et il est précisément capable de jouer sur sa réputation de joueur modèle. C’est encore Marc Bartra qui raconte : « Un jour, lors de la première mi-temps d’un match à Allecas, contre le Rayo, quand Tata Martino nous entraînait, on était assis sur le banc, tous les deux, juste derrière le juge de touche, et on n’arrêtait pas de lui crier dessus, de le critiquer. Quand l’arbitre a sifflé la mi-temps, Andrés est allé le voir pour lui dire : "Ne faites pas attention à eux, ils sont un peu tendus, ce match compte beaucoup." Je n’en croyais pas mes yeux. S’il y en avait bien un qui râlait contre l’arbitre, c’était Andrés. Quand je lui ai dit, il m’a répondu : "T’inquiète, je l’ai séduit. Tu vas voir comment ils vont être bons, en seconde période." »


  • Le sens des responsabilités

  • Andrés Iniesta ne tire jamais les penaltys. Pourtant, en demi-finales de l’Euro 2012, alors que l’Espagne et le Portugal vont se disputer le ticket pour la finale aux tirs au but (0-0), le joueur s’adresse à Vicente del Bosque : « Míster, je veux tirer. » La dernière fois qu’il s’était essayé dans l’exercice, c’était en juveniles, à l’âge de dix-sept ans, et le gardien avait repoussé sa tentative. Mais dix ans plus tard, à Donetsk, il se porte volontaire pour tirer le seul tir au but de sa carrière professionnelle afin d'envoyer l’Espagne en finale de l’Euro. Si inattendu qu’après la qualification de la Roja, la journaliste Sara Carbonero demande à Iniesta : « Auriez-vous aimé tirer, ce soir ? » Elle avait oublié que le Barcelonais avait marqué le deuxième tir, en ouvrant son pied le plus tranquillement du monde face à Rui Patrício.

    Mon histoire, Andrés Iniesta, écrit par Marcos López et Ramon Besa, éditions Marabout, 19,90 €


  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Barça-PSG

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article

    Thouvenel Ballon d'Or Niveau : National
    Note : 1
    J'avais zappé le dégagement-passe décisive (Cole?) sur son but contre Chelsea
    Essien, de mémoire.
    saddam_usain_bolt Niveau : CFA2
    Michael Essien :-)

    Purée je rappelle de ce but comme si c'était hier. Je ne suis pas du fan du Barça, mais j'ai rarement autant vibré devant un but. C'était dans un pub irlandais du centre ville où j'habite. On s'était même fait prendre à partie par des anglais fans de Chelsea à la fin du match. "Why are you so happy? You're not even Spanish !" Mouahaha
    2 réponses à ce commentaire.
    ajaxforever Niveau : Loisir
    Oui Sara, j'aimerai bien tirer ce soir...
    1 réponse à ce commentaire.
    El Mago.
    Je crois que je vais pleurer a sa retraite, et a celle de Messi aussi.

    Surrement le footballeur qui m'a fait le plus rever.
    Leo Merci
    +1
    Plus le temps passe et plus je me rends compte à quel point ce joueur est phénoménal, de même que cette période 2009-2012
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
    Ton pseudo est superbe.
    2 réponses à ce commentaire.
    LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
     //  12:53  //  Amoureux du Qatar
    Note : 2
    Elle est mimi l'anecdote avec Fernando Torres!
    O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
    " Un jour, toi et moi, on dégustera un Nero d'Avola coulant le long des seins de Romane Bohringer."

    Je tente le coup, au cas où.
    1 réponse à ce commentaire.
    la 11ème chose que vous ne savez pas c'est qu'il ne sera pas titulaire ce soir
    Je le pense très probable également, après sur un 3-4-3, même s'il est un peu moins bien, difficile de s'en passer. Mais effectivement, s'il est vraiment au même stade avec son physique, l'erreur de l'aligner comme au match aller
    1 réponse à ce commentaire.
    Franko003
    intéressant <iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5aahzj_tymczasem-w-lodzi_auto?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
    Mon joueur préféré sans aucune hésitation! Classe, technique, vision, super mentalité: il a tout au plus haut niveau. Veratti est encore très loin de lui mais si il y en a un qui est sur son chemin à tout les niveaux c'est lui.
    l'hiverpoule Niveau : Loisir
    Je vais mettre le feu aux poudres mais .... Guti était bien plus fort que lui
    jobaldinho Niveau : DHR
    hahahaha tu vas surtout passer pour un con !
    l'hiverpoule Niveau : Loisir
    Pourquoi ? Le potentiel de Guti était supérieur à celui d'Iniesta. Mais le potentiel c'est 20% de la carrière. C'était un peu provocateur comme commentaire mais y'a un fond de vérité ..
    Note : 1
    J'ai trouvé ça compliqué de calculé un potentiel, comment tu fais pour affirmer ça?
    6 réponses à ce commentaire.
    gaucherforever Niveau : CFA2
    Don Andres.Le joueur le plus agreable à voir jouer cette dernière décennie.
    Pas de Ballon d Or pourtant...vivement que l on sorte de l ère binaire CR7/Messi.
    Sidney ★ Niveau : CFA
    Note : 2
    Je me souviens très bien de la première fois où je l'ai vu jouer

    C'était le demi-finale retour de la Ligue des Champions 2006, à l'aller Barcelone était allé s'imposer 1-0 à San Siro en maillot jaune fluo, sur une reprise en demi-volée pleine lucarne de Giuly à la réception d'une passe d'extraterrestre de Ronaldinho

    Au Nou Camp Iniesta était titulaire

    Je le connaissais pas. J'ai halluciné ma race devant sa toute-puissance technique et tactique

    C'était la première fois que je ressentais ça en voyant jouer un jeune. Par la suite seuls Messi, Lassana Diarra (bah quoi?) et Verratti m'ont fait la même impression
    Randallmcmurphy Niveau : District
    Je confirme pour Diarra, et pourtant je supporte Paris. J'ai peu de souvenirs de sa période madrilène, mais je l'ai toujours trouvé très impressionnant lors des classico, où il était effectivement la seule réponse tactique et technique à Marco.
    Dommage qu'il n'ait pas le 1/100 du professionnalisme de l'Espagnol, il était vraiment déconcertant ce joueur.
    1 réponse à ce commentaire.
    Marrante l'anecdote de Torres.

    Ceci dit je me demande toujours combien de personnes ont dit ça dans le vent pour que ca marche une fois.

    Imagine Cabella sort ça à M'Vila après s'être fait rouster contre la Norvège en 2013, c'est tout de suite moins glam.
    Le keltois Niveau : CFA2
    Un pur bonheur de voir jouer Iniesta. C'est terrible le foot quand c'est aussi simple. Pas de fioritures, pas de gestes en trop, tout simplement le geste juste, le geste qu'il faut quand il faut. Et les passes, elles sont magiques.

    Et je suis d'accord avec toi Sidney, quand tu voyais le jeune Lassana Diarra dès ces premiers matchs au Havre tu voyais qu'il avait quelques choses de plus que les autres malgré un physique assez banal et je ne peux qu'écrire la même chose en parlant de Verrati.
    Randallmcmurphy Niveau : District
    J'ai vraiment cru qu'il avait changé lors de ses débuts fracassants à l'OM, je le voyais déjà tenir le milieu de l'équipe de France pendant 3-4 ans.
    Sa blessure avant l'euro aura signé le glas de sa carrière au haut niveau en Europe.
    1 réponse à ce commentaire.
    Bouafiacoeurcoeur Niveau : DHR
    Vous auriez aussi pu parler de sa relation avec le regretté Dani Jarqué. Iniesta est le seul du Barca à se faire acclamer au Cornellá El prat, le stade de l'espanyol Barcelone. Notamment pour ce qu'il avait sous son maillot lors de son but en finale de CDM... C'est assez hallucinant
    l'hiverpoule Niveau : Loisir
    Ramos porte le 15 avec la Roja en hommage à Jarque, 2 grands hommes
    jobaldinho Niveau : DHR
    Il y a un passage très émouvant à ce sujet dans le docu des Cantona "Looking for Barcelona"
    http://www.upsidedistribution.com/?LOOKING-FOR,256
    2 réponses à ce commentaire.
    Joseph Marx Niveau : Loisir
    Iniesta est fabuleux, il fait l'unanimité. Si les Dieux du football sont justes ce soir, le Barça l'emporte 5-4 avec des prestations stratosphériques de Don Andrès côté FCB et Verratti, Pastore côté PSG.
    Voir Iniesta jouer et mourir...!
    sandrine22
    Bonjour
    Je remercie du fond de mon cœur le maitre WAKPON .Je lui fais ce témoignage par ce canal parce qu'on ne sait jamais, vous qui avez des connaissances ou c'est vous même qui avez des problèmes sentimentaux ou sociaux c'est pour vous dire que rien n'est perdu et sachez que l'espoir est plus que permis et certain grâce au maitre WAKPON . Pour mon histoire mon mari m'a quitté du jour au lendemain sans aucune raison . C’était la dépression totale , toutes mes tentatives ont été vaines c'est de là j'ai appelé Carine mon amie et c'est celle ci m'a dit de prendre mon mal en patience qu'il sera à moi . Je ne croyais pas à ce que Carine me disait et elle m'a envoyé l'adresse électronique du grand maitre WAKPON . J'ai pris contact avec lui et tout ce que le maitre WAKPON m'a dit s'est réalisé et je suis avec mon mari et il est à mon écoute et on s'entend bien . Le grand maitre WAKPON est pétri d'expérience .Voici son e-mail maitrewakpon@gmail.com

    http://retour-affectif-rapide.hautetfort.com/
    On n'a pas de pub de sexe et de rencontres sur ce site, et ce serait bien que ça reste ainsi! Surtout pour un lien vers un site payant j'imagine bien.
    1 réponse à ce commentaire.
    il y a 5 heures Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 7 il y a 9 heures Manchester City passe au foot US 12 il y a 12 heures La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 73
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
    Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8