1. //
  2. // Musique
  3. // Interview

Disiz : « Le foot, c’était une drogue »

Après deux ans d’absence, Disiz revient le 9 juin avec Pacifique. L’artiste en profite pour nous confier son ancienne passion toxique pour le foot et présenter son onzième album, parsemé de quelques phases footballistiques. Entretien.

Modififié
Salut Disiz... ou Disiz La Peste ? On doit t’appeler comment finalement ?
C’est comme on veut. J’ai remis Disiz La Peste, car j’étais considéré comme deux artistes différents sur toutes les plateformes de streaming. En gros, ça veut dire qu’il y avait Disiz d’un côté et Disiz La Peste de l’autre, sans lien entre les deux. Du coup, en signant chez Polydor, j’ai décidé qu’on allait tout regrouper sous Disiz La Peste. Pour qu’on puisse écouter facilement tout mon catalogue.

Avant de devenir un passionné de boxe, il paraît que t’étais vraiment à fond dans le foot, c’est vrai ?
Oui, c’est ça. Je me souviens, une fois, j’étais sur le tournage d’une série et il y avait la finale de la Ligue des champions 2008. J’avais carrément dit au régisseur général de ne pas me faire tourner ce jour-là pour pouvoir regarder le match. Et j’étais tellement un ouf de foot que je regardais même les matchs de Ligue 2. Non, laisse tomber, le foot c’était une drogue. Et je n’aime pas quand je perds le contrôle, alors j’ai dit j’arrête. Je suis quelqu’un d’assez radical, alors j’ai arrêté d’un coup.

C’est étonnant de t’entendre dire que t’étais aussi accro à la Ligue 2. Ça sent l’histoire de paris sportifs...
(Rires) Non, non, je n’ai jamais parié ! En fait, tu peux vite devenir accro, tu sais. Parce que, je pense que ce que les gens aiment dans le foot, au-delà des joueurs et tout, c’est l’incertitude. Tu ne sais jamais comment va se terminer un match. Regarde la dernière Coupe du monde de Zidane. Tous les parieurs auraient pu dire que l’Italie ou la France allait gagner, mais que Zidane allait mettre un coup de tête... C’est ça qu’on aime tous dans le foot, il peut se passer n’importe quoi à n’importe quel moment. Mais je regarde encore des matchs, hein. Seulement, je ne suis plus dans cette addiction. En revanche, quand il y a des matchs importants, là je regarde. Le dernier match que j’ai vu, c’est celui avec Paris et Barcelone, le match retour avec la remontada. Là, je me suis dit : « Mais comment c’est possible ? »

Et tu n’es pas tombé dans le même vice avec la boxe ?
Non. En fait, je regardais le foot, mais je ne le pratiquais pas, tandis que je regarde la boxe, mais je la pratique aussi. Du coup, quand t’as une addiction pour un sport et que tu le pratiques, ça te fait du bien au niveau du mental, du corps et tout. Mais quand t’as une addiction et que t’es juste devant ta télé et que tu ne fais que bouffer, ça ne va plus. Et en plus c’était ouf, je commençais à m’énerver, crier devant les matchs, puis même vis-à-vis des gosses... Alors j’ai dit non, stop.

D’ailleurs, L.U.T.T.E est très orienté boxe. C’est un peu ton Simple constat 5 façon boxe ?
Oui, c’est un peu le même principe. C’est-à-dire que je fais une espèce d’ego trip en utilisant toute la métaphore de la boxe et des arts martiaux en général. C’est pour ça que je cite Sun Tzu ou Lao Tseu. Après, ce sont des combats mentaux aussi, c’est pour ça que je cite également Schopenhauer. C’est l’art du combat par rapport à beaucoup de choses, la lutte, quoi.

« Je suis un peu comme Ribéry, je ne lâche pas le steak. Tu vois bien, j’ai quinze ans de carrière et je suis toujours en studio à refaire et re-refaire des morceaux. »

En 2014, tu signais le générique de Foot 2 Rue extrême. Tu nous racontes ?
Quand j’étais chez Def Jam, il y a le patron, qui s’appelle Benjamin Chulvanij, qui m’a demandé si j’avais envie de faire le générique de Foot 2 rue, car il avait reçu une demande. Mes gosses regardent Foot 2 rue et ça m’a rappelé moi quand je regardais Olive & Tom. Et j’ai dit : « Bah ouais, ça me ferait kiffer de faire ça.  » C’était un truc que je n’avais jamais fait et c’était bien payé en plus. Donc j’ai dit oui, allons-y, et voilà.


T’as quand même quelques phrases footballistiques dans Pacifique. Surtout dans Meulé Meulé/Aight et Watcha, les sons les plus « rap » de l’album. Parler de foot est obligatoire quand on veut kicker ?
Non, mais le foot, c’est la lecture populaire dans les quartiers. Le foot en fait vraiment partie, c’est l’ADN du quartier. Quand je rappe, je replonge dans mes premiers instincts, si on peut dire. Et donc, forcément, dans ma façon d’écrire, il y a des métaphores footballistiques qui arrivent. Et ce n’est tellement pas fait exprès, que je ne peux même pas te dire quels sont les sons où j’en parle. Dans Watcha, je dis quoi ?

Tu parles du Bayern et de Ribéry.
Ah oui, je dis que j’ai les crocs comme le logo du Bayern. Tu regardes le logo du Bayern, moi ça me fait penser à un monstre qui attrape des trucs. Et la référence à Ribéry, c’est parce que c’est un tueur que j’adore. Je me demande même s’il n’est pas un de mes joueurs préférés de tous les temps. Tu sais pourquoi ? Parce que, déjà, le type vient de Boulogne-sur-Mer et c’est surtout un mec qui, quand il est sur le terrain, joue comme un chien de la casse qui ne lâche pas l’affaire. Et moi je suis un peu comme ça, je ne lâche pas le steak. Tu vois bien, j’ai quinze ans de carrière et je suis toujours en studio à refaire et re-refaire des morceaux. Et puis, il est beau quand il joue, c’est un truc de ouf. Pour moi, il aurait mérité d’être Ballon d’or plein de fois.

T’as demandé à rester une matinée à l’Olympia pour écouter chaque son et les sélectionner. Pour le prochain album, tu demanderas le Stade de France ?
(Rires) Non, parce que le Stade de France, c’est nul, il n’y a pas d’ambiance. Après, faudrait le faire à l’Arena (AccorHotels Arena, ex POPB, ndlr). Mais pour ça, il faudra que mon disque cartonne.

Tu dis toujours que tu ne fais pas du rap, tu fais du Disiz. En fait, Pacifique représente très bien cette phrase. L’album va du rap à des sons chantés, en passant par du zouk, aussi un peu d’électro, parfois on ne sait pas trop...
Oui, c’est ça. C’est mon album le plus « disizien » possible. Et je peux te garantir que ça a été dur. Il m’a pris deux ans durant lesquels j’ai travaillé chaque jour sur le disque. Je réécoutais à la maison, je prenais des notes, je prenais des cours de chant... Et je ne dis pas ça pour dire que c’est bien ! Ce sont juste des faits. J’ai une quarantaine de versions du titre Ça va aller, 33 versions du titre Menteur Menteuse. Je n’ai jamais autant travaillé sur un disque, mais ça ne veut pas pour autant dire qu’il est bien. Ça a été vraiment dur, je me suis même embrouillé avec des gens. C’était dur aussi de faire comprendre que ça n’allait pas être un disque que t’allais pouvoir classer. C’est un univers particulier et j’espère que les gens vont rentrer dedans. J’ai déjà de très bons retours avec Autre espèce et Splash, maintenant on verra.

« Si Zlatan était un MC, il serait le meilleur en ego trip de l’histoire du rap. »

Il y a une forme que tu adores et qu’on retrouve de nouveau sur cet album sur La fille de la piscine, c’est le story telling. Si tu devais rapper en story telling la carrière d’un acteur du foot, ce serait qui ?
Si c’était en ego trip, je prendrais Zlatan. Parce que, si c’était un MC, il serait le meilleur en ego trip de l’histoire du rap. Rien que ce qu’il a dit avant de venir à Paris : « Je ne connais pas la Ligue 1, mais la Ligue 1 me connaît » , c’est une punchline de ouf. Et en story telling... (il réfléchit). Je prendrais Ben Arfa. En fait, ce joueur est tellement une énigme, que je pense que ça ferait une belle histoire à raconter. Et elle n’est pas finie encore. Parce que, quand il est arrivé au PSG, on a dit qu’il allait éclater pour de bon, mais ce n’est pas ce qu’il s’est passé. Mais on ne sait pas, c’est peut-être sur le dernier tiers de sa carrière qu’il va se passer un truc de ouf. En tout cas, c’est tout ce que je lui souhaite.

Il y a un son particulièrement étonnant, et qui compte apparemment beaucoup pour toi, c’est Quand je serai chaos.
Il compte beaucoup pour moi, parce que c’est une reprise d’Alain Souchon. Et Alain Souchon, c’est un artiste que j’aime beaucoup. En fait, je voulais quelque chose de particulier dans ce disque. Le spectre anglo-saxon, et particulièrement américain, pour moi, complexe beaucoup les Français. Il y a un chanteur qui s’appelle M, qui a fait une chanson qui s’appelle Le complexe du Corn Flakes et dans laquelle il dit, en gros : « Toute mélodie que je trouve sonne moins bien que celles des Américains. » Et dans le rap, on a exactement ça. Même dans la musique française. Après, il y a des individualités qui n’en ont rien à foutre, mais, dans la globalité, on a ça. Et en rap, on attend que les Américains fassent quelque chose pour s’autoriser à le faire, comme s’ils donnaient le curseur. Et moi, dans ce disque, j’avais à cœur de ne plus être sous ce curseur-là. Et donc je me suis autorisé à parler de mes propres influences qui ne sont pas américaines, notamment Alain Souchon. Du coup, comme je suis chez Polydor, j’ai demandé pour reprendre Quand j’serai K.O.

D’ailleurs tu dis dans ce son « D.I.S.I.Z. longue carrière comme Maldini » . Mais rassure-nous, tu ne comptes pas te fâcher avec tes fans quand tu arrêteras ta carrière ?
(Rires) Non, non. Mais je ne savais même pas qu’il s’était fâché avec les fans du Milan. Non, ne t’en fais pas, je n’ai pas ce rapport-là avec mon public. Je suis hyper proche.



Propos recueillis par Giuliano Depasquale Pacifique, le onzième album de Disiz. Sortie le 9 juin.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

 //  08:20  //  Aficionado du Togo
Note : 1
le coupable c'est ce putain de poisson rouge....

comment on peut arrêter de regarder du foot??
J'ai déjà essayé, jamais réussi.

D'un autre côté il est impossible pour moi de vivre de manière aussi viscéral les matchs à la façon de Disiz.
Pour paraphraser George Best : un jour j'ai arrêté de suivre le foot, ça a été les 20 minutes les plus dures de ma vie.
j'ai eu un décrochement du foot à partir du moment où je n'ai plus pu pratiquer, la faute à 2 opérations (genou-cheville).
mon rapport au foot a changé dès ce moment.
il n'y a guère plus que les compètes de engageant les EN qui me font vibrer.
Ce commentaire a été modifié.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Les vrais ce sont ceux qui, entre un resto avec leur femme et un Nice-Lille ...
Maurice Belette Niveau : CFA2
Astuce, resto face à une brasserie, se positionner en terrasse dos à la brasserie et regarder le match dans le reflet de la vitrine.
En plus ça entraine le cerveau.
("y a plus que les compet qui engagent les EN qui me font vibrer"...dit le mec au compte LDC sur sofoot donc qui a laché un bon millier de post ;-) )
Enfin ^peut etre que ton "ouais bof" c est l équivalent de "vibrer" chez un autre. Et c est vrai que le foot de club est bien vicié...mais ca n empeche pas que ca peut encore marcher.
6 réponses à ce commentaire.
Champion-mon-frère Niveau : Ligue 1
"Tu vois bien, j’ai quinze ans de carrière et je suis toujours en studio à refaire et re-refaire des morceaux"

À certain moment de ta carrière tu as quand même fait des choses très étranges Disiz. Jamais trop compris ton passage vers "l'électro"
Mais tellement... pourtant son album "retour" Lucide était vraiment bien!
Comme Maldini il a perdu une partie de ses fans, moi en tout cas.
J'ai eu la malchance de le voir en festival en 2014, quelle déception. Il a fait trois fois la même chanson (Kamikaze) qui en plus nulle nulle nulle. Grosse déception!
Disiz c'était mieux avant
ManodesMontagnes Niveau : National
 //  10:00  //  Aficionado del Real Madrid
Note : 2
J'avais cru lire que le délire Disiz Peter Punk et l'autre Disiz (surnom à la con à base d'Electro) c'était un geste fort, après l'album de 2009 Disiz The End défini comme son "dernier album de rap", pour marquer un détachement à un univers du rap trop caractérisé en France. Lui, a raison, voit en le Rap la vraie liberté de faire du son :

"J'arrête le rap dans sa forme définie dans cette pauvre France, mais je continue la musique dans son aspect général"

Le gars était pas si débile que ca étant donné qu'aujourd'hui les délires egotrip ramenés à de l'électro sortent des préjugés établis sur l'éventuelle existence du "Trap" pour rejoindre ce qu'on pense conventionnel dans le rap. Pareil pour l'autotune (dont Disiz est un des pionniers en France) qui est accepté aujourd'hui dans l'univers rap avec certaines utilisations qui se sont montrées hyper judicieuses. 'Fin, quoi qu'il en soit, le domaine du rap s'est élargi à partir de ces libertés, Disiz a seulement été un peu frustré à l'époque de ne pas être systématiquement catégorisé "artiste rap" pour avoir basé son style sur ces libertés.

Et en effet, son délire électro/rock ou je ne sais quelle connerie était bien de la merde
Caribou West Niveau : CFA2
Disiz the end était un très bon CD d'adieu, on l'entend dire dans Bête de Bombe 4 "Comme Zinedine Zidane je pars sur un coup de tête".
Il s'agit d'un des meilleurs rappeurs français des années 2000, aussi balèze qu'atypique et innovant, son départ devait écrire sa légende.
Par contre son retour dans le rap a été extrêmement médiocre, avec des morceaux sans saveur, des albums plats, des thèmes limités...

Cette remarque vaut pour à peu près tous les rappeurs qui ont fait un come-back ces dernières années (Lino, IAM, les Sages Po'...), c'est vraiment pas une pratique adaptée au rap.
ArtAuGant Niveau : DHR
Extrêmement médiocre c'est plutôt ce qui s'applique à la scène rap français actuelle. Il reste bien au dessus de tout le lot !
Note : 3
Le dernier album de Lino était très bon et ses feat restent un délice (surtout quand il donne la leçon à Booba...).
Je sais pas si on peut parler de come-back pour IAM, en tout cas pas de come-back médiocre.
Les gars ont jamais arrêtés même si ils n'ont pas sorti d'album entre 2013 et 2017. Et franchement leur dernier album est pas mal du tout.

Le jour ou Fabe fait un retour pourri j'arrête d'écouter du rap!
ManodesMontagnes Niveau : National
 //  11:41  //  Aficionado del Real Madrid
D'accord avec toi pour IAM. Même s'ils ont disparu des charts, Shu et Akh avaient encore une grosse présence sur les scènes un peu partout. Surtout parce qu'ils étaient à la recherche de budget.

C'est "l'interdiction" de sampler qui a tué IAM : A partir du moment où les samples sont barrés en dessous de 50.000 dollars "parce qu'IAM vend", ca fait cher l'album quand on connaît le rapport d'IAM au sample. C'était donc soit sampler, soit investir dans du très gros matos pour para-sampler (exemple de para-sample : le thème de Dark Vador para-samplé de la marche funèbre) en ayant une progression qualitative.

A mon sens, même si IAM a fait le tour de leur "culture de l'instant" de l'époque (la vision du quartier en direct d'un banc, sans regarder au delà du dernier bloc, sans se projeter dans le temps, sur demain c'est loin) qui les a rendus magnifiques, ils n'ont jamais cessé d'aller chercher cette progression. Le développement de l'univers (mythologie japonaise,...) toujours super bien foutu, l'acquisition de bon matos (bon, on n'en est pas à la qualité de mixage de Drake ou de Beyoncé),...

D'ailleurs il faut les voir sur scène pour s'en rendre compte. Très peu de rappeurs francais actuels rendent d'aussi belles copies qu'eux étant donné que leurs prods achetées à des inconnus, faites en indé ou montées avec du matos correct pour un format .mp3 n'ont aucune "âme" en live et le tout rend les sons très plats. C'est à ce moment que les collectifs actuels brillent un peu étant donné qu'ils sont dans ce cas mais pallient à ce problème avec une putain d'énergie. IAM a les deux : qualité de son et des univers pleins d'énergie
Caribou West Niveau : CFA2
Lino aujourd'hui est entre l'egotrip sans recherches et la moralisation à deux balles, qualitativement il est à des années-lumières de l'époque d'Arsenik.
Tu penses à Temps mort 2.0 quand tu parles de donner une leçon à Booba ? Parce que clairement, Lino n'a rien de très bon sur ce son, loin de là, alors que B20, sans faire une boucherie, y fait un de ses couplets les plus aboutis depuis 2010.

Désolé ArtAuGant je peux pas te laisser dire que Disiz, depuis son come-back (fin 2011 non ?) est au-dessus du reste, il fait des musiques plates, sans intérêt ni sur le fond ni sur la forme. Et pourtant Dieu sait que j'ai du respect pour l'homme qu'il est et l'artiste qu'il était.
 //  12:05  //  Aficionado du Togo
ce son de disiz avant qu'il prenne un autre direction :
https://www.youtube.com/watch?v=eDzTGG41Z1E
Caribou West Niveau : CFA2
Quand je parle de come-back pour IAM, à l'instar des Sage Po' (puisque Dany Dan et Zoxea n'ont jamais cessé d'être dans le game), je parle plus du fait qu'ils cherchent à se mettre à la page mais qu'ils n'y arrivent pas, faisant des sons tout juste passables, sans grande saveur, loin des légendes qu'ils sont (IAM comme les Sages Po', Lino ou Disiz).
Le peu que j'ai écouté de leur dernier album me semble très simpliste, trop plat, peu technique et avec des lyrics pas spécialement recherchés/profondes.
Rashtignac Niveau : DHR
Assez surpris de tous ces éloges sur Disiz. Pour moi c'est un presque-bon rappeur, distrayant, avec quelques belles fulgurances, mais qui peut pas tenir la distance face à Lino, Booba ou IAM. La preuve : il a fait quelques morceaux cultes, mais aucun classique. Son comeback comme tous les comeback est plutôt raté.

C'qui me dérange particulièrement chez lui c'est qu'il a l'air relativement idiot, et qu'il veut toujours se donner un air intellectuel.
Il tente de parler de ses morceaux comme si chaque chose qu'il disait était une nouveauté : il a fait un morceau avec des métaphores martiales ou foot. C'est un lieu commun du rap, et après "Passements de jambes" et les morceaux de Shurik'n, tu peux pas t'attaquer à ça, à moins de les surclasser complètement.

Là dans une minuscule interview il trouve le moyen de placer Schopenhauer. C'est peut-être à cause du monde médiatique : ils ont toujours besoin d'un interlocuteur pour parler avec "les rappeurs", ces sauvages qui nous font un peu peur, et Disiz était assez lisse pour être invité sur des plateaux télé. Il parle pas comme une caillera, alors la télé a décidé qu'il avait probablement des choses intelligentes à dire. Ils en ont fait un chien savant, raté. Et lui, j'ai l'impression qu'il s'est complu dans le rôle.

(J'ai le souvenir d'une vidéo où il débat avec Ekoué et Joey Starr, c'est triste à voir tant il est transparent.)

Et il a l'air assez complexé à construire, modifier ou évoquer sans cesse son image ou sa personnalité. Ici, à plusieurs reprises il commence ses phrases par "Moi je suis quelqu'un de" (ici, "quelqu'un de radical"). Généralement ça laisse présager pas mal de complexes et pas mal de mythos.

Bref, interview complètement insipide, comme chacune des interviews qu'il a données.
D'accord avec toi sur l'ensemble même si un peu extrême. Je me souviens aussi du débat avec Ekoue et Joey Starr ou le pauvre paraissait vraiment un cran en dessous
Henrik mot compte triple Niveau : DHR
ouais enfin coupe le cake ou monnaie de singe c'est pas terrible non plus
Quand même hyper surcoté le Disiz ...
14 réponses à ce commentaire.
Si je peux me permettre.
C'est dans le rock qu'il s'était mis un moment donné. Peter punk il se fesait appeler.
Il fallait le titiller sur la montée d'Amiens en L1, il est originaire de la Somme.
 //  10:27  //  Passionné de la Jamaïque
Ah, la bonne époque durant laquelle j'écoutais Disiz LP à la radio dans la car qui m'emmenait au collège... C'était "J'pète les plombs" qui passait en boucle.

D'ailleurs, c'est un film dans lequel Michael Douglas joue qui l'a inspiré pour écrire sa chanson... C'est Chute Libre le film en question.
En VO "Falling Down" de Joel Schumacher.
Trop tard, désolé monsieur il est midi,
Et après midi, eh bien le Mc Morning c'est fini!



Culturé le Disiz, excellent film!
2 réponses à ce commentaire.
Kame House Niveau : CFA
Note : 1
Je confirme qu'il est proche de ses fans, j'ai un pote qui va régulièrement à ses concerts, ils se connaissent à force
Un artiste que j'ai adoré durant les années 2000. J'ai arrêté à "Disiz the end", je ne vais pas reprendre, tout comme j'ai arrêté Sinik quand il a dit qu'il se retirait. Les retours, c'est sans moi.
ArtAuGant Niveau : DHR
Même si Drogba revient à l'OM ?
1 réponse à ce commentaire.
J'pète les plombs

L'inspecteur Disiz

Bô gosse

MC Lagaf'

De quoi rigoler avec Disiz

Et des story telling souvent bien pensés.

"Hé mais fils de piiiiip, ouais je t'insulte..." juste génial!
Ce commentaire a été modifié.
 //  11:52  //  Passionné des Philippines
Je l'ai tant écouté et apprécié quand j'étais plus jeune que je ne veux plus l'écouter aujourd'hui, de peur d'être déçu. Je garde ses sons (ceux cités par exemple dans le commentaire précédent) comme autant de savoureuses madeleines de Proust que le temps ne me prendra pas.

Et puis un rappeur qui citent M ou Souchon prouve une largeur d'esprit dont peu de "rappeurs" actuels peuvent se targuer.
Pas du tout,justement les rappeurs actuels sont plus ouverts et surement plus cultivé musicalement qu'il y'a à peine 10 ans quand ça crachait sur le rap us, le rnb et l'electro.
Tu mettais des Nike t'étais un ricain, t'avais une casquette fluo t'étais un pédé...franchement culturellement c'était une triste époque
1 réponse à ce commentaire.
Le rappeur brasco est mon voisin.
Comment ca vous vous en foutez ?
Tu habites donc à Alfortville ! Haha
Oh putain à l'ancienne lui !
2 réponses à ce commentaire.
GreatestShowOnField Niveau : DHR
Le mec ne connait rien au ballon par contre "Ribéry, un des meilleurs joueurs de tout les temps pour moi", "Il aurait du avoir plusieurs Ballons d'Or"
T'as bien fait d’arrêter le foot mon gars, c'était pas fait pour toi
Erinna
Les meilleurs rencontres pour les rendez-vous uniques http://migre.me/wItk4
Quiero Joga Bonito Niveau : District
Une super interview de mon rappeur préféré ! Sinon Rals Aclonv c'est un aussi un rappeur qui adore le foot ;-)
il y a 6 heures Reading présente ses maillots en réalité virtuelle il y a 7 heures Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 51 il y a 8 heures Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 9 heures Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 il y a 11 heures Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 25 il y a 13 heures Ronaldinho régale au beach soccer 15
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 31 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24