En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe E
  3. // Limassol-Lyon

Diop et N'Dombélé, panic buys ou perles rares ?

En claquant 25 millions d'euros sur Pape Cheikh Diop et Tanguy N'Dombélé, l'OL a accéléré en toute fin de mercato. Deux jeunes joueurs intéressants, mais avec des références encore limitées. Lyon aurait-il succombé à la mode des panic buys de fin de mercato ou tout simplement bouclé deux recrutements à montrer dans les écoles ?

Modififié

La deadline se rapprochait dangereusement, et Jean-Michel Aulas ne s'en cachait pas, il fallait trouver un profil capable de doubler Lucas Tousart à la récupération, voire un nouveau relayeur si Clément Grenier, Sergi Darder ou Jordan Ferri pliaient bagages. Finalement, Lyon a mis près de 25 millions d'euros - sans les pourcentages sur profits à la revente - pour Pape Cheikh Diop et Tanguy N'Dombélé. Un peu surprenant, à première vue, sur deux inconnus du grand public. D'ailleurs, quelques supporters du Celta de Vigo se sont enthousiasmés sur Twitter à l'idée de voir leur club refourguer pour quatorze millions d'euros (10+4 de bonus et 15% d'intéressement) un jeune qui n'avait pas percé la saison passée. Pour le cas N'Dombélé, un prêt payant à deux millions, une option à environ huit et un intéressement à 20%, on a plutôt assisté à des plaintes de supporters amiénois pas forcément heureux de voir partir l'un des hommes forts de la montée en L1. Adversaire du nouvel international espoirs la saison passée en Ligue 2, Jérémie Bréchet est plutôt convaincu par ses capacités à briller à l'étage supérieur : «  Au début de saison, il n'était pas titulaire, mais en faisant des séances vidéo pour étudier Amiens, il m'a sauté aux yeux. Je me suis dit : "C'est qui ce joueur ? Il est trop fort !" Il a de la technique, il élimine, crée des différences. » En clair, il ne sera pas le second râtisseur pour soulager Tousart, et brillera surtout « dans un milieu à trois » selon l'expérimenté capitaine du Gazélec Ajaccio.

« Diop peut devenir un grand joueur »


Et Diop alors ? Daniel Dutuel, l'ancien joueur du Celta de Vigo qui partage encore son temps entre Paris et l'Espagne, pense que l'OL a mis la main sur « un super potentiel, capable de devenir un grand joueur. » Aujourd'hui assureur pour footballeur professionnel, le milieu des grandes années auxerroises décrit l'Hispano-Sénégalais comme un profil polyvalent qui peut « à la fois être à la récupération, car il sait mettre de l'impact physique, mais également relayeur. Un joueur qui peut répondre à deux besoins. » Et question intégration, il assure que Diop parle parfaitement français et se distingue par une « personnalité humble, il sait d'où il vient et devrait bien s'intégrer dans le vestiaire lyonnais. » Mais comme pour N'Dombélé, « qui manque encore de stats et de régularité » selon Bréchet, Diop est un pari pour Lyon. « Un risque calculé, précise Dutuel, pour qui le fait que Diop n'ait pas totalement percé au Celta n'est pas rédhibitoire. En Espagne, il y a un gros réservoir, et il est quand même international U19. Le problème dans ce type de pays, comme en France, c'est qu'il y a une telle densité de gros potentiels que les clubs doivent faire des choix, et donc laisser de côté des joueurs qui vont ensuite exploser. On dira qu'ils ont fait une erreur, mais à l'instant T, c'était impossible à savoir. »

« N'Dombélé est très fort, mais pas encore un phénomène »


D'autant que dans le cas précis du U19 espagnol, le Celta n'était pas le club idoine pour lancer des jeunes car, selon Daniel Dutuel, « ils en ont déjà beaucoup, mais surtout, le coach n'était pas trop dans l'optique de s'appuyer à plein sur des jeunes, il aime les joueurs expérimentés.  » Tandis qu'au Parc OL comme à Gerland auparavant, la carte jeune a souvent été un atout maître et la source de grandes réussites sportives et financières. Mais pour quatorze millions d'euros, le jeu en valait-il la chandelle ? «  Au vu du marché actuel, ce n'est pas si cher, analyse Dutuel. En plus, Florian Maurice est quand même venu le voir de nombreuses fois. S'il fait quelques bonnes saisons avec Lyon, il vaudra au moins le double. » Une équation comparable pour N'Dombélé selon Bréchet, même si les chiffres sont plus modestes : « Il est très fort, mais n'est pas encore un phénomène, il a du potentiel, mais il n'offre pas encore la certitude de devenir un très bon. Il y a donc un risque, mais deux millions, c'est une somme conséquente, mais raisonnable pour l'OL. Et si elle passe à dix, cela voudra dire qu'il a confirmé en Ligue 1, sinon ils n'activeront pas la clause. Pour un joueur confirmé de Ligue 1, combien est prêt à mettre un club anglais ? Vingt ou trente millions d'euros sans problème. » Pour l'OL, le calcul est vite fait.




Par Nicolas Jucha Propos de Daniel Dutuel et Jérémie Bréchet recueillis par NJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 6 heures Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 19
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 51 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 60 Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10
À lire ensuite
Raheem à la haine