Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Finale
  3. // Allemagne/Argentine (1-0 ap)

Dilma Roussef conspuée

Modififié
Le Maracanã a vécu une finale bien étrange avec trois camps de supporters : les Argentins, les Allemands et les Brésiliens.

Clairement contre l'Albiceleste, ces derniers n'ont pas manqué de siffler le virage bleu ciel et blanc lorsque celui-ci acclamait les siens ou entonnait le désormais célèbre Brasil decime que se siente.

Les Argentins n'ont cependant pas été les seules cibles de leurs sifflets. Dilma Roussef, leur présidente coupable de ne pas avoir entendu leurs revendications avant le Mondial, en a aussi pris pour son grade à chaque fois qu'elle apparaissait sur l'écran, et notamment quand elle a remis le trophée aux champions du monde allemands.


La chef d'État a ainsi pu entendre à quelques reprises la majorité du stade chanter « Dilma vai tomar no cu » ( « Dilma tu vas te la prendre dans le cul » , ndlr). D'où son empressement à se débarrasser au plus vite de la sphère dorée. MM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 2 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
il y a 7 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions