1. //
  2. //
  3. // Résumé

Dijon solide leader, Metz rate le coche

La 28e journée de Ligue 2 aura été marquée par l’efficacité redoutable du leader dijonnais, vainqueur sans pousser de Tours à la maison (3-0). Pendant ce temps, Metz n’arrive pas à disposer de Brest (2-2), et Clermont s’impose au finish à Bourg-en-Bresse.

Modififié
122 4

Ajaccio AC 2-1 AS Nancy-Lorraine

Buts : Diallo (24e), Toudic (77e) pour Ajaccio // Dalé (14e) pour Nancy

C’est le match qui opposait les deux équipes en forme du moment. Nancy, bien entré dans le match, prend l’avantage dès le quart d’heure de jeu par l’intermédiaire de Maurice Junior Dalé. Pas suffisant pour doucher les bonnes dispositions des Corses (4 victoires et 4 nuls en 2016, quand même) qui repartent rapidement à l’attaque et égalisent par l’intermédiaire de Diallo. Les Corses ont décidément du caractère cette saison, et Julien Toudic redonne un avantage définitif à la 76e minute à son équipe. Sale soirée pour Nancy donc, qui fait une mauvaise opération en voyant Dijon prendre 4 points d’avance en tête du classement. Ajaccio, la force tranquille de cette deuxième moitié de saison, s’installe à la 10e place du général. Qu'il est loin le temps de la galère.

Chamois niortais FC 0-0 Le Havre AC



Il était difficile de jouer au football tant la pelouse niortaise ressemblait ce vendredi soir à un champs de patates. Pas grand-chose à dire donc sur la première période, si ce n’est un jeu haché et un arbitre qui aura plus eu à faire que les deux gardiens. Plus entreprenants en deuxième période, les Niortais butent sur un bon bloc havrais dangereux en contre. Malgré le score nul et vierge, on sent alors que tout peut arriver dans ce match de plus en plus débridé. Quelle déception alors de le terminer en crescendo par un triste 0-0. Allez, on dira que c’est la faute de la pelouse. Niort reste 17e avec 27 points, et Le Havre conserve sa jolie 4e place avec 45 unités au compteur.

Dijon FCO 3-0 Tours FC

Buts : Diony (27e et 89e), Bela (75e) pour Dijon

Dijon fait le job, encore une fois. Ce sont pourtant les joueurs de Tours qui entrent le mieux dans la partie, avec un Marco Simone qui s’époumone sur le bord de la pelouse. Dijon ne panique pas pour autant et attend son heure. Elle intervient à la 27e minute quand Diony ouvre le score. Le leader n’a alors plus qu’à gérer son avance, et à la 75e minute, celui qui répondait au nom de Bela ajoute un deuxième but en nettoyant la lucarne du gardien tourangeau. Diony s’offre même en deux temps un petit doublé anecdotique à la 88e et conforte la première place dijonnaise au classement avec 56 points. 3-0, sans fioriture. La fameuse efficacité bourguignonne.

Bourg-en-Bresse Péronnas 1-2 Clermont

Buts : Bègue (38e) pour Bourg-Péronnas // Nirlo CSC (45e), Laborde (90e) pour Clermont

Clermont au finish. Après un round d’observation long d’une demi-heure, les deux équipes sortent enfin du bois dans le dernier quart d’heure du premier acte. Sur corner, Begue reprend bien de la tête et ouvre le score pour les locaux à la 38e minute. Mais les Clermontois, qui n’ont pas renoncé à jouer les trouble-fête pour la montée, égalisent juste avant la pause contre le cours du jeu par l’intermédiaire de Nirlo (45e). Au terme d’une deuxième mi-temps calme, on pense se diriger vers un nul assez logique. Mais sur un ballon dévié, Gaëtan Laborde réussit à reprendre et arrache la victoire. Grâce à ce succès, les Clermontois, toujours sixièmes, se remettent clairement dans la course pour la montée, en revenant à deux points du troisième, le Red Star, qui joue demain.

FC Metz 2-2 Stade brestois 29

Buts : Diallo (27e et 42e) pour Metz // Battocchio (13e), Adnane (34e) pour Brest

Une mi-temps sur deux. On se demande encore comment un premier acte d’une telle intensité n’a pu être suivi d’effet sur les 45 dernières minutes. Face au 10e, Brest, les Messins avaient l’ambition de chiper provisoirement sa place sur le podium au Red Star. Mais c’est pourtant Brest, bien entré dans le match, qui va plomber l’ambiance en ouvrant le score dès la 12e minute par Battocchio. Un avantage dont les Bretons profiteront une dizaine de minutes quand, bien servi dans la profondeur, Diallo pique bien son ballon au-dessus d’Hartock avant de conclure. 1-1 à la 27e minute. On pense alors voir Metz reprendre la main sur la partie, mais les Brestois, irréguliers cette saison, continuent de nous surprendre. Bien servi sur coup franc, Adnane redonne l’avantage aux hommes d’Alex Dupont. Mais comme ce match est décidément fou, Metz égalise par Diallo, qui s'offre un doublé. Alors que la soirée semblait prometteuse, pas grand-chose à se mettre sous la dent en deuxième mi-temps. Les deux équipes repartent dos à dos, et Metz rate l’occasion de remonter à la 3e place. C’est ballot.

Paris FC 2-2 AJ Auxerre

Buts : Diarra (57e), Camara (81e) pour Paris // Guirassy (10e), Courtet (68e) pour Auxerre

Auxerre peut remercier son gardien Zacharie Boucher. Pourtant, il n’aura fallu que dix petites minutes à la lanterne rouge parisienne avant d’encaisser le premier but du match, confirmant d’importantes lacunes défensives. Guirassy, abandonné au point de penalty, ouvre le score d’une jolie tête. Après une première mi-temps laborieuse, les hommes de Jean-Luc Vasseur réveillent leur public à l’heure de jeu grâce à l'égalisation de Diarra (57e). Mais le Paris FC doit être maudit cette saison. Alors que les Parisiens poussent et semblent prendre le dessus sur leurs adversaires, ce sont bien les Auxerrois qui reprennent l’avantage par l’intermédiaire de Gaëtan Courtet qui profite des espaces laissés dans leurs velléités offensives par les locaux. Mais même derniers et promis au National, ces Parisiens ont du cœur : Camara remet une nouvelle fois les deux équipes à égalité à la 81e minute. Et alors que Paris pousse encore et encore pour accrocher sa deuxième victoire de la saison, Zacharie Boucher sort des parades folles et permet à l'AJA de repartir avec un point. Paris (20e avec 19 points) n'y arrive toujours pas, mais sort avec les honneurs.

Créteil Lusitanos 0-0 Laval



On ne gardera pas un souvenir ému de ce Créteil-Laval. La première mi-temps n’aura pas été marquée par le talent des 22 acteurs, mais bien par ce ballon reçu en pleine poire par Laurent Roussey sur le bord de la touche. L’entraîneur cristolien, sonné, reste de longues minutes au sol avant d’être transféré à l’hôpital. Dans une deuxième mi-temps pauvre en occasions et en jeu, Laval se met en difficulté quand Alioui prend un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion. De quoi amener un peu de folie dans ce match ? Bah non. 0-0 score final. Seule bonne nouvelle de la soirée, Laurent Roussey va bien, mais aura du mal à débriefer le match avec ses joueurs, à part peut-être en séance vidéo...

Valenciennes FC 2-2 FC Sochaux

Buts : Baradji (34e), Slidja (75e) pour Valenciennes // Toko Ekambi (22e), Martin (55e) pour Sochaux

Dans le match de la peur de cette 28e journée, opposant la 18e attaque à la 19e, on ne s’attendait forcément pas à de grandes ambitions offensives de la part des deux équipes. L’occasion pour Toko Ekambi de nous faire mentir, quand l’avant-centre sochalien, absolument pas attaqué, prend sa chance aux 20 mètres d’une jolie frappe hors de portée du gardien valenciennois. 1-0 pour Sochaux à la 22e minute. Poussés par leur public, les Valenciennois comprennent subitement qu’ils ne peuvent pas laisser les trois points à un adversaire direct, et sur une belle passe à ras de terre, Baradji égalise à bout portant. 1-1 à la mi-temps, un score qui ne satisfait alors personne. Bien décidés à sortir de la zone rouge, les Sochaliens reviennent mieux après la pause et, sur une de leurs premières poussées, reprennent l’avantage. Sur un coup franc excentré, Martin remet dans la boîte. Le ballon n’est touché par personne et finit sa course au fond des filets de Damien Perquis (56e). Mais le feu d’artifice offensif auquel ne nous avaient pas habitués les deux équipes cette saison continue. Bien servi dans la profondeur, Slidja ramène une dernière fois au score les deux équipes (75e). Un score qui ne convient à personne, mais qui aura au moins offert un peu de spectacle au public du stade du Hainaut.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Pierre-Laurent Lemur
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    C'est moi où il y a le Diacre Time en L2 ? :P
    ZidaneLeMagnifique Niveau : DHR
    Le DFCO est tellement au dessus de la Ligue 2 cette saison, 14ème match sans défaite de suite et un bijou de Bela pour le deuxième but.
    Info Pour le PFC, le record de matchs nuls est de 21 par Laval.
    Diarra hors-jeu sur son but, et Guirassy voit sa madjer refusée alors qu'il n'est pas hors-jeu. Merci monsieur l'arbitre. Seck est un abruti sans QI football.
    On perd deux points et j'étais au stade, j'me suis caillé les miches, résultat ? Les quatre mêmes joueurs qui viennent nous voir, l'âme en peine, les autres n'en ont rien à foutre. Alors qu'on était plus nombreux que les supporters parisiens.

    Bref, ça a vraiment été la soirée de merde par excellence pour moi.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    122 4