Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Dijon-Lyon (4-2)

Dijon fait chuter l’OL

Pourtant largement dominé dans l’ensemble, Dijon aura su faire preuve de réalisme pour venir planter quatre buts à l’OL et ainsi arracher sa première victoire de la saison.

Modififié

Dijon 4-2 Olympique lyonnais

Buts : Sammaritano (24e), Júlio Tavares (45e), Bahamboula (73e), Lees Melou (88e) pour Dijon // Tolisso (20e), Lacazette (37e) pour l'OL

Sur sa ligne, Anthony Lopes n’esquisse pas le moindre geste. Seule la tête se tourne légèrement sur la gauche pour voir où le ballon a terminé sa course. Et c’est bien au fond des filets, non sans avoir heurté le poteau juste avant. Le tout à la 88e minute de jeu. Oui, la frappe de Lees Melou est millimétrée. Parfaite. Pleine de réussite. Et la réussite, justement, les Dijonnais s’en sont goinfrés aujourd’hui en réussissant à caler quatre buts à l’OL avec pourtant moins de 30% de possession de balle. Appelez ça de la chatte ou du réalisme, les Dijonnais, eux, appellent ça une victoire. Et c’est tout ce qui compte.

Une première période prolifique


Même si la première occasion du match est dijonnaise avec une reprise complètement foirée de Diony, ce sont bien les Lyonnais qui prennent le contrôle des opérations dans ce début de rencontre. La domination des visiteurs est assez nette et il faut un très bon Baptiste Reynet pour empêcher de la voir se concrétiser. En revanche, le portier dijonnais ne peut pas grand-chose sur l’ouverture du score de Tolisso (20e). Sauf que l’avantage lyonnais est de courte durée, puisque deux minutes plus tard, Nkoulou tacle Tavares par derrière en pleine surface.

Un geste aussi bête que dangereux qui aurait mérité un carton rouge, mais qui n’a finalement que l’égalisation de Sammaritano comme conséquence. L’incident est vite oublié, et les Gones reprennent d’assaut le camp dijonnais qui finit par céder de nouveau sur le sixième but de la saison d’Alexandre Lacazette. La route de la victoire paraît alors dégagée pour l’OL, mais c’était sans compter sur les errements défensifs lyonnais qui permettent à Tavares d’égaliser d’une tête plongeante. L’OL retourne donc au vestiaire sans aucun but d’avance, et sans Lacazette, sorti sur blessure. Pas vraiment la première période idéale.

Et Dijon en passe quatre


Même sans son attaquant vedette, l’OL revient sur la pelouse avec les mêmes intentions. Et le même manque de réussite, car malgré une domination toujours importante et bon nombre d’occasions, le troisième but ne vient pas. Pire, Dijon se met même à jouer sans complexe, prêt à aller, pourquoi pas, chercher une victoire finalement pas si loin que ça. D’autant que la défense lyonnaise est d’humeur généreuse aujourd’hui. Une générosité symbolisée par l’apathie générale dans la surface rhodanienne sur la frappe croisée de Bahamboula (73e). Une frappe tout molle, limite ratée, mais qui fait tout de même mouche grâce à la présence de Varrault, en position de hors jeu, pour gêner Anthony Lopes.

Contre toute attente, Dijon prend donc les devants. Les Lyonnais ont beau essayer de renverser la tendance, les Dijonnais sont dans une journée pleine de réussite, comme en témoigne la nouvelle parade de Reynet sur une belle frappe de Valbuena. Et comme pour définitivement placer ce samedi sous le signe du plaisir, Lees Melou, entré en cours de jeu, ne se refuse pas un petit enroulé qui ne laisse aucune chance à Lopes. 4-2, Dijon vient d’achever l’OL.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
    Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ?
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49 mercredi 20 juin Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34