Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 28e journée

Dijon enterre l'OM

Pour la cinquième fois consécutive en championnat, l'OM s'est incliné. Cette fois, le bourreau s'appelle Dijon. En tête de classement, le PSG gagne un point à Caen, et Montpellier tombe à Nancy.

Modififié
Nancy – Montpellier : 1-0
But : André Luiz (63eme, sp) pour Nancy

Typiquement le genre de match cauchemardesque dont n’avaient pas besoin les Montpelliérains. Lancés dans une course contre-la-montre face au Paris Saint-Germain, les Héraultais ont connu leur premier non-match depuis longtemps face à Nancy. Pas franchement inspirés, ils ont surtout fini à neuf contre onze un match qui s’annonçait déjà compliqué à négocier. Exclu suite à une grosse faute sur Bakaye Traoré juste avant la pause, Vitorino Hilton a laissé les siens à dix avant que Benjamin Stambouli ne l’imite à l’heure de jeu, en provoquant lui un pénalty pour une faute sur Karaboué juste à l’entrée de la surface. André Luiz, meilleur joueur du PSG ce samedi soir, transforme. Montpellier compte deux points de retard sur les Parisiens. Déjà trop ?

Caen – PSG : 2-2
Buts : Frau (54eme) et Heurtaux (71eme) pour Caen - Pastore (56eme) et Jallet (91eme) pour le PSG

La chance et le mental du champion. Totalement absents en première période, les joueurs du Paris Saint-Germain ont une nouvelle fois trouvé le moyen de se sortir d’affaire. Oui, décrocher un match nul ce soir sur la pelouse de Caen relève de l’exploit pour des Parisiens largement mis en difficulté par les coéquipiers de Pierre-Alain Frau. Après une première période totalement manquée, les joueurs de Carlo Ancelotti encaissent logiquement un but de Pierre-Alain Frau à la 52ème, le premier de l’ancien parisien face à son ex. Pas sonnés pour un sou, les Parigots répondent du tac-au-tac par Pastore, qui enrhume la défense caennaise à coup de crochets et de contres favorables et trompe Thébaux. Après un petit temps mort, le match connaît un nouveau rebond sur un but de la tête de Heurtaux, suite à un bon corner de Bulot. Un énième but encaissé sur coup de pied arrêté pour une défense parisienne une nouvelle fois à la ramasse. Et alors ? Alors Christophe Jallet endosse le rôle du sauveur. Bien servi par Ménez dans le temps additionnel, le divin chauve égalise et offre un point crucial aux siens : un point d’avance en plus sur Montpellier.

Bordeaux – AC Ajaccio : 1-1
Buts : C.Diabaté (70eme) pour Bordeaux - Poulard (93eme) pour AC Ajaccio

Et bim, le père Poulard. Venus en conquérants sur la pelouse de Bordeaux, les Corses d’Ajaccio ont été costauds à Chaban-Delmas. Après une excellente première mi-temps, lors de laquelle ils n’ont été inquiétés que rarement, les joueurs d’Olivier Pantaloni concèdent l’ouverture du score bordelaise suite à un but de la tête de Diabaté, à la 71ème minute de jeu. Pas abattus, les promus qui courent vite vers le maintien, profitent d’un dernier long centre de Diawara pour égaliser par l’intermédiaire de Poulard. Les Corses comptent 30 points au compteur, déjà six de plus qu’Auxerre…

Marseille – Dijon : 1-2
Buts : Rémy (11eme, sp) pour Marseille – Sankhare (23eme) et Kakuta (79eme, sp) pour Dijon

Jamais cinq sans six. C’est la nouvelle expression à la mode sur la Canebière. Défaits mais heureux à Milan, les Phocéens sont battus et déprimés à Marseille. Déprimant pour des supporteurs qui espéraient logiquement voir du mieux, après la belle qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. De la C1, les fadas de l’OM n’auront vu que les stigmates. Une fatigue logique mais pénalisante qui oblige les joueurs de Didier Deschamps à baisser le pied après l’ouverture du score précoce de Rémy sur pénalty. Du coup, Sankharé, en bon ancien parisien en profite, et réduit le score. 1-1 mi-temps. Et si Amalfitano a miraculeusement réussi à passer à côté du carton rouge en première période, Nkoulou n’y échappe pas suite à sa faute sur Koné. Pénalty et expulsion, la fameuse double sanction. Kakuta transforme, l’OM coule, et va devoir gagner une finale de Coupe de la Ligue pour voir l’Europe la saison prochaine. Pendant ce temps, le Bayern en a encore passé six.

Lorient – Brest : 2-1

Buts : Ecuele-Manga (52eme) et Monnet-Paquet (87eme) pour Lorient - Ben Basat (11eme) pour Brest

Avant le derby du Rhône et le derby du Nord, c’était l’heure du derby breton. Le genre d’affiche assez sexy, entre une équipe qui n’a plus gagné depuis treize journées et une équipes qui enfile les matchs nuls comme des perles. La flatteuse présentation étant faite, on ne peut que être surpris quand à la douzième minute, une bonne déviation de la tête de Grougi met Ben Basat en orbite. Costaud sur ses appuis, l’Israélien envoie une frappe dans la lucarne d’un Audard impuissant. Solides, les Bretois poussent, sans arriver à faire le break. Du coup, après une pause bien méritée, Ecuela Manga égalise de la tête sur corner. Le Breizh show est terminé et Brest se voit déjà avec un nouveau match nul dans la besace, bon pour entrer dans le Guinness book. Un scénario pas au goût de Kévin Monnet-Paquet, qui assomme les Brestois à trois minutes de la fin. Première victoire depuis la quinzième journée pour les joueurs de Christian Gourcuff.

Auxerre – Evian TGFC : 0-2
But : Kahlenberg (8eme) et Bérigaud (94eme) pour Evian TGFC

C’est ce qu’on appelle prendre un gros coup sur la tête. Déjà au fond du trou, les Auxerrois se sont logiquement inclinés à domicile face à une équipe d’Evian qui n’en finit plus de surprendre. Costauds, les Haut-savoyards prennent rapidement l’avantage. Bien lancé par Wass, Barbosa sert Kahlenberg qui plante un sacré coup de couteau dans le dos de son ancien club. Incapables de revenir dans le match, les Auxerrois concèdent le but du break en toute fin de match, histoire de. Histoire d’être sûr que ce match était le dernier de Laurent Fournier ? Peut-être. En attendant, Evian revient à trois points de l’OM…

Résultats et Classement

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE