Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir

Dijon bouffe du Lyon, Monaco se tape le PSG

Ce n'est pas encore cette saison que le PSG battra le record d'invincibilité du FC Nantes. Paris s'est fait surprendre à Monaco (3-1), comme Lyon sur la pelouse de Dijon (4-2). Tombeur de Nancy à l'extérieur (0-2), l'En Avant Guingamp mène la meute avec l'ASM.

Modififié

L'AS Monaco calme le champion


Un vrai choc comme on les aime. Agréable à suivre et d'un niveau technique intéressant, Monaco - PSG n'a pas déçu. Au contraire, la victoire monégasque (3-1) pimente déjà le championnat. Qu'elle est loin la gifle infligée par les Parisiens aux Monégasques (0-3) à la même époque la saison passée. Bousculée en première période, la formation d'Unai Emery a réagi après la pause, mais l'ASM en a remis une couche à l'aube des dix dernières minutes, alors que Paris poussait pour égaliser. Un premier accroc pour le coach basque. Au moins, Cavani a retrouvé le chemin des filets.

Dijon en passe quatre à l'OL


- Ils étaient prévenus. Malgré la victoire (2-0), la semaine passée, les Lyonnais se sont fait secouer par le Stade Malherbe en seconde période. Cette fois, leur dilettantisme leur a coûté cher : défaite 4-2 en Bourgogne ! « Il y a une équipe qui était venue pour gagner et l’autre pour faire du tourisme, notamment en seconde période, pointait Bruno Génésio à l'issue de la défaite. Face à Dijon, on a bafoué les fondamentaux du football et nous sommes logiquement battus. On a manqué d’implication défensive et de concentration. » Les Gones ont mené deux fois au score, mais les hommes d'Olivier Dall'Oglio ont sorti le match qu'il fallait, à commencer par le portier Baptiste Reynet, décisif à plusieurs reprises, et Júlio Tavares, qui a provoqué un penalty, puis inscrit le deuxième but des siens juste avant la pause. La saison du DFCO est lancée.




L’analyse définitive de la semaine : la saison du SCO sera longue


Trois matchs, trois défaites, zéro but marqué : l’été des Angevins n’a plus rien à voir avec le beau parcours de l’an passé. Défait samedi soir à Metz (2-0), le SCO Angers ferme la marche du championnat avec Lorient et l’ASNL. Ce n’est pas faute d’avoir dominé les débats à Saint-Symphorien. « On a concédé peu d'occasions (deux tirs cadrés pour Metz, deux buts, ndlr) et on en a eu une tonne en notre faveur. Je crois qu'on a eu un temps fort d’une heure et demie ! Même en Ligue 2, on n'a jamais dominé un match comme ça » , a lâché Stéphane Moulin, dépité, à l’issue de la rencontre. Quand ça veut pas...

Le Rap Contenders du week-end


Arrêté depuis début juillet, Andy Delort a finalement repris l'entraînement avec le Stade Malherbe le 15 août dernier. Mais l'attaquant n'a toujours pas fait une apparition dans le groupe depuis le début de la saison. De quoi faire réagir les supporters caennais...


Mais Delort n'a pas apprécié la vanne (bien sentie pourtant), au point d'envoyer lui-même une charge en réponse.


C'est peut-être pas si mal, finalement, d'avoir un conseiller en communication pour gérer son compte Twitter.

Le top 5



Rémy Cabella et Bafé Gomis (OM) : Un coup franc dans la lucarne pour le premier, puis une passe presque décisive vers le second, qui marque un but non moins délicieux : Marseille 2, Lorient O. L'OM retrouve les applaudissements du Vélodrome.

Djibril Sidibé (Monaco) : Le latéral droit peut bomber le torse avant de retrouver les Bleus. Face au PSG, il a sorti un match de patron.

Jérémy Ménez (Bordeaux) : L'ancien Sochalien n'a rien perdu de son coup de rein. Il enrhume la défense nantaise et sert Diego Rolán sur un plateau pour le but de la victoire bordelaise (1-0).


Julien Féret (Stade Malherbe Caen) : Premier artisan de la victoire méritée des Caennais (2-0) contre Bastia. Avec son complice Ronny Rodelin.

Benjamin André (Stade rennais) : Auteur d'une merveille de passe décisive pour le jeune Adama Diakhaby qui permet aux Rennais d'empocher un point à Montpellier (1-1).

Les images du week-end




Thibault Giresse s’empare du mégaphone après le succès des Guingampais à Nancy (0-2). Samedi soir, l’EAG est alors leader du championnat.




¡ Qué calor ! Jordan Loties s’éponge le visage. Il faisait 32 degrés pendant Dijon - OL samedi après-midi au stade Gaston-Gérard.

Ils l'ont dit


Christian Gourcuff a vu son équipe aborder la rencontre « sur un rythme de sénateurs » à Montpellier (1-1). « Il faut que cela change » , prévient le Breton.

« Franchement, je défends la Ligue 1, mais c'était une purge. » Pascal Dupraz a vu juste, ce Saint-Étienne - Toulouse (0-0) était médiocre dimanche après-midi à Geoffroy-Guichard. « L'analytique du football : contrôle-passe, c'était déjà trop. Après le contrôle, c'était déjà mort. On ne peut pas jouer ainsi. Ce n'est pas possible. Ce sont de jeunes joueurs qui font des efforts, mais qui ne reproduisent pas ce qu'ils font à domicile sur le match contre Bordeaux et surtout à l'entraînement sans pression » , regrette le coach du Téfécé.


Après la défaite à Guingamp, l'OM de Franck Passi se rassure. « La cohésion se fait, le travail paie, mais il ne faut pas arrêter de travailler. Cela va surtout donner de la confiance à mes joueurs. (…)Le public, il va falloir aller le chercher, à travers les victoires. Mais quand on a eu notre petit trou, le stade nous a aidé, c'est ce qu'on recherche. » Même Thauvin a été acclamé à sa sortie !

Guingamp, leader de Ligue 1 samedi soir ? « Ah bon, vous me l'apprenez » , répond Antoine Kombouaré au micro de Canal + après la victoire. « Ce début de saison me surprend, avoue le coach de l'En Avant, mais le mérite en revient aux joueurs qui ont pris confiance en eux et font ce qu'il faut pour arracher la victoire. »


La stat inutile


71. Comme le nombre de minutes durant lesquelles l’OM a mené au score, vendredi soir face à Lorient, entre l’ouverture du score de Rémy Cabella et le coup de sifflet final. Soit deux fois plus longtemps que sur l’ensemble de ses précédents matchs de L1 en 2016. Et pour le plaisir :


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier