Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Dijon-Monaco (1-1)

Dijon arrache une dent à Monaco !

Même rapidement mené face à Monaco, le DFCO n’aura pas abdiqué. Une philosophie payante, puisque les Dijonnais arrachent le nul en fin de partie. Et à juste titre, du coup.

Modififié

Dijon 1-1 Monaco

Buts : Sammaritano (87e) pour Dijon // Carrillo (17e) pour Monaco

Sept face à Metz. Six face à Nancy. Le DFCO était prévenu, les Monégasques ne font preuve d’aucune pitié face aux promus cette saison. La fessée semblait forcément inévitable. Étrange, donc, de voir les joueurs bourguignons afficher des mines si heureuses alors que le tableau d’affichage indique la 87e minute de jeu. Sur le terrain comme sur le banc, tous les Dijonnais baignent dans le bonheur. La raison ? Frédéric Sammaritano vient de marquer. Pas une simple réduction du score, hein. Non, un but égalisateur. Un but qui offre un point si inespéré en début de match, mais tellement mérité au vu de la rencontre, et notamment de cette seconde période où les hommes de Dall’Oglio auront livré une performance très solide. Presque héroïque. De quoi fêter ce match nul comme une victoire.

Carrillo en renard


Le thermomètre qui flirte avec le zéro est loin d’être la principale préoccupation des Dijonnais, ce mardi soir. Loin, en tout cas, derrière les statistiques hallucinantes de l’AS Monaco sur les trois dernières journées de Ligue 1 : trois victoires, treize buts inscrits, zéro encaissé. De quoi trembler, peu importe la température, en fait. Alors forcément, même s’il est conseillé de se déplacer lors des périodes de grand froid, les Bourguignons préfèrent rester sagement derrière pour essayer d’éviter le pire. Une tactique payante pendant... dix-sept minutes. Soit le moment choisi par Baptiste Reynet pour commettre une grosse faute de main sur une frappe de Sidibé. À l’affût, Carrillo surgit pour ouvrir le score d’un tacle de renard. Un peu cruel pour des Dijonnais qui, même sans grande folie, se montrent plutôt intéressants dans le jeu. Et même parfois dangereux comme sur cette frappe de Rüfli qui vient titiller le poteau de Subašić. Malgré tout, le but monégasque n’a fait que renforcer la confiance des joueurs de Jardim qui gèrent plutôt sans pression cette première période.

Sammaritano en héros


Dans le vestiaire dijonnais, on a dû se dire que dans ce genre de match, finalement, on n’a rien à perdre. Voilà ce qui pourrait expliquer le début de seconde période assez costaud des locaux. Amalfitano est tout d’abord le premier à se montrer dangereux avec une belle frappe des 25 mètres, avant qu’Abdelhamid ne voit son pointard fuir la lucarne de Subašić pour quelques centimètres. De façon assez inattendue, l’ogre monégasque, qui ne faisait aucun cadeau depuis le début de saison, ne parvient pas à se mettre à l’abri, sûrement surpris par des Dijonnais qui évoluent désormais sans complexe. Mais si les locaux ont la possession du ballon, ce dernier est sans arrêt renvoyé par une défense monégasque toujours aussi solide. Enfin, solide jusqu’à la 87e minute de jeu. Bizarrement esseulé sur le côté gauche de la surface, Diony récupère un ballon et centre en première intention pour Sammaritano qui, dans les six mètres, ne se fait pas prier pour égaliser d’un plat du pied. Une égalisation largement méritée que les Dijonnais peuvent fièrement célébrer. Pour les Monégasques, ce match nul est un coup d’arrêt, certes, mais il leur permet tout de même de prendre provisoirement la première place. À la différence de buts.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi