1. //
  2. // Le joueur de la 33ème journée

Digne, la gauche durable

Auteur d’une frappe splendide ce week-end avec son LOSC de toujours sur la pelouse de Bastia (1-2), Lucas Digne confirme les espoirs que les Nordistes avaient placés en lui la saison passée. A 19 ans, le natif de Meaux excelle sur son côté gauche et ne va pas tarder à frapper à la porte de l’équipe de France.

Modififié
388 35
«  Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années » . Avec classe, Rudi Garcia a dépoussiéré Corneille au moment de s’attarder sur le cas de sa nouvelle pépite : Lucas Digne. Né à Meaux mais Lillois d’adoption, celui qui a migré vers le Nord à l’âge de 12 ans a fait toutes ses classes à Lille, des U13 aux professionnels, du collège au bac scientifique. Un diplôme qui lui tient à cœur mais que le gamin de 19 ans devra repasser puisque, à cause d’un stage et d’un déplacement à Trabzon, il n’a pu se présenter aux rattrapages. «  Mais je compte bien m’y remettre » a toutefois confirmé le gaucher à Nord Éclair. Quand ? Difficile de le savoir. Car s’il était programmé pour devenir un footballeur, personne ne se doutait que le gamin allait percer si tôt et si fort. Et tant pis pour les études de droit qu’il ambitionnait de mener.

Un Kényan blanc, une vie en bleu


2012, année endurante pour la France du sport qui découvre le monstre à vélo, Chris Froome, sur la Grande Boucle. Épaté par le natif de Nairobi, au Kenya, l’Hexagone ne tarde pas à s’amouracher d’un autre coureur de fond kényan, amoureux de l’effort longue durée et des allers-retours. De plus en plus présent sous les couleurs du LOSC, où il a commencé chez les professionnels en 2011, lors d’une rencontre de Coupe de la Ligue face à Sedan, Lucas Digne est avant tout un immense athlète. Selon Pierre Mankowski, entraîneur des jeunes Bleus depuis 2000, le Lillois a l'une des meilleures *VMA des joueurs européens de sa génération. C’est cette capacité à courir longtemps et intelligemment qui a amené Rudi Garcia à croire en lui un peu plus tôt que prévu. En 2011-2012, Digne est titularisé à 13 reprises, et devient le pendant de Mathieu Debuchy à gauche après le replacement de Franck Béria, ancien titulaire du poste, dans l’axe. Au sein de cette équipe joueuse, Digne attaque sans cesse et apprend beaucoup. « Je n’imaginais pas autant de matchs. Je n’ai pas à me plaindre pour un joueur de 19 ans  » balançait-il sur le site officiel du LOSC. Souvent qualifié de « latéral moderne » , Digne sait de quoi il a besoin pour exister. « Courir assez vite, sauter assez haut, avoir une bonne qualité de centre. Mais j’ai encore du boulot dans ce domaine et sur la couverture défensive » poursuit celui dont tous soulignent la maturité à un si jeune âge. Tous, même Didier Deschamps qui a franchi un premier pas en envoyant une préconvocation à Digne avant les rencontres face à l’Espagne et à la Géorgie. De quoi rendre le gamin fier, mais pas de quoi le perturber. D’une, le petit a la tête sur les épaules et ce serait mal le connaître d'imaginer qu'il puisse prendre le melon. De deux, ce maillot bleu, il le porte depuis l’âge de 14 ans. Passé par les U16, les U17, les U18, les U19, les U20 et les Espoirs, Digne est un cadre des équipes de France depuis un bon moment. La génération 93, celle des Pogba, Varane, Kondogbia, à la Coupe du Monde U20 en Turquie cet été. Et elle peut compter sur son timide leader.

« Ratatouille »


Oui. Vous n’entendrez parler de Lucas Digne que sur le terrain. Sage comme une image et timide de la première heure, le Lillois avoue tranquillement qu'il « n’ose pas aller vers les autres. Mais je pense être assez gentil » . Pudique au premier abord, le Chti d’adoption se lâche un peu plus une fois en confiance si l’on en croit son pote Jérémy Obin, ancien pensionnaire du centre de formation du LOSC, toujours à Nord Éclair : « Avec les gens qu’il connaît, il n’est pas timide, mais alors pas du tout. » Également pote de Lucas, Gianni Bruno admet tout de même « qu’au premier abord, il est calme. Trop calme. » Mais pas sur le terrain. Guerrier de la première heure, Digne slalom entre les adversaires avec le couteau entre les dents. Si ses qualités athlétiques sont évidentes, il possède également ce grain de folie et d’esthétisme qui fait de certains gauchers des êtres extraordinaires. Sa frappe du gauche totalement folle face à Bastia le confirme. S’il a encore besoin de progresser dans tous les compartiments du jeu, Digne, attaquant doué et défenseur acharné, ne restera pas longtemps sur le palier de l’équipe de France. En attendant, il peut toujours regarder son DVD de Ratatouille, offert par un de ses partenaires à Noël. « On l’appelle Ratatouille. Il a un air de ressemblance, non ? » , balance Bruno. Pas faux. Digne est un chef.


Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ça fait tjs plaisir de lire le "natif de meaux" et de voir que le gus s'épanouit ailleurs que chez lui.
triste pour nous autres parisiens.
Je vote pour la Gaule durable.

Désolé.
seb-guillot Niveau : DHR
J'ai du mal à faire confiance à un gars qui à un tatouage sur le bras qui correspond à la recette de la soupe aux nouilles .....
Louis Nique Aulas Niveau : DHR
Lucas Digne a.k.a Corky l'enfant pas comme les autres.
Soulcialist Niveau : Loisir
Si il peut d'une manière ou d'une autre réveiller les fantômes Evra et dans une moindre mesure, Clichy, c'est toujours bon à prendre.
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Ah la presse Française, dès un joueur fait 4 bons matches, une demi saison ou une saison de bonne facture, il est mûre pour l'EDF, c'est le meilleur de Ligue 1, du monde, de l'univers etc...
derIngenieur Niveau : CFA
Vous aussi vous êtes blasés parce qu'on a remis vos notes à zéro ?

J'avais enfin trouvé une matiére ou j'ai eu la moyenne ;)
Dehors Evra ! Digne au Bréseil en 2014 !
Message posté par Joshua_is_a_tree
Ah la presse Française, dès un joueur fait 4 bons matches, une demi saison ou une saison de bonne facture, il est mûre pour l'EDF, c'est le meilleur de Ligue 1, du monde, de l'univers etc...


Je suis assez d'accord avec toi. Sauf que lui est en EDF depuis 6 ans et que tout le monde en parle depuis plus d'un an (déjà cet été ManCity voulait l'acheter par exemple) et qu'à son poste, en EDF, on a besoin de jeunesse un peu.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Très prometteur le petit, mine de rien je me dit qu'on a quand même une belle génération de joueur en France : kongodbia, pogba, Varane, Digne... Et apparemment, contrairement à la génération 87, ils semblent être des garçons humble, ce qui est bon signe pour la suite !
Message posté par derIngenieur
Vous aussi vous êtes blasés parce qu'on a remis vos notes à zéro ?

J'avais enfin trouvé une matiére ou j'ai eu la moyenne ;)


Oui, moi je ne peux plus noter les commentaires depuis des mois. Donc au final ce système de note devrait disparaître. (qu'on puisse noter un commentaire mais qu'il n'y ait pas spécialement de "cumul" de point)
Chriswillow Niveau : Loisir
Coté gauche en France, on n'a rarement été pris à défaut ces dernières années (Evra...bon ok, Clichy, J.Mathieu, Tremoulinas, etc...). Digne s'inscrit dans cette droite lignée de joueurs rapides, pas maladroit au centre et un repli défensif très bon.
En revanche, la où ça coince un peu, c'est à droite... Personne pour le moment qui se distingue rééllement depuis... depuis, bah depuis ce bon vieux Sagnol quoi : Sagna, Fanny, Reveillere, Jallet, Debuchy... Pas de quoi se taper le cul* par terre quoi.
A quand l'essor d'un arrière droit de la trempe de nos gauchers ??
Note : 1
Pétri de talent le mec, c'est une certitude. Après est-ce fiable pour intégrer immédiatement l'équipe de France? Là où on ne doutait pas trop de Pogba ni de Varane que l'on avait déjà vu claquer de gros matchs contre des grosses équipes, là on peut un peu se la poser.
Ceci dit, quand on voit le niveau de nos latéraux en France ce ne serait pas du luxe que de le tester, surtout à gauche.
Deschamps osera bien à un moment, lui qui fait bien plus confiance aux jeunots que ses prédécesseurs mine de rien.
Message posté par Joshua_is_a_tree
Ah la presse Française, dès un joueur fait 4 bons matches, une demi saison ou une saison de bonne facture, il est mûre pour l'EDF, c'est le meilleur de Ligue 1, du monde, de l'univers etc...




Mauvais timing, pour avoir vu quasiment tout les matchs du LOSC cette année, il ne déçoit jamais, il est toujours dans les meilleurs lillois, et puis quel activité et cette vitesse de pointe.... !

En EDF jeune depuis toujours, courtisé par City ou le Réal, c'est pas du hasard, clairement il sera en EDF dans pas longtemps, voir pas longtemps du tout (prochain rassemblement si seulement..)
Si Paris veut recruter français, c'est lui qu'il faut aller chercher. Quitte à mettre le prix, car si le LOSC récupère de la maille et le réinvestit bien, il achètera de bons joueurs.

Le PSG aura besoin d'avoir des concurrents solides en L1 pour ne pas s'encroûter à l'avenir.
Ok il semble bon, ok il a l'air humble et bosseur, mais le cœur avec les doigts c'est pas possible. Éradiquons cette plaie du foot, en même temps que la crête ou la barbe plus longue que les cheveux (type Ménez).
Julien Faubert Niveau : District
En plus de son activité et de ses allers retours, moi je trouve qu'il a aussi une qualité de centre bien plus intéressante que ce qu'on a actuellement en EDF donc c'est prometteur. (mais perfectible)
milanello44 Niveau : CFA
Un vrai dog sur la 1ère page.
Note : 1
"La génération 93" bla bla bla. J'ai trop la flemme d'aller chercher les articles mais pitié, ne nous enflammons pas au vu de ce qu'il est advenu de la très cher 87. On va me dire, oui, mais c'est pas comparable, ils sont humbles etc. Oui mais pour combien de temps. De plus, ma maman m'a tjrs dit "méfie toi de l'eau qui dort". (Bisou maman si tu passes par ici)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
388 35