En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Match de préparation
  3. // France/Norvège (4-0)
  4. // Les notes

Digne et Rémy postulent au FC Pogba

Un premier match amical réussi au Stade de France, avec un 4-0 collé à la Norvège. De quoi être encore plus optimiste. Et donner à Deschamps quelques sueurs avec des choix qui se compliquent.

Modififié

France


Ruffier (7) : La nouvelle France, celle qui a fait un choix plutôt nette aux Européennes de dimanche. Plus sérieusement, c'est le brigadier chef des émissions policières sur Direct 8. C'est bête et méchant, ça respecte les procédures, et ça dérape pas parce qu'il y a les caméras. Copie propre comme son crâne.

Évra (4) : Une mi-temps à ne rien faire, si ce n'est des contrôles trop longs. Il va falloir clasher à nouveau pour éviter que l'on parle de son niveau de jeu. Et pas du petit consultant.

Sakho (5) : Il a mis un marcel sous son maillot, pour accentuer le côté « bon français » . Il s'est aussi fait bouger dans les contacts. Marcel c'est bien, mais Desailly c'est mieux.

Koscielny (6) : Le défenseur le plus rassurant ce soir. On est dans la merde.

Debuchy (6) : Comme d'hab, meilleur offensivement que défensivement. Alors contre la Norvège, ça passe, mais contre une grosse nation, ça donne quoi ? On le remet milieu droit ?

Cabaye (6) : Les rares fois où il est sorti de son rôle de sentinelle, il n'a pas réussi à apporter un plus. Bon, il peut toujours dire que c'est grâce à lui que Pogba brille. Dans le doute, ça peut passer.

Matuidi (6) : Un petit match au vu de ce qu'il a été capable de faire avec le PSG cette saison. Il n'a pas eu cette réussite insolente dans les contres. Restent les petits coups et les chevilles qui traînent. Valeurs sûres.

Pogba (8) : Il a trop appuyé une ouverture au début. OK. Mais derrière, le spectacle venait uniquement de ses pieds. Il n'y a qu'à voir comment ses coéquipiers le cherchent dès qu'ils récupèrent la balle : l'équipe de France, c'est à lui. Reste à le faire comprendre à Ribéry, désormais.

Griezmann (6) : Plutôt à l'aise pour un joueur qui démarre son histoire en bleu, il n'a pas réussi non plus de gestes trop fous. On va dire qu'il garde ça pour la vraie compétition. Comme Ribéry en son temps...

Giroud (7) : Heureusement, il a eu la bonne idée de mettre deux buts. Un de la tête comme un renard, et un avant avec une jolie volée fouettée. Parce que sinon, avec son travail de videur de boîte dans la surface adverse, il aurait presque donné des regrets à Deschamps de ne pas avoir pris Brandão.

Valbuena (9) : Trois passes décisives. Et surtout une belle activité, comme toujours en bleu, pour être disponible quand il s'agit de jouer court en phase offensive. Puis très belle idée de Nike de lui filer des bottines pour accentuer le côté « Petit Poucet » .

Remplaçants :

Digne (8) : Entré à la pause, il a montré qu'il avait largement le niveau, avec notamment un contrôle parfait à la réception d'une transversale pour le quatrième but et des passes pleines d'assurance. Reste à voir ce que ça donne en pleine compétition, mais, déjà, il mérite d'être testé dans ces conditions.

Rémy (8) : Il a moins marqué de buts que Giroud. Mais question points, c'est peut-être bien lui qui est devant. Un but plein de sang-froid après avoir pris de la profondeur sur son deuxième ballon, des actions félines et une belle présence dans l'axe. À défaut d'être officiellement numéro 2, il a déjà éteint les critiques sur sa place dans les 23.

Mavuba (6) : Il a remplacé Matuidi à un quart d'heure de la fin, confirmant qu'on peut compter sur lui s'il faut tenir un score et préserver un peu les titulaires. Et mettre des claques. Et faire des blagues. Le véhicule utilitaire.

Grenier (5) : Deux minutes après son entrée en jeu, il a eu un coup franc aux trente mètres. Il a autant levé la balle que Valbuena sur corner. Merci, au revoir.

Sissoko (6) : Il est entré à la mi-temps pour remplacer Pogba ni vu ni connu. Le coup du faux œuf de Fabergé dans Ocean's Twelve. Bien vu, parce que l'ancien Toulousain s'est ramassé un bon coup derrière la cuisse. On est triste hein, mais ça aurait été plus inquiétant sur Pogboum.

Cabella (7) : Il a participé à la fête avec le numéro 28. Dix minutes pour faire des crochets, des passements de jambe, et des bons décalages pour un Giroud qui n'avait plus envie de suivre. Un peu comme quand un enfant entre à la fin d'une partie entre adultes, détente, dans un parc public et qu'il n'y a plus que pour lui que ça compte.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
À lire ensuite
La France grisée