Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Diego Rolán ne voulait pas s'échauffer

Modififié
Après la vive altercation qui a opposé Nicolas Maurice-Belay et Diego Rolán, à la 72e minute de jeu du match entre les Girondins à Nantes (1-2) samedi dernier, sur un banc de touche de la Beaujoire, Willy Sagnol avait promis une sanction pour l'un des deux joueurs.

Et comme on le pressentait, c'est Diego Rolán qui a morflé. Une décision expliquée ce lundi par le technicien bordelais. Mais pourquoi, d'abord ? « Parce que c'est simplement un joueur qui a refusé d'aller s'échauffer, précisait Sagnol. Et ça n'a pas plu à d'autres joueurs, c'est tout… mais c'est bien ! » , poursuivait-il, avant de s'en frotter les mains. « Quand ça vient des joueurs eux-mêmes, ça montre que, finalement, il y a du caractère ; et c'est une bonne chose pour l'avenir. »

Et si entre coéquipiers « c'est déjà réglé dans le vestiaire » , pour le staff technique, ça le sera définitivement le week-end prochain. « Il est à disposition de la CFA cette semaine, jusqu'au 21 à minuit, date du début des vacances, confiait aussi le coach. C'était la deuxième fois qu'il y avait un problème, donc il a été sanctionné. Mais on n'est pas là, aujourd'hui – moi, l'entraîneur, les autres joueurs ou le club –, pour mettre Diego contre un mur et lui jeter des pierres. C'est juste que l'on n'accepte pas certains comportements. Tout le monde fait des erreurs (…). C'est bien de stigmatiser ce genre de comportement, car il ne faut pas que ça se reproduise, quand ça peut à terme avoir un impact négatif sur l'équipe… Mais à partir du moment où les joueurs se sont exprimés, et que Diego a compris, ça ne remet pas en cause son bon début de saison. Il sera encore là après la trêve, et je suis persuadé qu'il finira la saison avec un nombre de buts satisfaisant. »


Déjà puni le lendemain, car « resté chez lui dimanche » , l'Uruguayen (5 buts en Ligue 1) manquera donc le déplacement à Lille (Coupe de la Ligue) mercredi, et la réception de Lyon (championnat), dimanche.
LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 8
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE