Diego ou la fureur de Dieu

0 0
Diego Maradona a décidé de ne pas poursuivre à la tête de l'équipe d'Argentine, mais en réalité, il a été poussé vers la sortie. Son président, Julio Grondona, lui demandait de se séparer de plusieurs de ses collaborateurs, ce que Diego ne pouvait accepter.

Aujourd'hui, Grondona et Carlos Bilardo subissent la fureur de Dieu : «  Il y a eu une réunion en Afrique du Sud, avec Grondona, plusieurs joueurs, et d'autres témoins. Julio m'a dit qu'il était content, et qu'il souhaitait que je continue. Une fois en Argentine, on me fait une réunion et on me dit que sept de mes assistants ne continueront pas. C'était comme me dire de partir. Grondona m'a menti et Bilardo m'a trahi. Sans doute pensaient-ils que je pouvais trahir mes collaborateurs, parce que eux, à ma place, ils l'auraient fait. Quand nous étions au Mondial, Bilardo travaillait dans l'ombre pour que je parte » .

On ne s'en prend pas à Dieu impunément.

TF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Marchena quitte Valence
0 0