En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester City-Chelsea

Diego, libre dans sa tête

Il y a quelques mois, Diego Costa était prêt à monter dans un avion pour se barrer de Londres. Puis Antonio Conte est arrivé et lui a redonné ce pourquoi l’international espagnol est arrivé en Angleterre il y a maintenant un peu plus de deux ans : être aimé pour tout ce qu’il représente. Le voilà tout en haut, toujours salopard mais intouchable. L’art de la guerre calculée.

Modififié
Se taire et écouter. « Diego, Diego, Diegooo. » Regarder, admirer ou, pour beaucoup, détester. Mais pourquoi ne tombe-t-il jamais ? Pourquoi se relève-t-il toujours, même lorsqu'il ne tombe pas ? Pourquoi ce visage, pourquoi cette haine, pourquoi cette rage ? Il n’y a qu’à le regarder pour le comprendre : Diego Costa serait un sale type avec tout l’anti-glamour qu’il dégage. Il ne sourit jamais, ne s’arrête jamais et s’en branle pas mal d’avoir de la crasse sur le visage. Il ne vit que pour le succès, il s’en nourrit et peu importe la manière d’y arriver. On parle de lui comme d'un salopard. Vraiment ? Lui l’explique ainsi : « Sur un terrain, j’ai toujours été comme ça. C’est mon personnage et je veux toujours me battre. Je suis une personne différente en dehors du terrain – comme vous pouvez parfois le voir –, mais sur le terrain, je ne changerai jamais. Et je veux dire encore une chose : vous pouvez regarder une nouvelle fois la vidéo et l’interpréter comme vous voulez, mais je peux dormir tranquille parce que je sais que je ne voulais pas faire ça. » Ce jour-là, posé avec le journaliste Fran Guillén, auteur de l’excellente biographie Diego Costa : The Art of War, Costa revient sur les crampons qu’il a enfoncés dans la malléole d'Emre Can un soir de janvier 2015. Tout le monde se rappelle cette soirée comme du début de la haine frontale, lorsque Martin Škrtel avait voulu faire du natif de Lagarto son jouet six mois après son arrivée en Angleterre. Définitivement, Diego se sent incompris, presque victime parfois. Ce qu’Antonio Conte, son nouvel entraîneur à Chelsea depuis quelques mois, a décidé de dénoncer publiquement il y a quelques semaines. Conte est la dernière pièce de l’équation Costa. L’homme qui lui a redonné confiance et l’a retenu en mai dernier avec l’aide du directeur sportif des Blues, Michael Emenalo, alors que l’international espagnol se serait bien vu retourner en Espagne où Diego Simeone n’attendait que ça. Mais il est surtout devenu une crapule magnifique. Quitte à provoquer autant de haine, autant le faire avec des lauriers.

Vidéo

« Je vais à la guerre. Vous venez avec moi. »


Pour comprendre ce qu’il s’est passé pour lui en plus de deux ans en Angleterre, il faut revenir au premier jour. L’été 2014, celui d’après. Diego Costa a passé les semaines précédentes à se faire cracher dessus par un public brésilien amer de le voir disputer une Coupe du monde avec l’Espagne, ce pays qui l’a « sorti de la misère » et à qui il avait « envie de rendre tout ce qu’il [lui] avait donné » . Alors, après une finale de Ligue des champions perdue contre le Real, il quitte l’Atlético et Simeone pour Chelsea et Mourinho. La première journée à Cobham, le centre d’entraînement des Blues, a conditionné la suite. Costa est face à Gary Cahill, John Terry, Branislav Ivanović et Nemanja Matić, des types qu’il a fait souffrir trois mois plus tôt lors d’une demi-finale de C1 où le Brésilien avait porté un Atlético vainqueur à Stamford Bridge (3-1) et écouté son futur public lui hurler à la gueule ceci : « Diego Costa, we’ll see you next year. » À ses côtés, son pote Oscar veut l'intégrer et le laisse parler. Diego regarde alors ses nouveaux coéquipiers : « Je vais à la guerre. Vous venez avec moi. » Au fond, l’attaquant était fait pour construire une partie du Chelsea détesté de Mourinho. Alors, le Portugais a souhaité en parler comme ça : « Ma priorité était de prendre un buteur. Si on regarde notre saison dernière [la 2013-14, ndlr], le premier but de l’un de mes attaquants lors d’un match à l’extérieur a eu lieu à Southampton pour le jour de l’an. Finalement, Torres en a marqué trois, Demba Ba deux et Eto’o n’en a pas marqué un seul. Je connais Diego depuis qu’il est arrivé du Brésil à l’âge de dix-sept ans. C’est un mec pour qui la vie n’a pas été simple, personne ne lui a jamais rien donné gratuitement et il a toujours dû se battre. Il n’a peur de rien, il est prêt à tout. »

Vidéo

La suite ? L’affinage, celui du personnage Costa dans la lignée de celui qu’il était – peut-être encore plus détestable ? – en Espagne où il était devenu la cible préférée de la paire Ramos-Pepe. En Angleterre, le Brésilien a tamponné Koscielny, a calé son crâne dans la tête de David Luiz et n’a jamais cessé de provoquer. Mais pourquoi ? Pour gagner, rien de plus. C’est aussi une question de survie pour lui, et Mourinho l’avait compris avant de le détruire dans une guerre psychologique qui a failli coûter son départ. « Diego a ce besoin d’être aimé, d’être entouré par un groupe qui a envie d’aller au feu, analyse Christophe Lollichon, toujours à Chelsea, mais aujourd'hui plus éloigné de l’équipe première. Il ne lâche jamais, sauf quand la relation humaine est détériorée. Il faut simplement comprendre que c’est un compétiteur. Il n’est pas fou, il utilise tous les moyens pour faire sauter son défenseur. Et à l’entraînement, il a cette même rage que pouvaient avoir Lampard ou Drogba. Il est pareil en séance que sur un terrain le week-end, même dans un petit jeu réduit. » Il faut juste comprendre le personnage, et Conte l’a fait à un moment où Costa s’était refermé sur lui-même. Mais il est revenu, comme toujours, dans un monde qu’il s'est construit, dans un temps qu’il dicte à son rythme pour aujourd’hui être le meilleur buteur de Premier League avec Agüero dans un Chelsea qui sourit de nouveau.

Vidéo

Diego Costard


La victoire du week-end dernier contre Tottenham (2-1) n’a fait que confirmer le retour du Costa que l’Angleterre aime détester. Oui, il peut utiliser toutes les saloperies pour arriver à ses fins. C’est aussi une réponse à la haine qui l’entoure et l’accomplissement du rêve de son père, José Jesus Costa, qui voulait un footeux dans la famille. Et si Diego Costa n’était qu’un incompris en guerre contre le destin ? Depuis son arrivée en Angleterre, le Brésilien n’a jamais reçu un rouge et a provoqué un paquet de jaunes. Et l’histoire raconte surtout celle d’un mec réputé « adorable et attachant » en dehors. S'il affirme ne « pas être un ange » sur le terrain et l’assumer, Costa avance souvent sa joie de vivre dès le pied posé hors de la pelouse. L’Angleterre du foot aime les sales gueules, elle les déteste et les adule. Diego Costa est ce genre de type : celui que l’on rêve de voir dans notre équipe et sur qui l’on crache quand il est contre nous. L’attaquer est en réalité un aveu de faiblesse, comme Dembélé a pu le faire l’an dernier avec une fourchette calée dans les yeux. Lui répondre aussi, donc. Car il aime ça, n’est jamais plus fort que lorsqu’il se sait détesté, et sa saison actuelle ne fait que le prouver. Diego Costa est là, plus que jamais en haut. Intouchable et indétrônable. Les yeux plongés dans le regard adverse. Se taire et respecter.



Par Maxime Brigand Propos de Christophe Lollichon recueillis par MB.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2
vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23