1. //
  2. //
  3. // Manchester City-Chelsea

Diego, libre dans sa tête

Il y a quelques mois, Diego Costa était prêt à monter dans un avion pour se barrer de Londres. Puis Antonio Conte est arrivé et lui a redonné ce pourquoi l’international espagnol est arrivé en Angleterre il y a maintenant un peu plus de deux ans : être aimé pour tout ce qu’il représente. Le voilà tout en haut, toujours salopard mais intouchable. L’art de la guerre calculée.

Modififié
Se taire et écouter. « Diego, Diego, Diegooo. » Regarder, admirer ou, pour beaucoup, détester. Mais pourquoi ne tombe-t-il jamais ? Pourquoi se relève-t-il toujours, même lorsqu'il ne tombe pas ? Pourquoi ce visage, pourquoi cette haine, pourquoi cette rage ? Il n’y a qu’à le regarder pour le comprendre : Diego Costa serait un sale type avec tout l’anti-glamour qu’il dégage. Il ne sourit jamais, ne s’arrête jamais et s’en branle pas mal d’avoir de la crasse sur le visage. Il ne vit que pour le succès, il s’en nourrit et peu importe la manière d’y arriver. On parle de lui comme d'un salopard. Vraiment ? Lui l’explique ainsi : « Sur un terrain, j’ai toujours été comme ça. C’est mon personnage et je veux toujours me battre. Je suis une personne différente en dehors du terrain – comme vous pouvez parfois le voir –, mais sur le terrain, je ne changerai jamais. Et je veux dire encore une chose : vous pouvez regarder une nouvelle fois la vidéo et l’interpréter comme vous voulez, mais je peux dormir tranquille parce que je sais que je ne voulais pas faire ça. » Ce jour-là, posé avec le journaliste Fran Guillén, auteur de l’excellente biographie Diego Costa : The Art of War, Costa revient sur les crampons qu’il a enfoncés dans la malléole d'Emre Can un soir de janvier 2015. Tout le monde se rappelle cette soirée comme du début de la haine frontale, lorsque Martin Škrtel avait voulu faire du natif de Lagarto son jouet six mois après son arrivée en Angleterre. Définitivement, Diego se sent incompris, presque victime parfois. Ce qu’Antonio Conte, son nouvel entraîneur à Chelsea depuis quelques mois, a décidé de dénoncer publiquement il y a quelques semaines. Conte est la dernière pièce de l’équation Costa. L’homme qui lui a redonné confiance et l’a retenu en mai dernier avec l’aide du directeur sportif des Blues, Michael Emenalo, alors que l’international espagnol se serait bien vu retourner en EspagneDiego Simeone n’attendait que ça. Mais il est surtout devenu une crapule magnifique. Quitte à provoquer autant de haine, autant le faire avec des lauriers.

Vidéo

« Je vais à la guerre. Vous venez avec moi. »


Pour comprendre ce qu’il s’est passé pour lui en plus de deux ans en Angleterre, il faut revenir au premier jour. L’été 2014, celui d’après. Diego Costa a passé les semaines précédentes à se faire cracher dessus par un public brésilien amer de le voir disputer une Coupe du monde avec l’Espagne, ce pays qui l’a « sorti de la misère » et à qui il avait « envie de rendre tout ce qu’il [lui] avait donné » . Alors, après une finale de Ligue des champions perdue contre le Real, il quitte l’Atlético et Simeone pour Chelsea et Mourinho. La première journée à Cobham, le centre d’entraînement des Blues, a conditionné la suite. Costa est face à Gary Cahill, John Terry, Branislav Ivanović et Nemanja Matić, des types qu’il a fait souffrir trois mois plus tôt lors d’une demi-finale de C1 où le Brésilien avait porté un Atlético vainqueur à Stamford Bridge (3-1) et écouté son futur public lui hurler à la gueule ceci : « Diego Costa, we’ll see you next year. » À ses côtés, son pote Oscar veut l'intégrer et le laisse parler. Diego regarde alors ses nouveaux coéquipiers : « Je vais à la guerre. Vous venez avec moi. » Au fond, l’attaquant était fait pour construire une partie du Chelsea détesté de Mourinho. Alors, le Portugais a souhaité en parler comme ça : « Ma priorité était de prendre un buteur. Si on regarde notre saison dernière [la 2013-14, ndlr], le premier but de l’un de mes attaquants lors d’un match à l’extérieur a eu lieu à Southampton pour le jour de l’an. Finalement, Torres en a marqué trois, Demba Ba deux et Eto’o n’en a pas marqué un seul. Je connais Diego depuis qu’il est arrivé du Brésil à l’âge de dix-sept ans. C’est un mec pour qui la vie n’a pas été simple, personne ne lui a jamais rien donné gratuitement et il a toujours dû se battre. Il n’a peur de rien, il est prêt à tout. »

Vidéo

La suite ? L’affinage, celui du personnage Costa dans la lignée de celui qu’il était – peut-être encore plus détestable ? – en Espagne où il était devenu la cible préférée de la paire Ramos-Pepe. En Angleterre, le Brésilien a tamponné Koscielny, a calé son crâne dans la tête de David Luiz et n’a jamais cessé de provoquer. Mais pourquoi ? Pour gagner, rien de plus. C’est aussi une question de survie pour lui, et Mourinho l’avait compris avant de le détruire dans une guerre psychologique qui a failli coûter son départ. « Diego a ce besoin d’être aimé, d’être entouré par un groupe qui a envie d’aller au feu, analyse Christophe Lollichon, toujours à Chelsea, mais aujourd'hui plus éloigné de l’équipe première. Il ne lâche jamais, sauf quand la relation humaine est détériorée. Il faut simplement comprendre que c’est un compétiteur. Il n’est pas fou, il utilise tous les moyens pour faire sauter son défenseur. Et à l’entraînement, il a cette même rage que pouvaient avoir Lampard ou Drogba. Il est pareil en séance que sur un terrain le week-end, même dans un petit jeu réduit. » Il faut juste comprendre le personnage, et Conte l’a fait à un moment où Costa s’était refermé sur lui-même. Mais il est revenu, comme toujours, dans un monde qu’il s'est construit, dans un temps qu’il dicte à son rythme pour aujourd’hui être le meilleur buteur de Premier League avec Agüero dans un Chelsea qui sourit de nouveau.

Vidéo

Diego Costard


La victoire du week-end dernier contre Tottenham (2-1) n’a fait que confirmer le retour du Costa que l’Angleterre aime détester. Oui, il peut utiliser toutes les saloperies pour arriver à ses fins. C’est aussi une réponse à la haine qui l’entoure et l’accomplissement du rêve de son père, José Jesus Costa, qui voulait un footeux dans la famille. Et si Diego Costa n’était qu’un incompris en guerre contre le destin ? Depuis son arrivée en Angleterre, le Brésilien n’a jamais reçu un rouge et a provoqué un paquet de jaunes. Et l’histoire raconte surtout celle d’un mec réputé « adorable et attachant » en dehors. S'il affirme ne « pas être un ange » sur le terrain et l’assumer, Costa avance souvent sa joie de vivre dès le pied posé hors de la pelouse. L’Angleterre du foot aime les sales gueules, elle les déteste et les adule. Diego Costa est ce genre de type : celui que l’on rêve de voir dans notre équipe et sur qui l’on crache quand il est contre nous. L’attaquer est en réalité un aveu de faiblesse, comme Dembélé a pu le faire l’an dernier avec une fourchette calée dans les yeux. Lui répondre aussi, donc. Car il aime ça, n’est jamais plus fort que lorsqu’il se sait détesté, et sa saison actuelle ne fait que le prouver. Diego Costa est là, plus que jamais en haut. Intouchable et indétrônable. Les yeux plongés dans le regard adverse. Se taire et respecter.



Par Maxime Brigand Propos de Christophe Lollichon recueillis par MB.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Une petite pute ce Diego Costa, et rien d'autre. A quoi bon le magnifier dans toute sa fourberie?
perso, je trouve l'article bien fichu, sans magnifier pour autant le joueur. ça m'intéresse toujours de dépasser la vision superficiel d'un personnage pour chercher un peu plus loin.
"Depuis son arrivée en Angleterre, le Brésilien n’a jamais reçu un rouge et a provoqué un paquet de jaunes."
quand tu lis ça, tu te dis que le type arrive à son but, qu'en plus il assume plutôt bien son côté salopard, là où d'autres sont des petites putes.
pour autant je ne suis pas fan du tout de ce comportement, mais vu que ça fait partie du foot, lui l'exploites plutôt bien.
Ce commentaire a été modifié.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Note : 1
Et puis qu'on le veuille ou non, si le mec est un battant depuis toujours, si "on lui a jamais rien donné", ça lui donne une grosse circonstance atténuante...
Même si perso je l'aime pas.
Effectivement, c'est ce que j'aime dans l'article, ça raconte une histoire, celle du gars.
3 réponses à ce commentaire.
AtlanteanKodex Niveau : DHR
Autant l'année dernière je détestais ce joueur étant donné que la seule chose qu'il faisait sur le terrain était se battre avec les joueurs adverses, autant cette saison je le respecte beaucoup plus étant donné qu'il a retrouvé son jeu de footballeur et que l'aspect détestable de sa personnalité sur le terrain n'est qu'un moyen pour lui d'arriver à ses fins, avec réussite. Et puis quand on sait tout ce qu'il a enduré, comment tout le monde lui crache dessus depuis des années, surtout dans son Brésil natal, on ne peut qu'être impressionné par sa force de caractère, et c'est ce qui se retranscrit sur le terrain. C'est effectivement le genre de joueur que l'on aime détester.
Dirkdiggler Niveau : CFA
Diego <3.
Le joueur que j'aime d'amour depuis qu'il est arrivé au Bridge. Le mec est tout ce dont un supporter peut rêver. Meme ses envies de départ n'ont pas entaché sa personne à mes yeux (contrairement à un Hazard).
Rado & milinko Niveau : DHR
Il y en existe malheureusement presque plus de ces "salopes" qui se battent comme des chiffonniers et qui font tout pour la gagne. De notre coté on aurait tellement apprecié qu'il revienne à l'atleti..
Ce commentaire a été modifié.
Sinon, l'interprétation de ce morceau par johnny au parc des princes en je sais plus quelle année (95 ?), c était qqechose. Quel interprète ce Mr smets, quelle présence et quel charisme.
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 2 heures La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 3 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 3 heures Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 33 il y a 4 heures Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 5 il y a 4 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 6 il y a 5 heures La demi-volée de Gignac 3 il y a 6 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 29 Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13
Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103