Didot dans les vapes

0 0
Après André-Pierre Gignac, Cheikh M'Bengué, Yohann Pelé, Pantxi Sirieix, ce sont Moussa Sissoko et Xavier Pentecôte qui ont rejoint ce week-end l'infirmerie toulousaine. Un dispensaire qu'Étienne Didot, a également bien failli intégrer, suite à un choc avec Fernando Menegazzo, dimanche soir à Bordeaux. Un truc dont il ne se souvient pas.

«  Je n'ai aucune idée de ce qu'il s'est passé, a indiqué le meneur de jeu du Téfécé. Je ne sais pas s'il y a eu faute sur moi. Je n'ai même pas vu le but (le premier de Toulouse, ndlr) alors que j'étais sur la pelouse. A la mi-temps, on m'a un peu parlé, puis c'est revenu petit à petit. »



De l'inquiétude, mais pas plus, finalement. « J'ai un peu perdu connaissance, eu un mal de tête mais sans plus, et au fur à mesure, j'ai retrouvé mes esprits, a-t-il ajouté avant de conclure sur une note d'humour. J'ai eu raison de rester sur le terrain, puisque j'ai eu un peu de chance de marquer à la fin, et peut-être même à cause de ça ! » .



Une boutade qui n'a pas dû faire rire les Girondins, battus sur leur terrain (2-1), et qui avaient quasiment encaissé le même style de but, sur coup-franc (combinaison malicieuse), il y a trois ans.





LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0