En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Didier la bricole

Pilonnée par les blessures, l’équipe de France offre leur chance (ou leur seconde chance) à bon nombre de nouveaux joueurs avec comme surprises principales Benjamin Pavard (Stuttgart) et Steven Nzonzi (FC Séville). En toute logique, le Lyonnais Nabil Fekir intègre un groupe qui défiera en amical le pays de Galles puis l'Allemagne (10 et 14 novembre).

Modififié

Gardiens : Areola, Costil, Mandanda

Mini-tremblement de terre dans le groupe France. Hugo Lloris, touché lors d’un contact mercredi soir face au Real Madrid, est bel et bien forfait pour le prochain rassemblement des Bleus. Deux conséquences immédiates : le retour de Benoît Costil dans le groupe, et le probable retour de Steve Mandanda au premier plan. Le gardien bordelais, qui se plaignait de son absence du groupe il y a quelques semaines au profit d’Alphonse Areola, tout en se montrant beau joueur, voit là son ultime chance de convaincre Didier Deschamps pour faire partie du voyage en Russie. Quant à Steve Mandanda, éternel numéro deux dans la hiérarchie derrière Lloris, il devrait avoir l’occasion de prouver qu’il a la carrure d’être plus que le simple taulier de l’OM. À moins que Deschamps ne décide d’offrir sa première sélection à Areola pour l’installer petit à petit comme un homme qui compte vraiment chez les Bleus.


Défenseurs : Digne, Kurzawa, Koscielny, Kimpembe, Umtiti, Varane, Pavard, Jallet

Pendant longtemps, la défense centrale a été le chantier le plus compliqué et le plus instable pour Didier Deschamps. Mais depuis quelques mois, c’est bel et bien le secteur le plus clair dans l’esprit du sélectionneur. Laurent Koscielny, Samuel Umtiti, Raphaël Varane et même Presnel Kimpembe sont toujours au rendez-vous, et font désormais figure d’indéboulonnables. Reste maintenant à savoir qui fera office de titulaire. En tout cas, Didier Deschamps peut voir venir de ce côté-là.


À gauche, Benjamin Mendy est bien sûr toujours blessé, mais semble indiscutable en cas de retour à la compétition dans les temps. Lucas Digne, solide durant son intérim contre la Bulgarie et la Biélorussie, et Layvin Kurzawa, premier défenseur de l’histoire auteur d’un triplé en Ligue des champions, devraient profiter de ce rassemblement pour tenter de convaincre Didier Deschamps. Quant à la droite de la défense, le flou est toujours aussi complet. En l’absence du joueur le plus utilisé des éliminatoires, Djibril Sidibé, Didier Deschamps a décidé de faire confiance à Benjamin Pavard, 21 ans, qui a déjà fait ses preuves en Bundesliga. L’occasion pour lui de mettre Christophe Jallet hors course ?


Milieux : Matuidi, N'Zonzi, Rabiot, Sissoko, Tolisso

C’est le secteur de jeu le plus décimé, à tel point que Deschamps a fait le choix de sélectionner seulement cinq milieux de terrain. À peine le temps d’installer la doublette Kanté-Pogba comme pierre angulaire de son système que Didier Deschamps doit composer avec l’absence des deux hommes. De quoi renforcer le rôle d’un Blaise Matuidi décidément indispensable, n’en déplaise à ceux qui voulaient le mettre au placard après l’Euro 2016. À ses côtés, Corentin Tolisso et Adrien Rabiot continueront leur duel à distance pour prendre une place plus importante au sein du groupe. L’éternel Moussa Sissoko est bel et bien là pour filer un coup de main au cas où, tandis que le Sévillan Steven N’Zonzi (28 ans), dont on avait fini par croire que sa chance ne lui serait jamais donnée, a enfin une occasion de montrer ce qu’il vaut. À noter l’absence de Tiémoué Bakayoko, en délicatesse à Chelsea, dont la teinture bleue n’a finalement pas servi à grand-chose.


Attaquants : Coman, Fekir, Giroud, Griezmann, Lacazette, Martial, Mbappé, Thauvin


Le réservoir impressionnant de l’équipe de France en attaque a l’inconvénient de provoquer des maux de tête à Didier Deschamps, mais l’avantage de pouvoir combler n’importe quelle absence. Ousmane Dembélé, Dimitri Payet et Thomas Lemar blessés, Didier Deschamps a opté pour deux choix logiques pour les remplacer : Nabil Fekir et Anthony Martial. Des choix qui raviront les supporters lyonnais et les suiveurs de Manchester United, tout ronchons depuis leur absence de la dernière liste. De quoi récompenser le très bon début de saison des deux hommes. Pour les accompagner, aucune surprise : Antoine Griezmann et Oliver Giroud auront encore une fois tout le loisir de combiner ensemble, Kylian Mbappé aura carte blanche pour dribbler à tout-va, Kingsley Coman pourra courir très vite le long de la ligne, Alexandre Lacazette va pouvoir tenter de mettre Giroud sur le banc également avec les Bleus, et Florian Thauvin aura peut-être le droit de jouer plus de quatre minutes en deux matchs. Voilà tout.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 90 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20
À lire ensuite
Benjam' ? Présent !