DiBenedetto créé déjà la polémique

0 1
Thomas DiBenedetto n'a pas commencé son aventure romaine de la meilleure des façons. A peine arrivé à Rome pour définir les termes du rachat de l'AS Roma, l'entrepreneur américain a déjà fait quelques déclarations qui ne sont pas tombées dans l'oreille d'un sourd.

Lors de son premier jour dans la capitale italienne, il a en effet déclaré que « le Stadio Olimpico était un endroit obsolète » . Des déclarations qui ont immédiatement fait réagir le président du Comité National Olympique Italien (Coni), Gianni Petrucci. « Thomas DiBenedetto n'est pas parti du bon pied. Ses mots sur le Stadio Olimpico ne m'ont pas plu du tout. Il n'est pas encore le président de la Roma et la première chose qu'il fait, c'est d'attaquer le lieu où la Roma et la Lazio nous demandent de jouer. Si c'est ça son point de départ, nous ne pouvons pas être enthousiastes » a-t-il rétorqué.

Toujours dans les bons coups, Claudio Lotito, le président de la Lazio Rome, a également mis son grain de sel dans l'affaire. « Je ne me plains pas des qualités de l'Olimpico, un lieu que le Coni a mis aux normes et qui, pour l'UEFA, possède 5 étoiles. D'un point de vue pratique, le dénigrer n'a aucun sens » a-t-il affirmé.

Welcome to Italy, mister DiBenedetto.

EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Bon, il semble qu'il veuille faire un stade comme il l'entend avec musées, boutiques du club mais aussi boutiques "hors football", hôtel, cinéma et tutti quanti. Rien de surprenant donc.

Par ailleurs un stade de foot pour deux clubs avec une piste d'athlétisme et aux trois quarts vides la plupart du temps, on peut comprendre que ça fasse pas rêver, même s'il est aux normes.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1