1. //
  2. // Joueur libre

Diawara : « Mon numéro n'a pas changé »

Toulon, Bordeaux, Rennes, Arsenal, Marseille, PSG, Blackburn, West Ham, Racing Ferrol, Nice, Ajaccio, le Qatar, Chypre, la Turquie et même Arles-Avignon. Oui, la carrière de Kaba Diawara est bien remplie. Mais à l'écouter, elle ne l'est pas encore totalement.

Modififié
0 0
Alors Kaba, c'est fini avec Arles-Avignon ?


Ils m'ont proposé d'être entraîneur des attaquants. C'est super sympa, je les en remercie encore, mais entraîneur, ce n'est pas mon truc. Et puis même si j'aurais pu accepter, ça n'aurait pas pu le faire avec ce groupe. Les mecs, je mangeais avec eux il y a quelque temps, on était coéquipier, je ne peux pas d'un coup leur dire : « fais ci, fais ça » . J'ai joué deux ans dans ce club, et je pense qu'on en a écrit la page la plus importante. En montant en Ligue 1, on lui a fait faire un bond de dix ans. Ca a fait gagner des sous, on a parlé de lui, et quoi qu'on en dise, maintenant, il y a beaucoup plus de joueurs qui veulent y signer. C'est ce qu'il faut retenir.


Comment ça se passe pour toi alors maintenant ?


Comme tous les joueurs sans club, je sais que pour l'instant, j'ai vingt-quatre mois de chômage. Mais je ne m'inquiète pas, je sais que nos profils, de joueurs expérimentés, plaisent de plus en plus aux clubs : ils savent qu'on n'a pas des prétentions salariales de malade, on veut juste continuer à prendre un peu de plaisir. Déjà, si j'étais à Arles, c'est bien que ce n'était pas une question financière puisqu'on ne touchait pas grand-chose. C'est juste que voilà, depuis petit je joue au foot, c'est mon truc, et je n'ai pas envie d'arrêter. Alors je cherche un petit club sympa, avec un challenge, dans une ville cool avec un groupe chaleureux, histoire de passer de bons moments. En Ligue 2, National, ça serait parfait. Pas plus bas.


La CFA te fait peur ?


C'est pas ça... mais les contacts ne sont pas les mêmes, les arbitres ne sont pas les mêmes. Il ne faut pas faire n'importe quoi. Déjà, lorsque dans ma carrière j'ai été blessé et qu'il a fallu passer par la case CFA pour revenir, j'ai pu constater à quel point tu te fais maltraiter. C'est difficile de descendre à ce niveau, les gens ne te respectent pas. C'est pour ça qu'il y a tant de surprises chaque année en coupe de France. Alors s'il faut se battre chaque week-end face à des mecs qui veulent casser du pro ... Je peux aller au combat, mais je préfère prendre du plaisir sur un terrain. S'il n'y a pas de place plus haut pour moi, on va sagement s'arrêter, et on verra s'il y a des choses à montrer aux enfants.


Tu parleras du doublé avec Bordeaux au Vélodrome, du retour en Ligue 1 avec Nice...


Ouais, de ça et d'autres choses. Il y a des vidéos, des archives à diffuser, des maillots à montrer aussi. Même si on m'a cambriolé et que j'en ai perdu pas mal, il m'en reste des sympas: Bergkamp, Pirès, Ginola, Bernard Lama ... Je pense que le plus beau maillot, c'est celui de Zidane à l'époque de Bordeaux. Il m'avait amené chez lui et me l'avait filé. Mais je ne l'ai pas gardé, je l'ai donné à un de mes copains qui est journaliste à Var Matin .


T'as joué à Toulon, Nice, Ajaccio, Marseille, Arles ... Si tu devais passer une petite annonce, tu t'adresserais plutôt aux clubs du Sud ,non ?


Je préfère attendre. Mon numéro n'a pas changé depuis quinze ans, les gens me connaissent. Pour l'instant, les clubs ne bougent pas mais ça peut venir. Tu me parles du Sud, c'est gentil, mais il y a mon fils et trois clubs de National à Paris. Le Red Star par exemple ou le Paris FC, je trouve que ce sont des challenges super intéressants.


Il se dit que tu as aussi un business dans les voitures sur la capitale ...


C'est les jeunes d'Arles-Avignon qui ont balancé ça ? Ils ont déconné. Non voilà c'est juste que lorsque t'es footballeur, t'as la chance de bien gagner ta vie, donc tu t'intéresses aux belles choses, donc les belles voitures. Mais ce n'est pas dans le tuning... j'ai des parts dans une boîte de location de voitures, c'est différent. On est trois dedans. Ca marche plus ou moins, on fait ça avant tout pour rendre service. Ca fait un an que je m'en occupe et si j'arrête le foot, oui, forcément, je m'investirais plus dedans. En fait, c'est pour les footballeurs qui montent sur Paris pour quelques jours. On se propose de leur mettre des voitures à disposition. On se connait tous dans le milieu, ils savent que ça vient d'un ancien pro, qu'ils peuvent avoir confiance. Niveau voiture, ce sont des modèles sympas ... On les connait hein, comme ils ont envie de se la raconter, il faut avoir de quoi leur faire plaisir !

Propos recueillis par Romain Canuti

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'équipe-type du dimanche
0 0