1. //
  2. // 35e journée
  3. // Sochaux/PSG

Diané : « Un plaisir que les supporters du PSG parlent encore de moi »

En mai 2008, le PSG jouait sa survie en Ligue 1 à Sochaux. Aujourd’hui, les Parisiens jouent à Bonal pour la victoire finale en championnat. Un deuxième titre d’affilée qui ne serait pas d’actualité si Amara Diané n’avait pas planté un doublé salvateur dans le Doubs.

Modififié
50 23
Mai 2008, tu joues avec le PSG le dernier match du championnat. Comment se passe cette journée ?
Elle est très, très difficile. On est dans une situation où on sait que même le match nul ne nous arrange pas du tout, donc on sait qu’il faut absolument gagner. Comme je l’ai toujours dit, toute l’équipe était concernée donc voilà ! Après, avec la chance, on a pu relever le cap et on a gagné ce match !

Est-ce-que tu as ressenti la pression des supporters et des dirigeants par rapport à ce match ?
Non même pas, c’est surtout que nous-mêmes avions la pression ! On est footballeurs après tout. Les 30-35 joueurs qui étaient au PSG savaient qu’on n'avait pas fait une bonne saison malgré la victoire en Coupe de la Ligue, mais voilà, on ne pouvait pas laisser le club du PSG descendre en Ligue 2. Si je me rappelle bien, je crois que c’est le seul club en France qui n’est jamais descendu en deuxième division. Paris, c’est la capitale, on ne pouvait pas se permettre ça. L’équipe a fait ce qu’il fallait et par la grâce de Dieu, on a réussi ce challenge.

D’ailleurs, sur ce match, tu ouvres le score, mais Sochaux égalise à 15 minutes de la fin…
À ce moment-là, y a beaucoup de pression, surtout qu’il ne reste plus beaucoup de temps pour mettre un deuxième but. Après, je crois qu’il y a une passe de Pegguy, le défenseur de Sochaux veut couvrir le ballon, moi j’essaye de mettre le pied et je marque.

Tu te rends compte quand même qu’aujourd’hui encore, de nombreux supporters parlent de toi et de ton but ?
Oui, bien sûr, et ça me fait énormément plaisir que les supporters parlent encore de moi ! Le football est le plus beau métier au monde, et ce que j’ai toujours voulu faire depuis que je suis tout petit. Je ne peux pas dire que j’ai fait une grosse carrière, j’ai plutôt fait une carrière normale. Mon rêve, c’était de jouer au PSG et j’ai joué au PSG. Y a eu des bons moments, des moments difficiles. Maintenant, c’est clair que ça fait plaisir qu’on se rappelle de moi.

Ce dimanche, ironie du sort, le PSG va à Sochaux, non pas pour le maintien, mais pour le titre.
(Rires) Ah ça, c’est la vie, hein ! Le football a ses vérités que même nous, footballeurs, ne connaissons pas. Si on m’avait dit il y a quelques années que Paris allait jouer le titre à Sochaux, j’aurais dit : « C’est pas possible ! » J’espère tout de même qu’ils seront champions dès demain.

Est-ce-que tu suis encore les performances du PSG ?
Bien évidemment ! Le PSG est mon club de cœur et même si je suis parti dans des conditions qui étaient assez délicates et difficiles, ça ne m’empêche pas de suivre les résultats dans toutes les compétitions dans lesquelles ils sont engagé.

Aujourd’hui, est-ce-que tu peux nous expliquer les réelles raisons de ton départ ?
(Rires) Les réelles causes… C’est très compliqué. Si j'entrais dedans, on passerait toute la nuit à parler dessus, et je pense que c’est personnel. Tout ce que je peux dire, c’est que mon souhait le plus grand n’a jamais été de quitter le Paris Saint-Germain, mais comme vous savez, dans la vie, on fait souvent des choix malgré nous-mêmes. Ça a été une décision difficile que j’ai eu à prendre, mais ça n’empêche pas que le PSG est là où il est. J’en suis heureux. J’espère qu’ils vont continuer comme ça. Normalement, il n’y aura pas de problème avec les nouveaux investisseurs, avec le groupe qu’ils ont… Je ne pense pas que ça soit le bon moment pour parler des raisons de mon départ, il faut savourer le moment présent. Le PSG est à la place où il doit être.

Quel est ton plus grand regret avec Paris ?
Y a plusieurs choses. Déjà, de ne pas avoir gagné la Coupe de France contre Lyon. On pouvait faire un doublé et malheureusement, ça ne s’est pas fait. Il y a aussi le fait de ne pas avoir gagné le championnat. C’est clair que j’ai quand même joué la Ligue Europa avec le club, on perd en quarts contre Benfica. La première saison, on n’a rien gagné, la deuxième, on s’est maintenus et on a gagné la Coupe de la Ligue. C’est le football. Mais un de mes plus grands regrets est de ne pas avoir pu rester encores mais c’est comme ça. Les deux années que j’ai passées au PSG étaient formidables.

Après le PSG, direction le Qatar et aussi les Émirats arabes unis. Concrètement, c’est quoi le niveau de ces championnats ?
Le championnat du Qatar, il est plutôt difficile ! Là bas, c’est pas comme en Europe où tu as le droit de prendre autant d’étrangers que tu veux. Au Qatar, t’as le droit qu’à quatre étrangers et après tu joues avec des joueurs locaux. C’est clair que c’est plus difficile parce que ce sont les professionnels qui doivent faire la différence, que ce soit offensivement ou défensivement. Les joueurs locaux ne sont pas forcément des joueurs qui ont reçu une formation footballistique. Donc c’est difficile en ce sens-là.

Est-ce que tu penses que le fait d’être parti dans les pays du Golfe a freiné ta progression ?
Oui et non ! C’est vrai que, quand tu quittes la France pour aller dans les pays du Golfe, le niveau n’est pas pareil. Par contre, là bas, ça te forge parce qu’à tous les matchs, tu dois être à fond. Vu qu’il y a le droit à seulement quatre étrangers, tu te dois d’être au-dessus des autres. En Europe, ça peut arriver d’être un peu en dedans, mais que tes coéquipiers soient là pour que ça se passe bien sur le terrain. Là-bas, y a pas de ça. Quand on gagne, c’est la victoire du groupe. Quand on perd, c’est les professionnels que l’on pointe du doigt. Il faut être très fort mentalement et très fort physiquement.

Tu as maintenant décidé de revenir en Europe ?
Oui totalement. J’ai fait mon temps là-bas. Quand tu es footballeur, il faut savoir ce que tu veux. Aujourd’hui, j’ai envie de redécouvrir les sensations, les ambitions, la ferveur d’un public et, surtout, le haut niveau. Voilà pourquoi j’ai décidé de revenir.

Il y a quelques semaines, tu étais à l’essai aux Queens Park Rangers en Angleterre. Qu’en est-il en ce moment ?
Là, le championnat est fini. QPR va jouer les playoffs pour monter en Premier League. Je ne veux pas entrer dans les détails, mais il y aura une suite, là-bas ou ailleurs. Pour le moment, je ne peux pas trop en parler parce que le plus important est que QPR joue les playoffs et fasse tout pour remonter en Premier League. Là, je ne suis plus en essai, je m’entraîne de mon côté. Il y aura une suite, mais après ces playoffs. Tout le monde saura ce qu’il se passe. Ça peut se faire dans ce club comme ça peut le faire ailleurs.


Propos recueillis par Babacar Sall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Cœur avec les doigts.
Un des joueurs qui m'a le plus impressionné au Parc.
Les larmes de bonheur que j'ai versées pendant ce match...
Diané, à jamais dans nos coeurs!
plus que de la joie c etait pour moi de l apisement .
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Le type avait juste sauvé le cul du PSG.
AirForceOne Niveau : CFA2
Une légende du club les footix ne savent pas qui est ce héros
64 Millions au dessus de la barre Niveau : District
Un grand merci à ce joueur qui m'a instantanément guérit de ma diarrhé dès son deuxiéme but
Pour son départ au Qatar, il ne semble pas très à l'aise alors que j'imagine très bien l'histoire classique :

- le club vient de vivre une saison difficile en étant quasi en L2
- en manque de liquidité dûe à cette saison, le PSG a besoin de vendre certains joueurs pr renflouer les caisses
- une grosse offre arrive du Qatar pour Diané
- le joueur n'a pas forcément envie de partir mais le salaire qu'on lui propose est monstrueux (comme pr Hoarau en Chine)
- poussé par le club qui a besoin de liquidités, Diané réfléchit puis accepte l'offre

Y'a un tel tabou autour de l'argent que ceux qui en gagnent en deviennent hyper mal à l'aise, par peur de provoquer la jalousie et d'être traité de mercenaire. Alors que souvent, il suffit d'expliquer concretement les différents facteurs pour que les gens comprennent. C'est lorsqu'on ne dit rien que généralement, les gens en viennent à créer leurs propres hypothèses et raconter n'importe quoi.
Un très bon article en tout cas, ça fait plaisir de se remémorer des souvenirs comme ça.
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Diané je t'aime !
Purée quand on y repense, de 2008 à maintenant même dans mes rêves les plus fous, je n'y aurais cru.
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
J'ai quand même le souvenir d'un joueur très très maladroit qui m'a fait enragé plus d'une fois... Je le te merci pour ses deux buts, mais de là à parler de légende, faut pas abuser !!!
Pour l'anecdote, et ce n'est juste qu'un détail, il me semble que la passe décisive est de Bourillon et non de Luyindula sur le but qui nous sauve.

Pour ma part cette saison-là restera l'une des plus riches en émotion depuis que je supporte le PSG, en 2004. Des matchs crispants à n'en plus finir, on ne gagne pas une fois au Parc lors de la phase aller alors qu'on est l'une des meilleures équipes à l'extérieur, dés la reprise on bat Lens 3-0 chez nous (déjà un doublé de Diané il me semble) et on croit repartir pour de bon, le recrutement foireux de Souza et Everton, la finale face à Lens avec la penalty (un poil imaginaire) de Mendy qui rentre à deux à l'heure, la défaite face à Nice (encore chez nous) 3-2 alors qu'on mène 2-1 à la 85ème, celle à Caen 3-0 où ça pue la fin avec Cayzac qui démissionne et Moulin qui débarque avec le fameux "effet psychologique" qu'il était censé inculquer au club pour les trois derniers matchs, la volée de Clément sous la barre contre Sainté, les larmes pour le dernier match de Pedro alors qu'on a même pas encore assuré notre place dans l'élite (la seule fois jusqu'à présent où j'ai pleuré pour le PSG), ce doublé de Diané, la finale de Coupe de France... Et l'une des dernières années de ferveur extrême du Parc.

Avec le recul, c'est quand même une sacrée fierté d'avoir connu ces deux PSG : celui d'hier et celui d'aujourd'hui, qui nous apporte de nouveaux horizons plus glorieux sportivement, mais pas forcément plus passionnants en tant que supporter car vraiment en y repensant, cette saison 2007-2008... Que de frissons.
MissileD'Okocha Niveau : Loisir
Je savais en venant ici que j allais lire des com remplis de preuve disant que " j étais fan déjà à l époque ou depuis 92 " et bla bla bla !! Vous êtes tout le temps entrain de vous justifier franchement on s en tape que vous soyez fan du PSG depuis l année dernière ou il y a mille ans !! Le PSG est un club de seconde zone comme tout les clubs français pour l instant ils ont de l argent mais de que le Qatar retire les billes c est fini retour au maintien et au mieux à la ligue europa en remportant une coupe de la ligue face à istres
Kadda Marteri Niveau : District
En 2008, c'est le public qui sauve le PSG, pas Amara Diané.
Message posté par 64 Millions au dessus de la barre
Un grand merci à ce joueur qui m'a instantanément guérit de ma diarrhé dès son deuxiéme but


Mec juste pour dire que j'adore ton pseudo. Il me fait marrer à chaque fois que je le vois. Tellement cruel et tellement juste. Tu devrais commenter plus souvent toi et Mourignon vous avez les pseudos les plus marrants du fofo.
Note : 1
2007-08 fut une belle saison à chier aussi pour Lens... On perd la finale face à Paris sur un enchainement douteux de circonstances (frappe de Monterrubio claquée par Landreau en corner, mais l'arbitre siffle un 6m, dégagement de Landreau qui finit en pénalty imaginaire pour Paris), on se relègue tout seul en L2 alors que la saison précédente sous F. Gillot, on jouait la qualif' en LDC jusqu'à la dernière journée. Depuis cette saison de merde, on ne s'est jamais remis de cette relégation absurde.
Message posté par ChefWiggum
Cœur avec les doigts.
Un des joueurs qui m'a le plus impressionné au Parc.


ce coeur avec les doigts y'a encore des enfants qui l'emploient ici ?? arrete avec ton expression horrible. Pour en revenir a Diané, cette perçée balle aux pieds contre Rennes, il pouvait en casser des cotes ce joueurs, il allait vraiment tres vite en plus de ça
Romansochaux Niveau : CFA
Je rappelle juste qu'à la fin de ce match, il y a eu une sérieuse embrouille entre Richert et des joueurs de champ de Sochaux, Teddy reprochait à ces derniers de ne pas avoir jouer le coup à fond.
hoareauerding Niveau : District
Message posté par ozymandias


Mec juste pour dire que j'adore ton pseudo. Il me fait marrer à chaque fois que je le vois. Tellement cruel et tellement juste. Tu devrais commenter plus souvent toi et Mourignon vous avez les pseudos les plus marrants du fofo.



ibrahimosmic aussi est génial comme pseudo.
En fait il est juste parti pour la thune de son club dit de coeur.
En lui souhaitant bonne chance pou... ah non chut les playoffs sont pas joués.
Faut comprendre le niveau est très difficile les gens ne savent pas jouer looool
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
50 23