Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Diaby, cœur infidèle

On l'a vu avec le départ de William Gallas chez les Spurs, le meilleur moyen de se mettre à dos tout l'Emirates Stadium reste encore de confesser une quelconque attirance ou même de la sympathie envers l'ennemi juré du nord de Londres.

Une corrélation que ne semble pas avoir encore parfaitement intégré Abou Diaby, pourtant Gunners depuis 2006. Innocent ou insolent c'est au choix, le milieu de terrain français a récemment déclaré revêtir régulièrement le maillot de Tottenham, maillot qui lui a été offert par son ami et coéquipier chez les Bleus, Younes Kaboul. Néanmoins prudent, Abou a confessé n'oser ce blasphème que lorsqu'il reste tranquillement chez lui : « C'est plus difficile de le porter dans la rue, je ne serais pas en sécurité » .

Histoire d'en remettre une petite couche, il a également laissé planer le doute sur un éventuel transfert en annonçant qu'il serait ravi de jouer un jour dans la même équipe que son ami.

Il y en a un qui n'a pas intérêt à se rater lors du premier match de championnat.



TL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 4 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Hollande samba