Diabaté et les supporters

Modififié
0 15
À force de se faire bouger, les Girondins ont peut-être compris quelques trucs fondamentaux. Pour leur survie en Ligue 1, notamment. Parce qu’avant de mettre une rouste à Sochaux (4-1) dimanche aprem’ à Chaban-Delmas, et donc de remonter au classement (15e), ils ont eu droit à une petite banderole déployée par le Virage Sud.

À l’arrivée du bus, d’abord, puis à quelques minutes du coup d’envoi : « Club historique en danger, on exige des guerriers. » Ceci faisant suite à une intrusion dans le centre d’entraînement, la veille, en plein huis clos.

Et ça a marché ! Bon, pas quand Roy Contout a ouvert la marque, mais quand Saivet, Jussiê et Diabaté (doublé) ont fait trembler les filets. Alors, gros coup de pression de la part des fans ?

Le Malien a répondu à sa façon. « Je ne pense pas, non, parce que quand ils sont arrivés, ils nous ont dit la vérité, a-t-il indiqué. Ce n’était pas de la pression, mais juste pour nous faire comprendre qu’ils sont toujours là pour nous et qu’ils veulent qu’on gagne. Je me suis dit qu’en fait, c’était une manière de nous encourager. »

C’est beau l’amour.

LB, à Bordeaux.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Gareth Root Bale Niveau : Loisir
Rien à voir, mais dans une interview, Ignazio, le milanais, avait dit que sa famille avait abandonné la particule.
cheikhidaout Niveau : Loisir
Je comprends pas c'est quoi cette histoire d'Ignazio?
Coco Denoueix Arribas Niveau : DHR
Franchement, il a l'air bien gentil Diabaté, l'air d'être un bon gars toussa toussa... mais alors quand il a la balle dans les pieds, je me dis que la L1 c'était pas inaccessible pour nombre de joueurs du dimanche matin... parce que sa technique et sa conduite de balle frisent le niveau DRH quand même.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Jackpot pour Januzaj
0 15