Diabaté, entre damier et scapulaire

0 2

Cette saison, pas facile de se tailler la part du lion à Bordeaux. Pour les Girondins, c’est même encore plus dur en dehors du terrain. Pourquoi ? Parce qu’il y a un voisin qui carbure à fond au niveau professionnel : l’U.B.B. L’Union Bordeaux-Bègles.

Une équipe de rugby professionnelle, promue en Top 14, qui vole la vedette aux Marine et Blanc. Et si le climat est loin d’être hostile entre les deux entités, force est de constater que les rugbymen enchaînent les bonnes surprises et utilisent le stade Chaban-Delmas, qu’ils remplissent bien plus souvent que leurs coloc’.

Mais au-delà de ça, les joueurs de l’Union véhiculent un capital sympathie, que les Girondins tendent à perdre depuis quelques saisons. La faute à une accessibilité moindre et à un manque d’humilité certain. Le public ne s’y trompe pas.

Pour remédier à cela, Lassina Diabaté, ex milieu de terrain des Girondins reconverti dans l’évènementiel, essaie de trouver des solutions.

«  Ce n’est pas normal qu’à Bordeaux, on n’arrive pas à avoir plus de possibilités pour accéder aux joueurs, regrette l’ancien international ivoirien. Je pense qu’il y a quelque chose à faire car il y a de la place pour tout le monde. Je vais donc, dans un premier temps, essayer de tenter le rapprochement entre les rugbymen et les footballeurs.  »

Une idée originale qui peut séduire. Mais c’est pas tout. « J’aimerais que les Girondins puissent, une fois par mois, par exemple, délocaliser l’entraînement sur des terrains de la périphérie. Mais aussi que les spectateurs puissent les approcher un peu plus, et que les enfants puissent avoir des autographes…  »

En attendant les deux clans pourraient se retrouver en début de semaine prochaine pour partager un dîner dans un restaurant du coin.

Et ça, à Bordeaux, ce serait déjà un événement.
LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Les rugbymen sont percus comme des mecs sympas. Les footeux comme des pauvres types.
C'est comme ca. Et c'est souvent vrai.
Et son diner n'y changera rien.
Les rugbymen et les footeux ne viennent pas des memes milieux. C'est tout.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2