En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Di Canio et les fans adverses saouls

Modififié
La police anglaise a été appelée à l'hôtel où logeait les joueurs de Sunderland, la veille de leur match contre Southampton en Premier League. Des rumeurs ont commencé à naître et Paolo Di Canio a tenu à rectifier la situation, en donnant sa version des faits : « Paolo Di Canio dit toujours la vérité, alors écrivez ce que je vous dis. »

Vers minuit, les joueurs dormaient déjà et le staff sortait, lui, de la salle de réunion quand il a entendu des cris. « Je ne peux pas les répéter ici, a précisé Di Canio. Leur comportement nous a fait comprendre qu'il s'agissait de supporters de Southampton mais, honnêtement, je ne pense pas qu'ils voulaient nous attaquer physiquement. Ce n'étaient que trois personnes saoules, après un mariage qui avait lieu dans l'hôtel. »


Si chaque côté s'est alors proclamé certain de la victoire le lendemain, il sera finalement question de match nul, à l'hôtel comme sur le terrain (1-1). Et preuve que Paolo ne dit que la vérité, il conclut : « C'était un épisode idiot à cause de gens stupides sous l'effet de beaucoup trop d'alcool. » CT
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 3 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 4 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12