Di Canio apprend en chantant

Modififié
0 4
Sur le banc de Sunderland, Paolo Di Canio ne se fait pas prier pour régulièrement chambrer les staffs adverses. Et pourtant, quand il a débarqué à Glasgow en 1996, le fantasque Italien ne maniait pas aussi bien la langue de Shakespeare.

Pire, il ne parvenait même pas à se faire comprendre par ses coéquipiers, comme l'a rappelé son ancien partenaire Alan Stubbs : « L'anglais de Paolo n'était vraiment pas bon quand il est arrivé de Milan au Celtic. C'était saccadé, emprunté, et ça le frustrait. »

Puis un jour, comme par magie, Di Canio s'est pointé dans les vestiaires du club écossais en disant avoir réglé le problème. La solution ? Le karaoké. « Il a déclaré que s'il ne pouvait pas parler l'anglais, il allait apprendre à le chanter, a expliqué Stubbs. Et ça l'a beaucoup aidé, puisque quand il est parti du Celtic un an plus tard, son anglais était excellent. »

Fan de rock, Di Canio appréciait particulièrement Oasis, des sulfureux frères Gallagher. Ou quand un génie en apprend d'un autre. CC
Modifié

Pascal Pierre Niveau : Loisir
Note : -1
Sinon, y'a "God save the Benito".
Un génie... ah oui quand même.

Non je ne valide pas avec l'ASSE.
Note : 2
Hier soir il a du chanter "stop crying your heart out" apres en avoir pris 6 pas Villa !

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Vietnam Label Trash Talk basket Le kit du supporter
0 4