Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e journée
  3. // Lorient/Marseille (1-1)

Deux points de Merlus pour l'OM

Sur la pelouse du Moustoir, l'OM n'a pas réussi à accrocher les 3 points malgré une deuxième mi-temps riche en opportunités. Lorient, joueur, a bien démarré avant de céder face à la puissance d'un leader désormais menacé par le PSG.

Modififié

Lorient - OM
(1-1)

J. Ayew (36') pour Lorient , D. Payet (32') pour Marseille.


Benjamin Jeannot se roule sur le pré. Le synthétique, s'il évite les petites pousses sur visage humide, est toujours moins dur que le contact que l'attaquant vient de subir. Quelques secondes auparavant, le Lorientais était lancé à pleine vitesse vers le but de l'OM. Une touche du bout du pied plus tard, il se prenait un Mandanda massif plein thorax. Le choc est douloureux, mais a au moins le mérite d'offrir aux Merlus une occasion de concrétiser l'un de leurs coups de boutoir. Comme la semaine passée face à Toulouse, Jordan Ayew s'y colle, transforme sereinement contre ses anciens partenaires et permet à ses nouveaux de revenir. Et si le penalty est litigieux, l'affaire est loin d'être un scandale. Car joueuse, parfois trop, la team de Sylvain Ripoll s'offre un point presque inenvisageable avant la rencontre, étant donné la forme des deux équipes. Presque de quoi se rouler par terre.

Espaces-temps


À domicile, opposé au leader du championnat, Lorient n'a de toute façon pas l'intention de sacrifier son style de jeu sur l'autel de la crainte. Auteurs d'une remontée façon Lorient express ce week-end contre le TFC, les Orange mettent l'OM en difficulté dès les premiers instants de la partie. Profitant des espaces entre les lignes, Barthelmé, Guerreiro ou encore Jordan Ayew se fendent de rushs presque assassins durant le premier acte. Souvent à la limite, la défense à 5 des Olympiens plie façon roseau, mais ne peut compter sur son milieu pour conserver le ballon. Alors Lorient enchaîne. Peu d'occasions franches, mais de belles séquences aux abords de la surface qui laissent à penser que les pieds marseillais ne seront pas toujours au bon endroit. C'est mal connaître cette équipe, qui dans ses rangs compte en outre un Payet plus régulier que Valérie ces dernières semaines. Trouvé d'une transversale limpide, Dimitri profite de l'appel de Gignac, repique sur son pied droit et enroule une spéciale, touchée trop mollement par Lecomte. Touché après sa frappe, le Réunionnais vient d'écrire l'histoire somme toute classique du dominant contré. C'était sans compter sur la plume de Jordan Ayew, auteur de ce penalty à peine 4 minutes plus tard.

La puissance dès qu'ils arrivent


La balle de nouveau au centre, les Merlus tentent de poursuivre sur le chemin tracé contre un OM loin d'être souverain hors de son royaume. Mais le coffre n'est plus le même. Peu à peu, les hommes de Bielsa ouvrent le leur et reprennent une route plus digne de leur rang. La défense réglée, Marseille voit Mendy hésiter sur un plat du pied face au but dès le retour des vestiaires. Presque excusable pour le latéral qui va assister à la partie de pêche de Lecomte sur un centre venu de son côté. Héritant du ballon face aux buts vides, Gignac tombe malheureusement sur un os nommé le Goff, rempart breton efficace pendant 90 minutes. Tellement qu'il oblige Marcelo Bielsa à sortir de ses habitudes, en dégageant un Barrada faiblard pour Batshuayi dès la 58e. Le Belge, lui, n'a pas plus de réussite à la 80e, lorsqu'après avoir effacé le portier lorientais, il se voit refuser l'honneur du but vainqueur par Lautoa, auteur d'un tacle salvateur sur sa ligne. À l'image d'une rencontre où Lorient s'est battu avec talent, puis courage, en attendant la montée en puissance inévitable de l'OM. Une montée trop tardive, ou sans réussite, c'est selon, qui offre au PSG une opportunité de se rasseoir sur le trône en cas de victoire face à Lille. Pas la plus difficile à saisir par les temps qui courent.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25