En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 27e journée
  3. // Liverpool/Man City (2-1)

Deux missiles et Liverpool tape City

Boum et boum. Grâce à deux frappes magnifiques de Jordan Henderson et Coutinho, Liverpool s'impose à l'envie face à Manchester City et poursuit sa remontée au classement (2-1). Les Citizens, eux, ont montré un triste visage.

Modififié

Liverpool - Man. City
(2-1)

J. Henderson (10'), P. Coutinho (74') pour Liverpool , E. Džeko (25') pour Manchester City.


Les deux sont presque les mêmes. Un ballon qui traîne à l'angle de la surface, le joueur qui fixe, qui crochète et qui enroule. En puissance pour Jordan Henderson en début de match. En finesse pour Coutinho à un quart d'heure du terme. Deux coups de canon, deux buts splendides qui offrent trois points à Liverpool. Et puisqu'on est dans les chiffres, voilà onze matchs que Liverpool n'a plus perdu en championnat. Depuis un dimanche après-midi de mi-décembre et une claque reçue (3-0) à Old Trafford face à Manchester United. Dans l'autre derby de la Mersey, les Reds sont donc venus à bout d'une faible équipe de Manchester City et de sa charnière Kompany-Mangala à la rue (2-1). Emmené par un trio de feu, Coutinho, Sterling, Lallana, les Reds donnent une leçon et empêchent leur adversaires du jour de revenir à deux points de Chelsea. La dernière fois que City est venu s'imposer à Anfield, les pétrodollars n'avaient pas encore mis la mis la main sur les Citizens. C'était en mai 2003, à une époque où David Sommeil, Sylvain Distin et Ali Benarbia portaient la liquette mancunienne et où Nicolas Anelka renversait des matchs à lui seul.

De la mine de Jordan Henderson


La frappe est sèche et limpide. Décalé par Raheem Sterling, le discret Jordan Henderson s'est fait oublier dans l'axe. Il fixe et se positionne sans faire de bruit sur son pied droit. Avant d'envoyer un missile dans la lucarne de Joe Hart et de faire exploser Anfield (1-0, 11e). Le genre d'action qui lance parfaitement un match où les attaques brillent. À moins que ce ne soit les défenses qui galèrent. Plus tôt, Adam Lallana avait déjà fait vibrer ses pairs et trembler les filets sur un superbe enchaînement dans la surface, mais l'Anglais était en position de hors-jeu. Plus tard, Sergio Agüero en solo trouve le poteau de Simon Mignolet avant son compère d'attaque Edin Džeko. Après un slalom dans une défense apathique, le Kun sert le Bosnien au beau milieu d'une dizaine de jambes rouges qui égalise sans se faire prier (1-1, 25e). Une première alerte, puis un but pour deux équipes qui ont passé une sale semaine européenne (élimination à Istanbul pour l'une, défaite face au Barça pour l'autre). Deux équipes qui ont chacune leurs temps forts. Á Liverpool les contres et les coups d'éclat (la triplette Coutinho, Sterling, Lallana y est pour beaucoup). Á City la possession de la balle et la maîtrise du jeu.

… à celle de Coutinho


Une maîtrise relative. Car en défense, la performance des Citizens n'est pas belle à voir. Bousculée, crochetée, voire humiliée par l'attaque de Liverpool, la charnière centrale Kompany-Mangala est en souffrance. Le Belge est incapable de prendre le dessus sur Adam Lallana, quand le Français se fait déposer par Sterling et Coutinho. Après la pause, on prend les mêmes et on recommence. Même gros début de période de Liverpool et même but refusé à Adam Lallana pour un hors-jeu, là aussi justifié. Pas aidé par un Samir Nasri complètement aux fraises, City ne se procure plus d'occasion. En fait, les hommes de Manuel Pellegrini ne font plus grand-chose à part subir le jeu et renvoyer loin devant. Tristes champions en titre, crucifiés à un quart d'heure du terme par Coutinho, sur un nuage en ce moment. Le génial Brésilien n'aime que les beaux buts, on le sait. Une semaine après sa frappe monstrueuse à Southampton, l'ancien joueur de l'Inter récidive. Une frappe enroulée du droit qui se loge dans le petit filet de Joe Hart (2-1, 74e) et qui permet à Liverpool de se rapprocher un peu plus du Big Four.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 23 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7