Modififié
0 5
Aujourd'hui, Philippe Montanier a eu le privilège de voir associée à son nom l'expression préférée des sites spécialisés en infos mercato : « Parti pour rester. »

Annoncé tour à tour à Montpellier, Lille ou Rennes, le coach de la Real Sociedad devrait finalement rester au Pays basque la saison prochaine, si l'on en croit les articles de la presse ibère du jour.

Surtout passé par le Nord de la France (Boulogne et Valenciennes), le coach tricolore négocierait une prolongation de contrat de 2 ans, soit jusqu'en juin 2015. Les négociations entamées il y a 10 jours seraient sur le point d'aboutir dans les prochaines heures.

En cas d'accord, il y a de grandes chances que Montanier découvre l'hymne de la Ligue des champions depuis un banc de touche la saison prochaine, puisque lui et ses joueurs pointent à la 4e place. SM
Modifié

 //  Amoureux de Marseille
Note : 1
FRanchement superbe travaille qu'il a fait à la Real.

Et puis chapeau à celui qui a reussi à reveiller le fantome de Carlos Vela!

Ils ont vraiment eu le nez creux à Sociedad pour le recruter.
Note : 4
Franchement entre continuer la belle aventure espagnole, qui plus est en ligue des champions, et aller se faire chier à Rennes, y a pas photos!
Dendecuba Niveau : CFA
 //  Amoureux du Fenerbahçe
oh Roberto Sedinho! #nostalgie
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Note : 3
Chapeau pour le boulot réalisé avec la Real, oui.

Mais il n'est pas le seul à qui la Real doit son retour parmi les clubs qui comptent en Liga.

C'est Lasarte qui a fait remonter et maintenu la Real. Avec le groupe actuel, à Carlos Vela près (+ le semi-titulaire Chory Castro, le remplaçant Diego Ifran et les jeunes qui n'avaient pas encore joué en pro).

Et ce sont les entraîneurs de la cantera qui ont formé tous ces joueurs qui constituent aujourd'hui l'ossature de l'équipe. Les Inigo Martinez, Illaramendi, Griezmann, Zurutuza, Agirretxe pour ne citer que ceux qui n'ont connu que la fin de l'aventure en Segunda ou sont arrivés directement en Liga. Et les plus vieux (Xabi Prieto, Mikel Gonzalez, Carlos Martinez) et les remplaçants (Dani Estrada, Elustondo, Markel Bergara, Ansotegi, Cadamuro...) sont aussi des joueurs de la cantera donostienne.

Bref, le succès de la Real Sociedad, c'est la réussite d'un bon entraîneur qui sait tirer le meilleur de ses joueurs, mais surtout le succès d'un club qui, en proie à des difficultés financières et à une relégation sportive, s'est relevé en s'appuyant quasi-exclusivement sur son centre de formation, et en envoyant du jeu. Un petit côté FC Nantes 92 (la possibilité d'un titre en moins, Barceal oblige...) qui n'est pas pour me déplaire...
Partenaires
Le kit du supporter Trash Talk basket Vietnam Label
0 5