1. //
  2. // Demies
  3. // France-Allemagne (2-0)

Deutsche Qualität... ?

Le football se joue à onze contre onze, et parfois, à la fin, c'est l'Allemagne qui perd. Malgré une domination presque sans partage (surtout en première mi-temps), l'Allemagne n'a jamais semblé en mesure de se relever après le penalty concédé avant la mi-temps. Et montre, encore une fois, qu'elle n'aime pas quand tout ne se passe pas comme prévu.

Modififié
440 80
Comme à l'accoutumée, les tabloïds allemands avaient un peu fanfaronné le matin de la demi-finale. « Pardon Antoine, la porte est fermée » , « Aujourd'hui, nous allons faire des trous dans votre fromage » ou encore « La vie en raus (dehors) » , voilà le genre de titres qu'on pouvait lire dans la presse allemande à quelques heures du coup d'envoi du match. Après avoir battu l'Italie pour la première fois dans une grande compétition, l'Allemagne se devait de passer l’obstacle français. Si au début du match, tout semble aller pour le mieux, la bande à Joachim Löw dominant largement les débats, le penalty obtenu par la France à la suite d'une main de Schweinsteiger dans la surface leur fout un énorme coup derrière la tête. « Après le penalty, nous étions très abattus » , concédera le sélectionneur allemand après le match. Alors que contre sa bête noire, la Mannschaft avait réussi à tenir le coup après le retour au score des Italiens – déjà sur penalty –, cette fois-ci personne n'a réussi à trouver de solutions. « Je trouve qu'on a fait notre meilleur match de l'Euro, même si c'est bizarre de dire ça après un 2-0. Je n'ai pas de reproches à faire à l'équipe » , confiera Toni Kroos à la ZDF. Sauf que dominer n'est pas gagner.

Hugo 2-0 Manuel

La main en trop


Avant le penalty, la Mannschaft a eu maintes occasions d'ouvrir le score. Sauf que cette rencontre a une fois de plus confirmé ce que tout le monde savait : les Allemands sont effectifs dans beaucoup de domaines, mais pour ce qui est de convertir des occasions en but, faut repasser. Sans véritable 9 en l'absence de Mario Gómez, l'Allemagne a galéré. Si d'ordinaire Thomas Müller est capable de dépanner au poste d'attaquant de pointe, sa méforme évidente lors de cet Euro a clairement pénalisé les Allemands. Alors certes, le match aurait pu prendre une tournure différente si l'arbitre (italien) avait sifflé faute de Pogba sur Kroos. Mais les Allemands ont semblé par la suite passer plus de temps à regretter de ne pas avoir obtenu le penalty plutôt que de concrétiser leurs occasions. Quelque part, la main de Jérôme Boateng contre l'Italie était prémonitoire (et sans gravité dans l'absolu). Celle de Schweini, elle, s'inscrit dans la réalité. Et a fait sombrer l'Allemagne dans les ténèbres. Contre l'Italie, la Mannschaft avait réussi à ne pas se laisser dépasser par la tournure des événements et avait démontré lors de la séance de tirs au but qu'elle était capable de s'en sortir au mental. En arrachant une victoire aussi importante à la suite d'un exercice aussi périlleux, l'Allemagne a montré qu'elle en avait dans le ventre. Rien ne semblait pouvoir l'atteindre à nouveau.

Le nouvel échec de la génération dorée


Mais ces dernières années, l'Allemagne a très rarement été menée au score, et quand elle l'a été, notamment contre la Pologne en éliminatoires, elle n'a jamais trop su quoi faire. Peut-être que jeudi soir, avec Hummels, Gómez, et surtout Khedira, véritable leader sur le terrain, toujours prêt à recadrer ses copains, la donne aurait été différente. L'Allemagne a eu du mal à faire sans eux. En seconde période, même Toni Kroos, pourtant connu pour son sang-froid, a paru complètement paumé, ratant des passes assez faciles et refusant de tirer quelques coups francs. La blessure de Jérôme Boateng, tant redoutée durant le tournoi, finit par arriver et achève le collectif allemand. Sans leur « Boss » , les joueurs de la Mannschaft courent comme des poulets sans tête. En faisant entrer Götze et Sané, Löw a essayé tant bien que mal d'inverser la tendance, sans doute un peu trop tard. Comme en 2012, l'Allemagne ne perd pas contre plus forte qu'elle, mais contre plus vaillante et paradoxalement mieux organisée qu'elle. Si en 2014, Schweinsteiger et les siens avaient réussi à donner un dernier coup de rein contre l'Argentine pour remporter le titre mondial, il leur a manqué ce supplément d'âme cette année. À l'image de son capitaine, l'Allemagne va devoir se poser quelques questions. Depuis l'arrivée de Löw à sa tête, la NM n'a jamais fait moins bien que demi-finaliste. Mais n'a que trop rarement fait mieux.



Par Ali Farhat et Sophie Serbini, en Allemagne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Rakamlerouge Niveau : National
Scénario réussissant aux bleus. Les blessés et suspendus, la faute non sifflée sur Kroos (quoique c'est vraiment pas le tournant du match selon moi), le pénalty à la 45' contre le cours du jeu (l'edf se fait juste marcher dessus en première période) et la sortie de Boateng: le sort s'est un petit peu acharné sur le même à chaque fois.

La France a montré un visage courageux, soudé et réaliste et mérite sa finale sur l'ensemble du match, il faut le reconnaître.

Mais commencez pas à tirer sur l'ambulance please (un peu l'objet de cet article cocorico, qui remet en question la qualité de l'Allemagne alors meme qu'il énumère les circonstances en sa défaveur).
Rakamlerouge Niveau : National
Et au passage Ali et Sophie relisez vous 2 ou 3 phrases ne veulent rien dire. Bisous
Note : -4
Low n'est pas une valeur ajoutée à cette équipe. Il a gagné le Mondial 2014 mais lamentablement foiré l'Euro 2012 qui aurait du déjà être gagné par l'Allemagne et sur cet Euro 2016, ils n'ont pas montré grand chose au final. Le Domenech allemand ni plus ni moins. Avec un tel effectif et le palmarès qu'il a eu avec, clairement, il y a un gâchis énorme. J'espère clairement pour l'Allemagne qu'il va partir.

Où est passée la verticalité? L'efficacité? La gagne? Les tirs de canon des 30m? A vouloir faire du sous-Guardiola, cad jouer sans 9, dominer et faire de la possession une fin en soi plutôt qu'un moyen, bah tu perds face à une équipe qui défend bien, et attaque peu mais fait mal. Une équipe qui perd un match alors qu'elle a 60% de possession, je trouve ça problématique et emmerdant.

La France et le Portugal sont en finale. Les deux équipes avec les coachs les plus pragmatiques qui soient. Un hasard?
JustinBieber Niveau : Loisir
Remettre en cause Löw je pense que c'est exagéré, comme le dit bien l'article ça fait 10 ans qu'à chaque compétition internationale c'est minimum demi-finale. C'est juste hallucinant comme performance, même si à l'arrivée ça ne fait qu'un titre (de champion du monde quand même). Löw nous a fait une demi Del Bosque en refusant de sortir un joueur vieillissant comme Schweini mais personne ne peut non plus garantir que Weigl aurait mieux fait.
Löw reste un entraineur monstrueux.
JustinBieber Niveau : Loisir
Message posté par toof11
Low n'est pas une valeur ajoutée à cette équipe. Il a gagné le Mondial 2014 mais lamentablement foiré l'Euro 2012 qui aurait du déjà être gagné par l'Allemagne et sur cet Euro 2016, ils n'ont pas montré grand chose au final. Le Domenech allemand ni plus ni moins. Avec un tel effectif et le palmarès qu'il a eu avec, clairement, il y a un gâchis énorme. J'espère clairement pour l'Allemagne qu'il va partir.

Où est passée la verticalité? L'efficacité? La gagne? Les tirs de canon des 30m? A vouloir faire du sous-Guardiola, cad jouer sans 9, dominer et faire de la possession une fin en soi plutôt qu'un moyen, bah tu perds face à une équipe qui défend bien, et attaque peu mais fait mal. Une équipe qui perd un match alors qu'elle a 60% de possession, je trouve ça problématique et emmerdant.

La France et le Portugal sont en finale. Les deux équipes avec les coachs les plus pragmatiques qui soient. Un hasard?


N'importe quoi, l'Allemagne 2012 se serait sans doute fait désossée par l'Espagne en finale. Ca fait 8 ans que le mec emmène l'équipe en demi à chaque fois, sachant que l'échec de 2006 lui est pas imputable.
Un sous-Domenech ? Qu'est-ce qu'il faut pas lire ?? Le mec est très très fort tactiquement et il a très souvent été juste dans des choix pas facile à faire : appeler Podolski ou Schweini à chaque fois, écarter Ballack, savoir se débrouiller sans arrière gauche de haut niveau, relancer Gomez...
C'est un très très grand entraineur !
Petite Morve Niveau : District
Message posté par toof11

La France et le Portugal sont en finale. Les deux équipes avec les coachs les plus pragmatiques qui soient. Un hasard?


Pas un hasard mais assez triste. Vu qu'au foot il est toujours plus facile de détruire que de construire c'est pas étonnant. Mais mis à part les supporters de ces deux équipes qui se souviendra de cet Euro ?(allez les islandais et les gallois). Et qu'auront apporté ces deux équipes au foot en général ? Rien.
En tant que franco-allemand, la défaite de l'Allemagne hier ne me fait pas spécialement de peine. C'était difficile de faire mieux. J'ai toujours été très sceptique de Löw mais pour moi il fait son meilleur tournoi en tant qu’entraîneur. C'est pas Domenech, ni Deschamps d'ailleurs qui auraient pu autant moduler leurs équipes en fonction de tous ces absents et des adversaires.
Maintenant en 2018, il faudra jouer plus pragmatique sûrement. C'est sûrement une bonne nouvelle pour l'équipe qui gagne mais pour le spectacle on repassera (ce qui est déjà le cas de cet euro). Je suis pas sûr que ce soit une bonne nouvelle cette évolution.
Sidney ★ Niveau : CFA2
Message posté par toof11
Low n'est pas une valeur ajoutée à cette équipe. Il a gagné le Mondial 2014 mais lamentablement foiré l'Euro 2012 qui aurait du déjà être gagné par l'Allemagne et sur cet Euro 2016, ils n'ont pas montré grand chose au final. Le Domenech allemand ni plus ni moins. Avec un tel effectif et le palmarès qu'il a eu avec, clairement, il y a un gâchis énorme. J'espère clairement pour l'Allemagne qu'il va partir.

Où est passée la verticalité? L'efficacité? La gagne? Les tirs de canon des 30m? A vouloir faire du sous-Guardiola, cad jouer sans 9, dominer et faire de la possession une fin en soi plutôt qu'un moyen, bah tu perds face à une équipe qui défend bien, et attaque peu mais fait mal. Une équipe qui perd un match alors qu'elle a 60% de possession, je trouve ça problématique et emmerdant.

La France et le Portugal sont en finale. Les deux équipes avec les coachs les plus pragmatiques qui soient. Un hasard?


Du sous-Guardiola, de la possession stérile?

L'Allemagne a un style de jeu plus direct que ça
Note : -1
Message posté par JustinBieber
N'importe quoi, l'Allemagne 2012 se serait sans doute fait désossée par l'Espagne en finale. Ca fait 8 ans que le mec emmène l'équipe en demi à chaque fois, sachant que l'échec de 2006 lui est pas imputable.
Un sous-Domenech ? Qu'est-ce qu'il faut pas lire ?? Le mec est très très fort tactiquement et il a très souvent été juste dans des choix pas facile à faire : appeler Podolski ou Schweini à chaque fois, écarter Ballack, savoir se débrouiller sans arrière gauche de haut niveau, relancer Gomez...
C'est un très très grand entraineur !


Syndrome Laurent Blanc.
Si avec Draxler, Ozil, Muller, Gomez, Klose, Boateng, Neuer, tu n'atteins même pas les demi d'un mondial ou d'un Euro, c'est que tu es vraiment une brêle!
Très très fort tactiquement? Avec des preuves davantage axées sur le côté meneur d'homme que tacticien?
PagePute à Berlu Niveau : Loisir
Message posté par toof11
Low n'est pas une valeur ajoutée à cette équipe. Il a gagné le Mondial 2014 mais lamentablement foiré l'Euro 2012 qui aurait du déjà être gagné par l'Allemagne et sur cet Euro 2016, ils n'ont pas montré grand chose au final. Le Domenech allemand ni plus ni moins. Avec un tel effectif et le palmarès qu'il a eu avec, clairement, il y a un gâchis énorme. J'espère clairement pour l'Allemagne qu'il va partir.

Où est passée la verticalité? L'efficacité? La gagne? Les tirs de canon des 30m? A vouloir faire du sous-Guardiola, cad jouer sans 9, dominer et faire de la possession une fin en soi plutôt qu'un moyen, bah tu perds face à une équipe qui défend bien, et attaque peu mais fait mal. Une équipe qui perd un match alors qu'elle a 60% de possession, je trouve ça problématique et emmerdant.

La France et le Portugal sont en finale. Les deux équipes avec les coachs les plus pragmatiques qui soient. Un hasard?


Lamentablement foiré quoi? Ils se font détruire en 2012. Et franchement sans ce con de Prandé qui veut "jouer, jouer, jouer" (t'es en finale tocard tu joues à visage découvert une finale)la finale elle est peut etre pour l'Espagne, mais surement pas 4-0.

Et si ils gagnent le Mondial contre la seule équipe qui les fout dans la choucroute, c'est aussi et surtout à force mental et de conservatisme. Le match contre le Brésil, c'est juste la FIFA qui ne peut plus sauver les meubles, comme en Corée 2002. Le roi Brésilien était nu et avait la trouille; il s'est fait trucider (y compris par une modeste équipe Hollandaise). Le seul match compétitif qu'à joué l'Allemagne en 2014 c'était la finale et clairement à part le but de Göetze c'est le néant.

La verticalité elle est là, c'est juste que ça ne marche pas contre des équipes bien placées. On a vu ce que ça donnait. Les Français et les Italiens ont démontré par A+B que les Allemands n'avaient pas de vrai fond de jeu à part la conservation de la balle. Une stat, Müller 0 goals. NULL.

Aussi une équipe qui perd un match avec 60% de possession? Emmerdant? LOL, toi tu ne devrais pas regarder un Milan - Barcelone anno 1994 (62% de possession du Barça). 4-0 pour le Milan.

La France et le Portugal en finale, un meilleur 3 derrière des cadors comme la Hongrie et l'Islande et une équipe qui n'a joué qu'un match test. Cet Euro démontre juste que tout est possible quand on baisse la valeur de la phase de poules. En format normal, la France passe pas les quarts. Le Portugal est à la maison.
Mine de rien, les allemands sont venus un peu trop sur d'eux, à l'image de leurs médias dont j'ai peu apprécié le style la veille. Peut-être qu'ils ont gonflé le torse par aveu de faiblesse car cette équipe de France, toujours mine de rien, c'est du solide.
Concernant le jeu, la constante qui veut que si tu n'as pas un mec en pointe pour peser et être présent dans la zone dangereuse, tu ne gagnes pas, à l'exception des portugs, mais
Ça c'est le bug dans la matrice qui sera corrigé dimanche.
A ce sujet, ce serait sYmpa de rendre à Giroud ce qui lui appartient. Son travail est très important, notamment pour que ses camarades artistes puissent s'exprimer sans brasser de l'air.
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
"Le football se joue à onze contre onze, et parfois, à la fin, c'est l'Allemagne qui perd."

C'est la combientième fois que vous le ressortez celui-ci depuis 5 jours ? C'est fou comme la culture d'un journaliste de football est limitée.

Et Löw qui déclare que la France va l'emporter contre le Portugal, forcément puisqu'ils ont battu l'Allemagne. Encore une trace de la Deutsche Überheblichkeit, l'arrogance allemande qu'ils ont décidément vissée au corps.
PagePute à Berlu Niveau : Loisir
Message posté par toof11
Syndrome Laurent Blanc.
Si avec Draxler, Ozil, Muller, Gomez, Klose, Boateng, Neuer, tu n'atteins même pas les demi d'un mondial ou d'un Euro, c'est que tu es vraiment une brêle!
Très très fort tactiquement? Avec des preuves davantage axées sur le côté meneur d'homme que tacticien?


Putain tous ces gars sont soit délavés soit pas fit. Il s'agit pas simplement de talent, sinon les Belges qui sortent sur une trés petite équipe du pays de Galles (malgré le blabla les Gallois étaient petits et timorés, il n'y a qu'un Wilmots pour pallier l'absence de trois de ses titulaires en défense par pas de défense) ils seraient en finale.

Regarde le ton Müller, regarde Khedira, Regarde özil. Klose? Il était dans la pente descendante sous Yogi et surtout Löw est tombé sur une équipe espagnole en plein boom. Devons nous rappeller le cartonnage que les Allemands subissent à chaque partie contre les Espagnols.

Je trouve que c'est la trouvaille tactique de Löw contre une Italie amoindrie qui crée cette sensation de "supériorité". Le milieu Allemand a eu du mal contre Sturaro, Parolo et Giacherini alors qu'il a bouffé les Français en première mi temps. Aussi je ne vois pas le pragmatisme de DéDé. Sinon il aurait pris Benzema et la stat-sheet de la France aurait eu une autre gueule (surtout sur l'occaz de Giroud qui prend la balle à Boateng).

Bref, quand je vois ce qui passe en finale, je me dis que les Français ont bien profité du boulot de l'Italie qui sort deux gros matches, bien physiques et surtout qui élimine l'Espagne et annihile physiquement les Allemands.
JustinBieber Niveau : Loisir
Message posté par toof11
Syndrome Laurent Blanc.
Si avec Draxler, Ozil, Muller, Gomez, Klose, Boateng, Neuer, tu n'atteins même pas les demi d'un mondial ou d'un Euro, c'est que tu es vraiment une brêle!
Très très fort tactiquement? Avec des preuves davantage axées sur le côté meneur d'homme que tacticien?


C'est le niveau 0 de l'analyse ça, je peux aussi te citer la génération anglaise des années 2000 (Gerrard, Lampard, Terry etc...) et te dire "si tu gagnes rien avec ça t'es une brêle". Il a su faire des choix très très forts, et tactiquement il a réussi à mettre en place une équipe à géométrie variable qui maitrise 3 à 4 systèmes complètement différents, avec des joueurs offensifs comme özil ou Müller capables de jouer à tous les postes de l'attaque. Regarde les choix payants qu'il fait contre l'Italie.

Je vais pas te refaire l'historique de leurs compétitions mais en 2010 ils démontent l'Angleterre 4-1 et l'Argentine 4-0 coup sur coup, en 2014 ils atomisent littéralement le Brésil! C'est du jamais vu dans l'histoire la régularité de cette équipe, leur plus grand malheur c'est d'être tombés sur l'âge d'or espagnol mais à l'arrivée le bilan de Löw reste exceptionnel.
Message posté par Petite Morve
Pas un hasard mais assez triste. Vu qu'au foot il est toujours plus facile de détruire que de construire c'est pas étonnant. Mais mis à part les supporters de ces deux équipes qui se souviendra de cet Euro ?(allez les islandais et les gallois). Et qu'auront apporté ces deux équipes au foot en général ? Rien.
En tant que franco-allemand, la défaite de l'Allemagne hier ne me fait pas spécialement de peine. C'était difficile de faire mieux. J'ai toujours été très sceptique de Löw mais pour moi il fait son meilleur tournoi en tant qu’entraîneur. C'est pas Domenech, ni Deschamps d'ailleurs qui auraient pu autant moduler leurs équipes en fonction de tous ces absents et des adversaires.
Maintenant en 2018, il faudra jouer plus pragmatique sûrement. C'est sûrement une bonne nouvelle pour l'équipe qui gagne mais pour le spectacle on repassera (ce qui est déjà le cas de cet euro). Je suis pas sûr que ce soit une bonne nouvelle cette évolution.


T'est sérieux quand tu écris
"J'ai toujours été très sceptique de Löw mais pour moi il fait son meilleur tournoi en tant qu’entraîneur. C'est pas Domenech, ni Deschamps d'ailleurs qui auraient pu autant moduler leurs équipes en fonction de tous ces absents et des adversaires."
???

Il a fait quoi, Deschamps, à part modifier tout le temps son équipe en fonction des situations et des adversaires, et ce malgré un nombre d'absents supérieur à celui de n'importe quelle autre sélection ? Et jusqu'à présent, avec un succès indéniable.

ou ailleurs :
"Mais mis à part les supporters de ces deux équipes qui se souviendra de cet Euro ?"

Et qui se souvient du Mondial 2014 ? A part le naufrage du Brésil, le remplacement de Cilessen par Krul et la morsure de Suarez, il n'y avait pas grand d'intéressant à en retenir (allez, je suis sympa, je rajoute quelques jolies prestations de gardiens). Parce que l'Allemagne qui gagne grâce à Neuer, je ne sais pas si c'est quelque chose de mémorable.
Idem à l'Euro 2012 : une fois que tu retires Pirlo (et le doublé de Balotelli), il reste quoi de cette compétition ? Une Espagne moche qui gagne, en pratiquant un foot de possession moche (en comparaison avec celui qu'elle avait en 2008).
2016 ne fait pas exception à la règle, sauf que cette fois, tu n'aimes pas les finalistes. On a pourtant assisté dans cette compétition à une avalanche de superbes buts comme j'en ai rarement vu à ce niveau, et au retour (enfin !) d'équipes sachant défendre intelligemment.

La seule "belle compèt" (au sens "spectaculaire et tourné vers l'avant) au niveau du jeu à laquelle j'ai assisté ces 10 dernières années, c'est l'Euro 2008. Alors venir cracher sur l'Euro 2016 juste parce la France et le Portugal, que tous les connaisseurs de ce site voyaient (et espéraient voir) perdre avant et pendant l'Euro, sont les deux équipes qui ont su tirer le meilleur profit des faiblesses de leurs adversaires et de leur propres points forts, je trouve ça petit.

Je ne sais pas quelle équipe tu supportes, mais je trouve dommage d'en arriver là.
JustinBieber Niveau : Loisir
Message posté par total14
Mine de rien, les allemands sont venus un peu trop sur d'eux, à l'image de leurs médias dont j'ai peu apprécié le style la veille. Peut-être qu'ils ont gonflé le torse par aveu de faiblesse car cette équipe de France, toujours mine de rien, c'est du solide.
Concernant le jeu, la constante qui veut que si tu n'as pas un mec en pointe pour peser et être présent dans la zone dangereuse, tu ne gagnes pas, à l'exception des portugs, mais
Ça c'est le bug dans la matrice qui sera corrigé dimanche.
A ce sujet, ce serait sYmpa de rendre à Giroud ce qui lui appartient. Son travail est très important, notamment pour que ses camarades artistes puissent s'exprimer sans brasser de l'air.


Franchement je l'aime bien Giroud mais à ce niveau là on attend beaucoup plus qu'un mec qui se bat. Sa course en fin de première mi-temps quand il part seul au but... On aurait dit qu'il avait ramené toute sa famille et même ses ancêtres dans sa caravane.
PagePute à Berlu Niveau : Loisir
Message posté par total14
Mine de rien, les allemands sont venus un peu trop sur d'eux, à l'image de leurs médias dont j'ai peu apprécié le style la veille. Peut-être qu'ils ont gonflé le torse par aveu de faiblesse car cette équipe de France, toujours mine de rien, c'est du solide.
Concernant le jeu, la constante qui veut que si tu n'as pas un mec en pointe pour peser et être présent dans la zone dangereuse, tu ne gagnes pas, à l'exception des portugs, mais
Ça c'est le bug dans la matrice qui sera corrigé dimanche.
A ce sujet, ce serait sYmpa de rendre à Giroud ce qui lui appartient. Son travail est très important, notamment pour que ses camarades artistes puissent s'exprimer sans brasser de l'air.


Tiens encore un qui découvre que les tabloïds Allemands n'ont rien a envier aux tabloïds British. Chaque fois qu'on les joue on a droit a Pizza Eindstation, des évocations culinaires et utilitaires, des insultes voilées (ou pas) sur nos politiciens, nos caisses, nos femmes parfois. Reste qu'ils ont toujours pas gagné en match officiel en équipe A.
dobbystereo Niveau : DHR
Message posté par Petite Morve
Pas un hasard mais assez triste. Vu qu'au foot il est toujours plus facile de détruire que de construire c'est pas étonnant. Mais mis à part les supporters de ces deux équipes qui se souviendra de cet Euro ?(allez les islandais et les gallois). Et qu'auront apporté ces deux équipes au foot en général ? Rien.
En tant que franco-allemand, la défaite de l'Allemagne hier ne me fait pas spécialement de peine. C'était difficile de faire mieux. J'ai toujours été très sceptique de Löw mais pour moi il fait son meilleur tournoi en tant qu’entraîneur. C'est pas Domenech, ni Deschamps d'ailleurs qui auraient pu autant moduler leurs équipes en fonction de tous ces absents et des adversaires.
Maintenant en 2018, il faudra jouer plus pragmatique sûrement. C'est sûrement une bonne nouvelle pour l'équipe qui gagne mais pour le spectacle on repassera (ce qui est déjà le cas de cet euro). Je suis pas sûr que ce soit une bonne nouvelle cette évolution.


Pour les nombreuses fois où l'allemagne a gagné de façon pragmatique, on va pas s'en plaindre hein...


Remarque quel est le dernier euro dont on se souvient bien... 2004 ?
PagePute à Berlu Niveau : Loisir
Message posté par .Pelusa.
T'est sérieux quand tu écris
"J'ai toujours été très sceptique de Löw mais pour moi il fait son meilleur tournoi en tant qu’entraîneur. C'est pas Domenech, ni Deschamps d'ailleurs qui auraient pu autant moduler leurs équipes en fonction de tous ces absents et des adversaires."
???

Il a fait quoi, Deschamps, à part modifier tout le temps son équipe en fonction des situations et des adversaires, et ce malgré un nombre d'absents supérieur à celui de n'importe quelle autre sélection ? Et jusqu'à présent, avec un succès indéniable.

ou ailleurs :
"Mais mis à part les supporters de ces deux équipes qui se souviendra de cet Euro ?"

Et qui se souvient du Mondial 2014 ? A part le naufrage du Brésil, le remplacement de Cilessen par Krul et la morsure de Suarez, il n'y avait pas grand d'intéressant à en retenir (allez, je suis sympa, je rajoute quelques jolies prestations de gardiens). Parce que l'Allemagne qui gagne grâce à Neuer, je ne sais pas si c'est quelque chose de mémorable.
Idem à l'Euro 2012 : une fois que tu retires Pirlo (et le doublé de Balotelli), il reste quoi de cette compétition ? Une Espagne moche qui gagne, en pratiquant un foot de possession moche (en comparaison avec celui qu'elle avait en 2008).
2016 ne fait pas exception à la règle, sauf que cette fois, tu n'aimes pas les finalistes. On a pourtant assisté dans cette compétition à une avalanche de superbes buts comme j'en ai rarement vu à ce niveau, et au retour (enfin !) d'équipes sachant défendre intelligemment.

La seule "belle compèt" (au sens "spectaculaire et tourné vers l'avant) au niveau du jeu à laquelle j'ai assisté ces 10 dernières années, c'est l'Euro 2008. Alors venir cracher sur l'Euro 2016 juste parce la France et le Portugal, que tous les connaisseurs de ce site voyaient (et espéraient voir) perdre avant et pendant l'Euro, sont les deux équipes qui ont su tirer le meilleur profit des faiblesses de leurs adversaires et de leur propres points forts, je trouve ça petit.

Je ne sais pas quelle équipe tu supportes, mais je trouve dommage d'en arriver là.


T'es sérieux? 2008? Mais c'est la purge 2008. Il y a rien en 2008, c'est du foot de rue 2008. C'est tellement "beau" qu'il n'y a plus de système de jeu vers la 15e minute en 2008.

Avec Donadoni qui lâche les gars en auto-gestion (et qui sortent presque l'Espagne wooo).

Une équipe russe en format poulet sans tête et qui utilise des jambes bioniques (Privet Govorit Kolodin) mais une cerveau de gallinacé. Et qui démolissent probablement la plus belle équipe de l'Euro (Pays Bas) mais tellement par hasard qu'ils oublient qu'il y a une demie et une finale à jouer (et qui se font massacrer par une Espagne de merde qui s'est chié dessus contre une cellule autonome des brigades Rouges du foot).

Equipe de France a chier, malgré un talent à revendre. Des Allemands en carton qui essayent de jouer contre les Espagnols en démolition et en contre. Ou pas. Une équipe Turque qui n'a rien a foutre en demie en passant à la tire (l'UEFA n'a toujours pas statué sur le manque absurde de fair play de cette équipe de merde, mais tu prends jaune si tu enlèves ton maillot).

Les avis sont comme les trous de balle, j'en conviens et le miens n'est pas plus propre qu'un autre, mais au vu de ton clenbutérolé comme avatar, je trouve que c'est un comble de parler de bel Euro 2008. C'était une purge au même niveau que celui de 2004, mais dans l'autre sens.
A la décharge de J Löw, c'est beaucoup plus compliqué à 13 contre 11!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Hugo 2-0 Manuel
440 80