1. //
  2. // 8es de finale

Destruction derbys

Les huitièmes de finale de la Coupe du Roi donnent lieu à de drôles de derbys, dont deux parmi les plus historiques d’Espagne : celui de Séville, ainsi que celui de Barcelone. Deux derbys qui ont basculé dans l'irrationnel à la suite de deux drames.

Séville, la lutte des classes


Pour comprendre comment fonctionne le derby de Séville, il faut se replonger dans la genèse des deux clubs. En Andalousie, c’est le FC Séville qui a poussé ses braillements en premier. C’était en 1905. À l’époque, ce sont de riches aristocrates, la plupart propriétaires de vignes et mines, qui fondent le premier club de football de la ville. Tout se passe bien jusqu’au jour où l’achat d’un joueur – un ouvrier – donne lieu à un schisme. Une partie du directoire aristocratique refuse, ce qui amène deux dissidents à fonder un club rival, le Betis Balompié. Dès lors, historiquement, il existe un réel antagonisme social entre les deux équipes. Un clivage qui s’est estompé avec le temps, malgré tout. Cela dit, la rivalité locale est si forte qu’aucune entreprise locale ne s’est jamais risquée à sponsoriser l’une des deux équipes par crainte de perdre ou froisser une partie de sa clientèle. En mars dernier, dans les colonnes de France Football, l’ancien Rémois Grzegorz Krychowiak expliquait encore la nature de ce clivage, lui le joueur du Séville FC. « Partout où tu vas, la question, ce n’est pas : "Est-ce tu connais le foot ?" C’est : "Est-ce que tu es pour le Bétis ou pour le FC Séville ?" »

Mais à Séville, le football est une histoire d’hommes. Dès le départ, c’est à celui qui ne cédera pas à son rival. Ainsi, en 1918, le Séville FC peut se gausser d’en avoir collé 22 dans le buffet de son adversaire. Oui, 22-0. Un but toutes les quatre minutes. La faute à cette saloperie de service militaire. Alors que cinq membres du Bétis étaient concernés par le service de la garde militaire le jour du match, le Séville FC refuse de reporter le match. Pour protester, le Bétis envoie ses juniors. Le score sera sans pitié. Mais l’animosité n’a pas toujours été de mise. Ainsi en 1999, les dirigeants de chaque club, des amis d’enfance, Manuel Ruiz de Lopera (Betis) et Roberto Ares (Séville), décident de signer un pacte de non-agression qui comprend notamment l’interdiction d’acheter un joueur de l’équipe adverse. Ce pacte, il sera mis à mal le 28 février 2007 lors d’un quart de finale retour de la Coupe du Roi. Alors coach du FC Séville, l’Espagnol Juande Ramos prend une bouteille de glace pillée dans la nuque depuis les tribunes suite à l’ouverture du score de Frédéric Kanouté. Le coup du lapin. Le coach est K.O. et conduit à l’hôpital où il reprendra conscience plus de deux heures après son arrivée. Bonne ambiance, quoi. À ce moment, l’équilibre est fragile, et c’est un drame qui, malheureusement, calmera toute la ville. Six mois plus tard, le jeune gaucher du FC Séville Antonio Puerta décède lors d’un match à Getafe. La ville est sous le choc, à tel point qu’une marche commune des deux franges des supporters a lieu dans le centre historique. Ce drame ramène tout le monde sur terre. Depuis, les derbys se sont pacifiés.

Barcelone, le pouvoir catalan


Dès le départ, les deux clubs se sont opposés. Lors de sa création en 1900 par des enseignants de l’université de Barcelone, l’Espanyol entend se démarquer du FC Barcelone et de son fondateur le Suisse Hans Gamper. En gros, l’Espanyol entend être le club des autochtones, d’où le nom initial « sociedad española de futbol » , qui deviendra par la suite Clud Deportivo Espanol. La Catalogne a donc deux clubs, mais pas de championnat d’Espagne, alors pendant trente ans (le premier championnat national sera lancé en 1929), l’Espanyol et le Barça s’empoignent dans un championnat local de Catalogne, ainsi que dans des coupes. Et parfois, ça se met des taquets, comme en novembre 1924 où, dans l'enceinte de Les Corts (l’ancêtre du Nou Camp), le match part en pugilat géant. Au Barça, la star Paulino Alcántara est obligée de sortir sur blessure. Et comme les remplacements n’existaient pas, le Barça continue à dix, puis à neuf suite à l’expulsion de Samitier (rien à voir avec Sam Eto’o). C’est le bordel, et l’arbitre reçoit une noria de pièces de monnaie sur la gueule et décide d’arrêter le match… Une rencontre qui reprendra finalement 53 jours plus tard, et donc l’année suivante, en janvier 1925 pour une victoire finale de l’Espanyol (1-0). Sportivement, il n’y a jamais vraiment eu photo entre les deux clubs. Et encore moins aujourd’hui, puisque Lionel Messi a fait de son voisin sa victime préférée (13 buts, record dans le derby). Mais pendant longtemps, les deux clubs ont servi d’instruments politiques.

Historiquement, le Barça est le porte-drapeau des indépendantistes catalans, alors que l’Espanyol a longtemps été le fief des Barcelonais partisans d’une Espagne unie. Mais depuis 20 ans, les deux clubs commencent à se rejoindre sur la catalanisation du football. Pour ce faire, l’Espanyol a commencé par changer de nom, passant du Real Club Deportivo Español à RCD Espanyol de Barcelona. Par ailleurs, le catalan est de plus en plus employé dans la communication officielle du club, la direction allant même jusqu’à interdire aux supporters de brandir un drapeau espagnol au stade. Ce derby, finalement, est devenu un match entre frères. Un grand et un petit. Et quand le petit est touché par un drame, le grand n’est jamais loin. En 2008, l’Espanyol voit son capitaine Daniel Jarque perdre la vie lors d’un stage d’avant-saison. La ville est ébranlée. Deux ans plus tard, lors du sacre mondial de l’équipe d’Espagne en Afrique du Sud, Andrès Iniesta le Barcelonais, unique buteur de la finale, soulèvera son maillot sous lequel on pouvait lire un simple message : « Dani Jarque siempre con nosotros » (Dani Jarque toujours avec nous). Comme à Séville, la mort aura tout changé.



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Putain ce geste d'Iniesta. Le mec qui se fait ovationner chaque fois qu'il fout les pieds au Cornella El Prat
laurentlp Niveau : CFA
Merci pour ce beau titre, hommage à ce jeu magnifique des 90's sur Playstation ! :)
Cette histoire d'ouvrier et de scission du Fc Seville, un ami m'en avait déjà parlé en me disant qu'apparemment c'était une légende comme la fait que le Bétis serait le club de la classe ouvrière à la base. En tous cas, cela n'a jamais était vérifié et en regardant un peu sur internet des sites confirment également qu'il n'existe aucune preuve de cela. Enfin, voilà si des connaisseurs avisés des clubs sévillans en serait plus pour nous éclairer.
Message posté par laurentlp
Merci pour ce beau titre, hommage à ce jeu magnifique des 90's sur Playstation ! :)


Grave. Ca y est, instant nostalgie...
Message posté par ajde59
Cette histoire d'ouvrier et de scission du Fc Seville, un ami m'en avait déjà parlé en me disant qu'apparemment c'était une légende comme la fait que le Bétis serait le club de la classe ouvrière à la base. En tous cas, cela n'a jamais était vérifié et en regardant un peu sur internet des sites confirment également qu'il n'existe aucune preuve de cela. Enfin, voilà si des connaisseurs avisés des clubs sévillans en serait plus pour nous éclairer.


il viens d'écrire que c'est l'inverse c'est les aristos qui acceptaient pas les proles qui ont créé le Betis... enfin c'est ce que j'ai compris
oui j'ai compris ça aussi, que des mecs du FC seville ont crée le bétis pour protester contre le fait que les prolos ne pouvaient pas jouer (au fc séville), de ce fait le bétis a été crée et a été assimilié à la classe ouvrière, mais d'après ce qu'on m'avait raconté et ce que j'ai lu un peu sur internet, ce serait pas vraiment ça dans les faits. Enfin voilà après je ne connais pas l'histoire de ces clubs en détails.
2009 la mort de Dani Jarque.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Oui a priori c'était bien ça à l'origine mais il parait qu'aujourd'hui, les différences sociales se sont un peu estompées : maintenant, le FC Séville incarnerait plus le club de la ville tandis que le Betis serait davantage supporté dans la région (à vérifier)...
Sans doute le derby le plus beau et le plus chaud d'Espagne, un peu comme le derby de Gênes en Italie finalement (alors que les derbys madrilène et milanais sont plus prestigieux et plus médiatiques).
Article vraiment intéressant, merci M. Faure !
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 74
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8