1. // Copa América 2015
  2. // Finale
  3. // Chili/Argentine

Dessine-moi une finale de Copa América

Depuis la première édition de 1916, la Copa América a changé de nombreuses fois de formules, et même de périodicité. Pour ne pas trop se compliquer la vie et pour essayer d'être sur un même mode de raisonnement, sofoot.com s'est contenté de s'intéresser aux finales de la Copa América depuis 1993 et l'édition équatorienne. 1993 marque un tournant, puisque la CONMEBOL adopte le format « européen » des compétitions avec plusieurs groupes et des phases finales. Dès lors, les finales ont donné lieu à de belles histoires.

Modififié
2k 11

1993, la der de l'Argentine


Tenante du titre, l'Argentine de Basile fait peine à voir. On se dit que seuls les réflexes de Goycochea peuvent lui permettre d'assurer le titre. La charnière Ruggeri-zquez est sur le carreau. En face, le Mexique – invité à participer pour la première fois à la Copa América avec les USA – fait grosse impression. Le sélectionneur Miguel Mejía Baron fait brillamment jouer son équipe, alors que celle-ci s'est enfilé cinq stades différents tout en jouant entre le niveau de la mer et 3000 mètres d'altitude. La finale oppose donc la solidité argentine à la virtuosité mexicaine. Sauf que le match ne décolle pas en première période. Il faut attendre le milieu de la seconde pour voir le match se décanter et la sève monter un peu. C'est forcément le moment de Batistuta. « J'allais demander le changement. Je n'en pouvais plus. Et puis il y eut cette passe en profondeur… » , raconte le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe d'Argentine à la fin du match. La balle en profondeur, donc. Derrière, le goleador de la Fiorentina trouve les ficelles de Campos à la suite d'une course de 40 mètres. Même si le Mexique va revenir au score cinq minutes plus tard sur penalty (Galindo), Batistuta est dans un grand jour. C'est le numéro 9 qui, sur une touche rapidement jouée, s'offre un doublé à un quart d'heure de la fin. L'Argentine l'emporte à l'orgueil. Mine de rien, l'Argentine est double championne d'Amsud. Sans briller. C'est surtout leur dernier titre à ce jour…

Youtube

1995, l'esprit des Charruas


Avoir la garrua. Les Uruguayens n'ont que ce mot à la bouche avant la finale de 1995. La Garrua ? C'est la combativité propre à la Céleste. L'engagement. La motivation. Ça a toujours été l'ADN de cette équipe, malgré les talents de Francescoli, Recoba ou Suárez. Le mythe de la garra date de la finale de la Coupe du monde 1950 et le fameux « Maracanazo » . Ou quand le capitaine Obdulio Varela décide de geler la finale face au Brésil pendant de nombreuses minutes en conservant le ballon sous son bras pour contester un but adverse. Banco. Depuis, le feu sacré existe toujours. L'Uruguay a la garra. Pourquoi ce petit pays a-t-il cette force en lui ? Sans doute à cause de ses origines. Entre Montevideo et Rivera, on trouve Salsipuedes, « Sors si tu peux » en VF. C'est là que s'est livrée une bataille historique du pays qui a entraîné le génocide des Indiens charruas. Les Charruas savaient s'adapter à l'éco-système dans lequel ils évoluaient. Surtout, les Charruas étaient orgueilleux. Dans un pays tour à tour colonisé par les Portugais du Brésil et les Espagnol, les Charruas ont toujours été des combattants. Des symboles de résistants. Aujourd'hui, il ne reste plus rien des Charruas à part la combativité que l'on retrouve dans les équipes de Peñarol ou de Nacional. Alors quand cette équipe d'Uruguay se retrouve face aux champions du monde brésiliens en finale de l'édition 1995, la Céleste s'appuie sur son savoir-faire (abnégation, combativité, assise défensive), alors que le Brésil alterne entre la samba et le jeu au ralenti. Pourtant, le talent est là : Jorginho, Roberto Carlos, Aldaïr, Samba, Juninho, Savio. Surtout, le Brésil veut laver l'affront de la finale mondiale 1950. Finalement, cette finale sera pauvre et accrochée. Parfait pour voir l'Uruguay s'imposer aux tirs au but. Avec ce titre, son quatorzième, la Céleste devient le pays le plus titré d'Amérique du Sud. La finale ? Un combat permanent dans lequel le Brésil n'a jamais su répondre présent.

Youtube

1997, le Brésil sur sa lancée


Édition qui se déroule en Bolivie. Est-il étonnant de retrouver l'équipe nationale bolivienne en finale à La Paz, à plus de 2500 mètres d'altitude, là où elle a gagné son seul titre en 1963 ? Pas vraiment. En face, c'est le Brésil de Ronaldo, Denilson, Leonardo, Cafu et compagnie. C'est déséquilibré d'avance sur le papier. Pourtant, c'est à La Paz que le Brésil a concédé, en 1993, la première défaite de son histoire en éliminatoires de Coupe du monde (0-2). Une Bolivie qui, avec l'altitude en renfort, compte sur ses stars « Platini » Sánchez et « El Diablo » Etcheverry pour s'offrir le titre à la maison. Cela dit, le Brésil de Zagallo commence à dérouler. « On a la meilleure attaque, on a la meilleure défense, on joue parfois de manière parfaite, comme contre le Paraguay. Malgré les fatigues qui s'accumulent, au plan du jeu, on a progressé par rapport au tournoi de France (disputé début juin, ndlr) » . Surtout que l'altitude est un faux débat pour les Brésiliens. «  On s'en fait une montagne » , dit-on du côté des champions du monde 94. Mine de rien, il faudra quand même un coup de pouce du sort pour donner la victoire aux Brésiliens (3-1). Par trois fois, les Boliviens vont toucher du bois. Le Brésil va répondre par trois buts. C'est le premier titre de Ronaldo avec son équipe nationale. À un an du Mondial, tout le monde voit la bande à Zagallo championne du monde.

Youtube

1999, le bal des débutants


Un nouvel Uruguay-Brésil en finale. Ce n'est jamais anodin. D'autant que la Céleste a déjà fait tomber le grand Brésil deux fois en finale. En 1950 au Mondial et en 1995 à la Copa América. Vice-champions du monde, les Brésiliens s'appuient sur la même ossature depuis deux ans. Et ça envoie du lourd entre Ronaldo, Rivaldo, Emerson, Ze Roberto and co. Face à eux, des mômes issus de la génération U20, les mêmes qui avaient éliminé la France du championnat du monde de la catégorie en Malaisie deux ans plus tôt. Coelho, Zalayeta ou encore le portier Carini, qui n'a jamais joué un match de D1 en club de sa vie. La marche est trop haute pour la Céleste. Le score est lourd : 3-0 (doublé de Rivaldo, Ronaldo). Pour la première fois de son histoire, le Brésil conserve une Copa América avec du jeu, des buts, du spectacle et une révélation : Rivaldo. Génial à Barcelone, le gaucher a toujours été décrié au pays. Cette fois, il a donné le titre à son pays.

Youtube

2001, Maturana enfin !


Avant 2001, la Colombie n'avait jamais gagné la Copa América. Une deuxième place, au mieux, en 1975. C'est maigre. Alors la finale de 2001, à la maison, avait le parfum d'une obligation de réussite. Face au Mexique, les hommes de Maturana sont favoris, eux qui n'ont pas encaissé le moindre but en cinq matchs. Une solidité incarnée par le trio Oscar Córdoba, Ivan Córdoba et Mario Yepes. Rien d'étonnant à voir Ivan Córdoba planter le seul but du match pour donner à son équipe nationale le premier titre. 1-0, on ferme boutique. Ce n'est d'ailleurs que le deuxième trophée du football colombien après la Copa Libertadores du Nacional Medellin en 1989. Le triomphe à la maison s'est même fait dans la joie (35% de baisse des indices de criminalité dans l'épreuve). Dans la rue, là où le succès historique face à l'Argentine en 1993 (5-0) avait causé 103 morts, on s'est battu à coup de farine. Comme au carnaval. Les temps changent. Alors même si l'édition 2001 s'est jouée sans l'Argentine (qui a refusé de venir pour des raisons de sécurité) et avec un Brésil sorti en quarts de finale par le Honduras, la Colombie savoure sa victoire dans une finale qui ressemble à son parcours : solide et efficace.

Youtube

2004-2007, les meilleurs ennemis du monde


Deux éditions avec la même finale : Brésil-Argentine. Ce que le continent fait de mieux. Sur la pelouse, des génies à la pelle : Tévez, Mascherano, Adriano, Zanetti, Sorín, Lucho González, Ayala, Messi, Veron, Riquelme… Mais voilà, par deux fois, c'est le Brésil qui aura le dernier mot. En 2004, l'Argentine de Marcelo Bielsa se prend les pieds dans le tapis des tirs au but (Gabriel Heinze ratant notamment le sien). Un match qui était pourtant sur le point de basculer du côté argentin après le deuxième but de César Delgado à la 86e. À ce moment, l'Argentine mène 2 à 1 et va faire n'importe quoi. Récupérant le ballon sur l'engagement brésilien, Tévez et d'Alessandro s'amusent à gagner du temps sur le poteau de corner. Les godasses sur le ballon, ils vont attendre chacun leur tour que les Brésiliens viennent chercher la gonfle. Mauvaise idée. « Lorsqu'on a vu les Argentins fanfaronner et nous provoquer, ça nous a piqués au vif, explique Alex, le capitaine de la Seleção après le match. Au fond de nous, on savait pourtant que l'on pouvait revenir au score, car nous avons, dans nos rangs, saint Adriano. » Moralité, Adriano égalise à la 92e et Maicon et Edu s'en vont chambrer le banc argentin. Le sort sera du côté brésilien durant les tirs au but. Le karma. Rebelote en 2007 alors que l'Argentine est encore la grande favorite de la finale. Sous Basile, l'équipe gaucho fait peur. « Ganar, gustar y golear » ( « Gagner, plaire et cartonner » ) est la devise préférée du public argentin et aussi celle du sélectionneur, dont l'équipe a produit le football le plus élégant et efficace de la compétition. Mais voilà, une finale, ça se gagne. Et cette fois, il n'y aura même pas de débat : 3-0. Le Brésil gère parfaitement son sujet pendant 90 minutes. Robinho éclipse Messi, et l'Argentine se rate alors qu'elle avait marché sur tout le monde durant le tournoi. Un Brésil qui s'était pourtant présenté sans Ronaldinho et Kaká (qui avaient officieusement boycotté la Copa América) et qui avait laissé Ronaldo à la maison. À cette époque, Dunga avait des idées.

Youtube

Youtube

2011, Luis Suárez garde la main


Pour certains, c'est la pire Copa América de l'histoire. En finale, on retrouve le Paraguay qui n'a pas gagné un match de la compétition (si, si) et l'Uruguay de Luis Suárez qui n'a pas digéré sa main salvatrice face au Ghana lors du Mondial 2010. L'Argentine et le Brésil ont sauté dès les quarts de finale. On marque peu et les talents individuels sont rares. Mais la finale a un intérêt certain : voir l'Uruguay gagner un 15e titre et dépasser l'Argentine au nombre de victoires. Ça sera chose faite : 3-0 avec un doublé de Forlán et un pion de Suárez. Une démonstration totale des hommes de Tabárez qui confirme que leur demi-finale mondiale de 2010 n'était pas un hasard.

Youtube


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

L'Argentine de 2007... Zanetti, Cambiasso, Mascherano, Veron, Riquelme, Messi, Tevez... P**** !!!

Puis cette photo de Batigol et sa crinière... halala...
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
2007 où l'équipe bis du Brésil mets 3-0 à une Argentine largement favorite.
Pour moi la plus naze n'est pas 2011 mais 2001.
Un des pires Brésil de l'histoire à cette époque là. Rien à voir avec l'équipe championne du monde en 2002. Une Argentine ultra favorite du tournit qui décide de rester à la maison.
Mais une découverte : en effet, avant ce quart de finale, j'ignrais ttalement l'existence d'une petit pays d'Amérique centrale que se llama Honduras (bravo à eux au passage).
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
J'ai un petit problème avec les "o"... à force de taper 'youporn" et de coller les touche du clavier sans doutes...
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Message posté par kevick
L'Argentine de 2007... Zanetti, Cambiasso, Mascherano, Veron, Riquelme, Messi, Tevez... P**** !!!

Puis cette photo de Batigol et sa crinière... halala...


La dernière grande équipe d'Argentine ! En 2006, ils avaient pour moi la meilleure équipe du monde (quelle démonstration face à la Serbie !). On va pas refaire l'histoire mais si seulement Pekerman avait mieux géré son coaching en quart, alors que l'Albiceleste avait le match en main face à l'Allemagne... J'en fais encore des cauchemars !
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Trop hâte d'être à ce soir !
Une finale de Copa America Chili-Argentine à Santiago : si j'avais eu le choix d'assister à un match ces dernières années, ça aurait été celui-là sans hésitation !
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Je le sens mal pour l'Argentine, j'ai du mal à les imaginer en train de fêter un titre alors que le Chili, oui.Et ils sont capables de dominer le pays hôte dans le jeu, mais une fois arrivé aux tirs aux buts, craquer.

Je pense que le match sera très équilibré.Un des seuls que je devrais regarder en intégralité (quand il y avait des horaires conventionnels comme Uruguay-Paraguay par exemple,je regardais d'un œil) pour une compétition qui,d'après moi,n'est franchement pas prestigieuse et ça ne va pas s'arranger au fil des années.

Pas prestigieuse car éclipsée par la coupe du monde et l'Euro, auxquels il faut ajouter le football de club qui suit la courbe inverse et prend de l'ampleur d'années en années.

Même si l'Argentine venait à gagner, cela ne saurait les consoler de la finale perdue l'an passée, d'autant plus qu'il reste 95 % de rescapés au vu du caractère récent.

Si le Chili gagne...ça peut déjà plus ressembler à quelque chose, à fortiori à domicile.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Pas prestigieuse ??? Ca dépend pour qui, je peux te garantir qu'en Amsud, ça l'est !
Et perso, je classe la Copa America au même niveau que l'Euro, je suis autant les deux compétitions...
En tant qu'Européens on est plutôt mal placés pour juger du prestige de cette Copa America, non ? Mais va demander à un Argentin ce qu'il en pense et ce qu'il pense de l'Euro.

Bref.
Messi va enfin ramener un titre avec l'argentine ! Doublé de la pulga et il rentre définitivement dans les c?urs
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Le problème, c'est que tout nous ramène à l'Europe justement.Que la Copa América fut avant l'arrêt Bosman, je n'en doute pas.Mais désormais...le foot de club a pris tellement d'importance que c'est un phénomène qui touche même la Coupe du Monde.J'en ai perçu les effets non pas immédiatement après le dit arrêt, mais plutôt début du XXIeme siècle et la coupe du monde 2002.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
*Que la Copa América fut prestigieuse.
Hier à 22:10 317€ à gagner avec Italie & Serbie 1
Hier à 14:48 Huntelaar de retour à l'Ajax ? 28 Hier à 10:56 Un match suspendu à la suite de l'agression d'un juge de ligne 8 Hier à 10:25 Arda vers Arsenal ? 36
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:22 De la cocaïne Messi découverte au Pérou 12 mercredi 22 mars Le missile en lucarne de Podolski 17 mercredi 22 mars Quand Kylian Mbappé va aux cages 19 mercredi 22 mars Une réforme de la réglementation des transferts ? 21
mercredi 22 mars SO FOOT CLUB - Spécial Coupe de France mercredi 22 mars Deniz Aytekin ne sera pas suspendu 20 mercredi 22 mars Monaco aurait refusé 110 millions pour Mbappé 108 mercredi 22 mars L'agent de Lacazette nie avoir rendu visite à l'Atlético 43 mercredi 22 mars Une vidéo anti-Wenger embarrassante 38 mercredi 22 mars Un lob soyeux au Chili 2 mercredi 22 mars Rooney de plus en plus proche d'Everton 43 mardi 21 mars Baston entre parents pendant un match de jeunes à Majorque 20 mardi 21 mars La praline de Novick 5 mardi 21 mars En cas de montée en L2, Chambly jouerait au Mans 11 mardi 21 mars David James voit Joe Hart à la Juve 34 mardi 21 mars Bizutage en règle pour les néo-Bleus 17 mardi 21 mars Courtois n'ira pas au Real 30 mardi 21 mars Sven Kums expose ses photos Instagram 15 mardi 21 mars La boulette du gardien de San José 5 mardi 21 mars Schweinsteiger à Chicago 26 lundi 20 mars Un arbitre ghanéen suspendu à vie 21 lundi 20 mars Une équipe de D2 agressée à son hôtel 9 lundi 20 mars Jallet en renfort 41 lundi 20 mars Gago écrase son adversaire 11 lundi 20 mars Florentin et Mathias Pogba font le show à la télé 26 lundi 20 mars Le capitaine de Derry City retrouvé mort 11 lundi 20 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 30e journée 5 dimanche 19 mars Rabiot relève le PSG 1 dimanche 19 mars Draxler donne l'avantage au PSG 2 dimanche 19 mars Lacazette ouvre le score au Parc 1 dimanche 19 mars Le caramel de Griezmann 8 dimanche 19 mars Quand le match Chambly-Marseille Consolat dégénère 19 dimanche 19 mars Le coup franc magistral de Mertens 10 dimanche 19 mars Pronostic PSG Lyon : jusqu'à 600€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 dimanche 19 mars Puni, il doit nettoyer les sièges du stade 14 dimanche 19 mars Un joueur ghanéen se trahit en interview 6 samedi 18 mars Les Ultramarines rendent hommage à Triaud, qui craque un fumigène 9 samedi 18 mars La bataille du ciel pour Wenger 15 samedi 18 mars La femme de Michael Essien rachète un club de D3 italienne 6 samedi 18 mars Un gardien complètement fou en Angleterre 8 samedi 18 mars Yaya Touré à United ? 15 samedi 18 mars Fernandão se fracture le bras vendredi 17 mars Une statue parodique de Peter Lim aux Fallas de Valence 3 vendredi 17 mars Golazo en Copa Libertadores 4 vendredi 17 mars Crystal Palace veut garder Sakho 12 vendredi 17 mars Le musée de la FIFA se sépare de la moitié de ses collaborateurs 10 vendredi 17 mars 211€ à gagner avec Monaco & Naples jeudi 16 mars Les buts de Roma - Lyon 1 jeudi 16 mars Les Aigles noirs à la fête 2 jeudi 16 mars La Ligue 1 aura bientôt son naming 51 jeudi 16 mars Pendant ce temps-là, Benzema se la coule douce au soleil 56 jeudi 16 mars À table avec Carlo Ancelotti 38 jeudi 16 mars Le triple arrêt d'Oblak contre Leverkusen 12 mercredi 15 mars Le coup de boule de Bakayoko mercredi 15 mars Leroy Sané sonne Monaco mercredi 15 mars Fabinho double la mise pour l'ASM mercredi 15 mars Le but de Mbappé mercredi 15 mars L'UJSF demande d'arrêter de filmer en tribune de presse 11 mercredi 15 mars Golazo en Uruguay 7 mercredi 15 mars Un club de D2 suédoise veut sanctionner ses joueurs qui simulent 15 mercredi 15 mars Des photos de mariage au stade d'Anderlecht 2 mercredi 15 mars Lukaku a refusé une prolongation à 140 000 livres par semaine 25 mercredi 15 mars 7000 km pour un match de D2 russe 15 mercredi 15 mars Une émission espagnole dévoile un maillot parodique du Barça 13 mercredi 15 mars Pronostic Monaco Manchester City : jusqu'à 735€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions mardi 14 mars Deux joueurs suspendus un an pour agression sur un arbitre 5 mardi 14 mars Pirlo : « Pour rivaliser, la MLS doit supprimer les restrictions de transferts » 27 mardi 14 mars Un ultra de D3 argentine tire sur des supporters adverses 24 mardi 14 mars Les candidats de l'UEFA au Conseil de la FIFA sont connus 1 mardi 14 mars Des nouvelles de Michael Essien 8 mardi 14 mars Au Brésil, un match vire au chaos total 18 mardi 14 mars Wylan Cyprien sera opéré ce mardi 14 mardi 14 mars Le bourreau d'Axel Witsel lourdement sanctionné 37 mardi 14 mars Everton veut blinder la clause de Lukaku 11 lundi 13 mars Après son carton rouge, il est rétrogradé en équipe réserve 9 lundi 13 mars Ils s'embrouillent pour tirer un péno... et le ratent 9 lundi 13 mars Wayne Shaw vend des tourtes 5 lundi 13 mars Il se balade sur le terrain avec une barre de fer 26 lundi 13 mars Yuya Kubo se balade dans la défense adverse 4 lundi 13 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 29e journée 17 lundi 13 mars Reprise de folie au Kosovo 5 lundi 13 mars 299€ à gagner avec Monaco - City & Leicester - FC Sévillle lundi 13 mars Bale investit dans un pub au pays de Galles 9 lundi 13 mars Un Sénégalais tente de jeter un sort dans le but zambien 7 dimanche 12 mars La belle boulette de Navas 9 dimanche 12 mars Le but dingue de Depay 13 dimanche 12 mars Mats Hummels s'offre le tacle de l'année 15 dimanche 12 mars Wylan Cyprien revient sur sa blessure 12 dimanche 12 mars Un fan de Tottenham remercie la Croix rouge flamande 1 dimanche 12 mars L'œil de faucon d'un arbitre américain 7 dimanche 12 mars King Kazu devient le plus vieux buteur de l'histoire 8 dimanche 12 mars Un but « bumper » en Ukraine samedi 11 mars Pedro Caixinha nouveau coach des Rangers 3 samedi 11 mars Infantino appuie Čeferin contre Trump 6 samedi 11 mars Grève des arbitres au Mexique 1 samedi 11 mars Un csc ridicule au Danemark 4 samedi 11 mars Une mine en championnat tunisien 2 vendredi 10 mars Kaboré plaît en Chine 9 vendredi 10 mars En prison depuis 2010, Bruno pourrait reprendre le foot 29 vendredi 10 mars Hitzlsperger : « On ne fait pas son coming-out pour énerver les hétéros » 22 vendredi 10 mars 321€ à gagner avec PSG, Spartak & Chievo - Empoli vendredi 10 mars Zaza définitivement à Valence dès ce week-end 3 vendredi 10 mars Le stade fumi-friendly d'Orlando 9 vendredi 10 mars Un cavalier allemand trolle le BvB 3 vendredi 10 mars Le tifo fumeux de Copenhague 2 vendredi 10 mars Joe Hart ne veut pas retourner à City 16 vendredi 10 mars Gerrard bientôt dans le staff de la sélection ? 5 vendredi 10 mars La séance de tirs au but remise en question 13 jeudi 9 mars Les buts de Lyon - Roma 7 jeudi 9 mars Cruzeiro sort un maillot spécial 7 jeudi 9 mars Anthony Vanden Borre accueilli en héros en RDC 16 jeudi 9 mars L'Asie monte à son tour au créneau pour le Mondial à 48 24 jeudi 9 mars Arsenal casse sa tirelire pour prolonger Özil 26 jeudi 9 mars Xabi Alonso raccrochera en fin de saison 4 jeudi 9 mars André-Pierre Gignac enfonce Paris 38 jeudi 9 mars Neymar chambre le PSG 17 mercredi 8 mars Jérémy Mathieu se lâche dans les vestiaires 27 mercredi 8 mars Sergi Roberto abat le PSG 8 mercredi 8 mars Neymar relance tout ! 3 mercredi 8 mars Le penalty de Messi ! 2 mercredi 8 mars Kurzawa se troue pour Barcelone mercredi 8 mars Le but de Suárez d'entrée 1 mercredi 8 mars Eric Thomas détruit la FFF 2 mercredi 8 mars Everton veut retenir Lukaku à tout prix 2 mercredi 8 mars La Juventus bouillante sur Tolisso 47 mercredi 8 mars Mourinho aime Mbappé 49 mercredi 8 mars Christopher Aurier en garde à vue 35 mercredi 8 mars Un match caritatif entre des légendes françaises et italiennes 11 mercredi 8 mars BT fait monter les droits TV de la Premier League 17 mercredi 8 mars Les Parisiens discutent du match retour avec des pizzas 25 mercredi 8 mars Le président de Palerme se fait tatouer le blason du club 6 mercredi 8 mars Isco intéresse Paris 28 mercredi 8 mars Chapecoense gagne en Copa Libertadores 9 mercredi 8 mars Le Bayern trolle encore Arsenal 75 mercredi 8 mars Les Bleues remportent la She Believes Cup 13 mercredi 8 mars Pronostic FC Barcelone PSG : jusqu'à 1100€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions 8 mardi 7 mars Dortmund se positionne sur Lacazette 45 mardi 7 mars Deux rescapés de Chapecoense retenus en Copa Libertadores 3 mardi 7 mars Le Munich 1860 maintient son boycott médiatique 9 mardi 7 mars Le Roi Bendtner rejoint Rosenborg 20 mardi 7 mars Les réformes proposées par la FA jugées insuffisantes 11 mardi 7 mars Huit ans de prison pour l'ancien président de la fédé du Salvador 11 lundi 6 mars Carlo Tavecchio réélu à la Fédération italienne 9 lundi 6 mars Au Monténégro, zéro but en cinq matchs 8 lundi 6 mars Il marque sur la remise en jeu 2 lundi 6 mars Des fans foutent le bordel en D8 anglaise 11 lundi 6 mars Un arbitre belge sauve un joueur 7 lundi 6 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 28e journée 3 lundi 6 mars Chapecoense revient en Copa Libertadores 3 dimanche 5 mars 296€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Benfica 4 dimanche 5 mars Verratti a désormais sa chanson au Parc 25 dimanche 5 mars La chaude ambiance du PAOK 23 dimanche 5 mars Un entraîneur autrichien viré pour trafic de coke 6 dimanche 5 mars Dries Mertens, un buteur qui a du chien 7 dimanche 5 mars Modrić sort sous l'ovation du public d'Eibar 8 dimanche 5 mars Les Pays-Bas, c'est le Brésil ! 9 dimanche 5 mars Mathias Pogba marque au bout de 48 secondes dans le derby de Rotterdam 7 dimanche 5 mars Des supporters du Benfica lancent un siège sur un gardien 3 dimanche 5 mars Coman bientôt définitivement au Bayern 33 dimanche 5 mars Deux golazos en deux minutes à Cruz Azul 1 samedi 4 mars Bientôt la vidéo dans le football anglais ? 4 samedi 4 mars Les futures séances de tirs au but se joueront-elles au tie-break ? 14 samedi 4 mars Guardiola a Yuri Berchiche dans son viseur 19 samedi 4 mars Bientôt des caméras sur les arbitres amateurs anglais? 1 vendredi 3 mars Le foot français pleure son Kopa 3 vendredi 3 mars Un gardien se prend une douche de (faux) billets 2 vendredi 3 mars Un supporter passe un test de langue pour acheter des tickets 6 vendredi 3 mars Les joueurs argentins en grève 3 vendredi 3 mars Les joueuses suédoises remplacent leur nom par des citations 5
2k 11