En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe E
  3. //

Deschamps : un zest de Zagallo et une pincée de Beckenbauer

Didier Deschamps a soulevé la Coupe du monde en tant que joueur en 1998, comme Franz Beckenbauer (1974) et Mario Zagallo (1958 et 1962). Le 13 juillet, en rêvant un peu, la Dèche peut imiter les deux anciens en réalisant le doublé en tant qu'entraîneur, imitant encore un peu plus le Brésilien (1970) et l'Allemand (1974). D'ailleurs, il y a un peu de Deschamps dans les deux monstres. Hasard ? Pas forcément.

Le devoir de sacrifice de Zagallo

La Coupe du monde a été faite pour Mario Zagallo. Sur le terrain, il en a gagné deux (1958 et 1962). Sur le banc, il en a aussi gagné deux : une comme adjoint (1994) et une autre comme grand patron (1970). Autant dire que le Z et le Mondial, c'est une affaire de cœur. Pourtant, tout avait mal commencé entre le jeune Brésilien et la Coupe du monde. Lors de la finale perdue de 1950 au Maracanã, Zagallo fait son service militaire et se retrouve appelé pour assurer la sécurité du stade. Douce ironie. Il prend sa revanche 8 ans plus tard avec la première victoire du Brésil, en Suède. Comme Didier Deschamps, Zagallo n'est pas la star de l'équipe. C'est un homme de devoir. Une pièce maîtresse qui agit dans l'ombre du milieu de terrain. Pourtant, au départ, le joueur est un pur attaquant, un dribbleur et passeur spontané. L'histoire raconte que l'entraîneur paraguayen de Flamengo, Fleitas Solich, sifflait coup franc contre lui à chaque fois qu'il tentait un dribble à l'entraînement. Son coach veut que Zagallo joue pour l'équipe, qu'il en soit le poumon, l'âme. Dès lors, Zagallo devient un soldat de l'ombre. Une plaque tournante. Il ne séduit pas les foules car son jeu est simple. Que ce soit à Flamengo, mais surtout en équipe du Brésil, Zagallo officie dans l'entrejeu avec simplicité et sacrifice. Pelé est dans la lumière. Pas lui. Le football change, lui aussi. Et son palmarès grossit. Sur le pré, l'homme comprend déjà les rouages du métier d'entraîneur. Pour gagner, il faut s'adapter.

Devenu patron du Brésil avant le millésime 1970, il comprend que le football est en train de changer. À partir de 1966, la condition physique est déterminante dans ce sport. Une fois coach du Brésil, il demande à la plus belle équipe de tous les temps de se dépasser durant les entraînements. Les séances sont lourdes et les joueurs privés de ballons. La victoire finale est logique et superbe, mais 1970 lui donne la grosse tête. Comme en 1974 où il sort de sa réserve sur le football hollandais : « Vous m'amusez beaucoup avec ce football hollandais qui, prétendument, a révolutionné le monde. Les Hollandais, ils ont des chaussures en bois. » Humilié par ses mêmes Hollandais, Zagallo est pris à partie après la Coupe du monde allemande alors que son équipe devait gérer la fin de toute une génération dorée (Pelé, Gerson, Tostao, Clodoaldo et Carlos Alberto ne sont plus là en RFA). Entre la Seleção et Zagallo, c'est une vraie histoire d'amour. En 1994, il revient en tant qu'assistant pour aider son poulain Carlos Alberto Parreira. Le Brésil l'emporte, au final. Quatre ans plus tard, il est seul aux commandes de l'équipe avec une seule envie : « Rendre au Brésil tout son romantisme. » Il échoue en finale contre les Bleus de… Didier Deschamps. En 2006, alors qu'il sort d'une grave maladie (il perd la moitié de son estomac, une partie du foie et la vésicule biliaire), il retente l'aventure avec Parreira. À 74 piges, le Brésilien ne craint absolument pas le Mondial de trop : « Dans mon cas, cela vaut mieux que le combat de moins  » , dit-il avant la Coupe du monde. Une épreuve qu'il quittera en quart de finale sur un but de Thierry Henry. Un monsieur.

Le leadership du Kaiser

Beckenbauer a gagné une Coupe du monde en tant que capitaine (1974), une autre en tant que sélectionneur (1990), avant d'en organiser une dans son pays en tant que grand patron (2006). Un superbe destin. Tout ça, le Kaiser est allé le chercher avec son meilleur atout : son leadership naturel. Comme Didier Deschamps, l'homme dégageait quelque chose quand il fallait aller au combat. Toujours là au bon moment. La Coupe du monde, le Munichois en a toujours rêvé. Il voit le trophée pour la première fois en juillet 1954, quand à 9 neuf ans, sa mère l'emmène à pied, avec son frère Walter, jusqu'à la gare de Munich pour attendre l'arrivée des héros de Berne, cette RFA triomphante de la Hongrie de Puskás en finale de la Coupe du monde. C'est décidé, le petit Franz sera footballeur. Surtout, il sera un gagnant. Bizarrement, celui qui n'est pas encore le Kaiser débute sa carrière au poste d'attaquant de soutien ou milieu de terrain. Mais son coffre et sa capacité pulmonaire limités l'empêchent de performer. Bref, il est cramé après deux sprints. C'est son coach du Bayern, Zlatko Čajkovski, qui a la brillante idée de le faire jouer libéro pour qu'il puisse souffler de temps en temps. Une révolution. Tout part de là.

Entre son élégance naturelle, son flair et surtout son charisme, l'homme va devenir une légende. Beckenbauer est sans aucun doute le moins « allemand » des joueurs que l'Allemagne a sortis de son sein. Mais il a en lui cette abnégation très germanique. Notamment avec l'équipe nationale qui n'arrive plus à gagner une Coupe du monde. Il va se casser les dents en 1966, l'épaule en 1970, avant de soulever le trophée en 1974. Chez lui, à Munich. L'apothéose. Un joueur de cette intelligence ne pouvait pas faire autrement que de terminer sur le banc une fois les crampons raccrochés. Logiquement, il prend en main la RFA qui reste sur la finale perdue de 1982. Il va rester six ans à la tête de la sélection. Le temps qu'il faudra pour partir sur un succès. Comme Aimé Jacquet, un homme qui a compté dans la carrière de Deschamps. Avec la RFA, il lance Kohler, Illgner, Hässler ou encore Riedle et donne sa chance à toute une génération de jeunes joueurs. Au quotidien, c'est un vrai perfectionniste. Comme Deschamps, le coach est bourré d'ambition et d'exigence totale. L'échec de 1986, où la RFA perd en finale contre l'Argentine de Maradona, lui a servi pour gagner 1990. Par exemple, il ne commet plus l'erreur de loger dans le même hôtel que la presse allemande. Finalement, l'équipe de 1990 lui ressemble beaucoup plus que celle de 1986, proposant un visage plus délié avec une certaine inspiration. Un collectif au service d'un seule cause et non d'un individu. Comme les Bleus actuels. Ou presque. Au final, Deschamps n'a rien à envier aux CV de Zagallo et Beckenbauer sur le terrain. Sur le banc, la Dèche est-il capable d'égaler ces deux monstres ? Il en a en tout cas les ingrédients. Et puis avec lui tout est possible. On parle d'un mec qui avait fait de Julien Rodriguez et Gaël Givet la charnière la plus solide d'Europe en 2004.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 14:25 OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC
Hier à 18:04 Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 1 Hier à 17:31 Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 44 Hier à 17:05 Énervé, il fait mine de se masturber 19 Hier à 15:27 Čeferin espère plus de soutien politique 13 Hier à 14:55 L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 13 Hier à 14:35 Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 10
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:19 La douceur de Slimani 5 Hier à 13:19 Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 Hier à 12:06 Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8
mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 33 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 38 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27
À lire ensuite
Les Hommes de Rio