1. // Coupe du monde 2014 – Groupe E – Suisse/France (2-5)

Deschamps : « Relativiser l'impression du moment »

Modififié
5 17
Contrairement à Ottmar Hitzfeld, Didier Deschamps n'a pas toujours la mine fermée. Il lui arrive d'afficher un sourire, comme ce soir, en salle de conférence du stade de Salvador de Bahia, où les Bleus ont bien battu la Suisse (5-2).

La Dèche l'avait d'autant plus que la prestation des siens lui a offert pas mal de satisfaction. Notamment la première mi-temps : « Il y a eu plusieurs moments importants. Dans les grandes compétitions, l'équipe qui prend l'avantage au score a de grandes chances de gagner le match. Rentrer à la mi-temps à 3-0, ça nous laissait de la marge. » Et le plan de jeu mis en place : « On a mis en difficulté une bonne équipe suisse en menant un gros pressing au milieu, avec des attaques rapides qui leur ont fait mal.  »

Fidèle à sa réputation cependant, DD souhaite couper la respiration de ceux qui soufflent dans le clairon : « En interne, il y a une grosse satisfaction, mais on ne s'enflamme pas. On a marqué 8 buts, on a été très efficaces. Faut pas qu'on se voit plus beau qu'on est. Le niveau des équipes est très équilibré. Qui pourrait croire que le Costa Rica aurait 6 points ? Pourtant, ils en ont 6. J'ai vu Pays-Bas - Australie, il y a pas autant de différence que ça. Nous, on a bien négocié nos deux premiers matchs, mais il y a d'autres équipes performantes, et les huitièmes c'est une autre compétition. [...] Évidemment, l'impression du moment est plus que positive, mais il faut la relativiser parce que, dans 5 jours, ça va être de nouveau une bataille. »

Enfin, Deschamps a été interrogé sur le joueur en forme des Bleus : Karim Benzema. L'attaquant du Real Madrid a inscrit un nouveau but, ce qui porte son total à 3, et s'en est même fait refuser un sublime en toute fin de rencontre : « Karim est en très grande forme, il se sent très bien sur le plan athlétique. Il a une joie de vivre qui fait plaisir à voir. C'est un joueur top niveau mondial, qui est dans la continuité de ce qu'il fait avec nous depuis novembre et au Real Madrid. Dans une compétition comme ça, avoir un joueur aussi efficace, c'est très important. » PB, à Salvador
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

 //  00:50  //  Passionné de la Libye
Note : 30
Ce mec relativisera jusqu'aux Champs-Elysées ...
Yolandi Visser Niveau : Loisir
En tout cas merci DD, si tu continue j'taracherais tes dents de lait moi même et gratuitement bien sûr !
Diononosse Niveau : DHR
Notre président va l'engager pour gérer la comm'de l'élysée.
Aucune fuite possible.
Note : 4
On relativise depuis France-Ukraine...

A l'époque c'était la simple logique des choses, les Pays-Bas jouaient sans Robben, la Jamaique sans kiné, le Honduras lol, la Suisse est surclassée à l'indice FIFA,...

Peut-être que si nos défenseurs n'ont pas suffisamment de boulot pour prouver leur valeur c'est parce qu'il y une bonne équipe devant eux. Je dis ça...

Enfin bon, ça à l'air de nous réussir, donc re-la-ti-vi-sons.
Note : 5
De toute façon ce mondial est dors et déjà réussi :

> Pas de sortie de route au premier tour (6 points +6, rangez vos calculatrices et scénarios catastrophes).
> Un jeu abouti.

= 2 ans de tranquillité pour préparer l'Euro.

Deschamps nous a fait du Guy Roux en nous rabâchant inlassablement un objectif 1/8 pas tellement plus ambitieux qu'un vulgaire maintient. Il nous a conditionné à n'attendre rien de plus pour limiter toute forme de déception possible post mondial. Ce n'est pas aujourd'hui qu'il va craquer son slip en conf de presse et remettre la pression sur l'équipe.

Maintenant comme on dit, on a rien à perdre et tout à gagner.
Didier, élimine nous l'Allemagne en 1/4, c'est tout ce que je demande. Le reste, c'est du bonus.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
On a pas à se plaindre après ce premier tour, certes.

Je commence simplement à regretter qu'on ait pas fait le nécessaire pour sélectionner Moukandjo quand c'était encore possible =(

Mais bon, on peut pas tout avoir.
rodillacero Niveau : DHR
Les brésiliens doivent commencer à s'inquiéter un peu. Ça doit pas les faire rigoler.
"La route est longue, mais qu'elle est belle!
Le but est grand, mais qu'il est beau!"
Deschamps a bien raison de faire preuve de retenu. Ca n'a rien à voir avec une forme de communication habile de sa part. Il sait ô combien, sur un match, quel que soit l'adversaire, tout est possible, d'un sens comme dans l'autre. Les meilleurs sur le terrain (la France et l'Allemagne pour le moment selon la presse internationale ce matin) ne sont pas forcément les gagnants d'un tournoi. Et cessons de dresser l'Allemagne comme un obstacle insurmontable : le jeu vers l'avant des allemands nous convient bien mieux que le jeu d'une équipe repliée en défense.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 17