Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Deschamps ne digère toujours pas d'avoir été traité de raciste

Modififié
Un geste intolérable.

Au moment d'annoncer la liste des vingt-trois joueurs français sélectionnés pour disputer l'Euro 2016, Didier Deschamps ne s'attendait pas à provoquer un tel raz-de-marée. Des personnalités comme Éric Cantona ou encore Jamel Debbouze avaient protesté contre le fait qu'il n'y ait aucun joueur originaire d'Afrique du Nord dans la liste, faisant notamment référence à Benzema et Ben Arfa.


Quelques jours plus tard, le 3 juin dernier, Didier Deschamps avait vu le mot « raciste » tagué sur sa maison de Concarneau. Six mois plus tard, le sélectionneur des Bleus ne digère toujours pas cet acte de vandalisme, comme il l'a déclaré dans une interview à So Foot : « Je l'ai très mal vécu. Ce n'est pas le sélectionneur, c'est la personne Didier Deschamps. On salit mon nom et le nom de ma famille. C'est inacceptable. Je suis prêt, dans mon métier, à prendre des coups, mais on n'a pas le droit de toucher à ma famille. En Bretagne, j'ai ma petite filleule, malienne et adoptée, qui voit ça quand elle passe devant... C'est la première, et j'espère la dernière fois, que je vis ça. »

Sinon, DD sort les crocs.


Interview à retrouver en intégralité dans So Foot #142.
SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier