En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Liste Didier Deschamps

Deschamps, le demi d'ouverture

Trois revenants (Gignac, Payet et Jallet), mais aucun petit nouveau, Didier Deschamps a annoncé une liste dans la continuité de la Coupe du monde pour les matchs contre le Portugal et l'Arménie. Si son groupe n'est pas fermé avant l'Euro, le sélectionneur n'entend pas non plus effectuer une large revue d'effectif.

Modififié
« Je suis obligé de rien du tout, je fais les choix que je veux.  » Personne n'en doute, mais il le répète presque à chaque annonce de liste, Didier Deschamps n'est pas un sélectionneur à qui on impose des joueurs. Le patron des Bleus est insensible aux modes de saison ou à l'appel de la nouveauté. Il va falloir se faire à l'idée, la porte de l'équipe de France est peut-être ouverte, mais Deschamps se tient à l'entrée en physionomiste sélectif. Aucun nouveau ne viendra toucher son paquetage à Clairefontaine pour la préparation des matchs contre le Portugal et l'Arménie. « Je sais que ça plaît d'avoir des nouveautés, mais je ne suis pas là pour ça  » , coupe le patron. Le retour de Christophe Jallet pour compenser l'absence de Debuchy symbolise ce refus de faire du neuf pour faire du neuf.

Tant pis pour Kurzawa, Imbula ou Thauvin (laissés à la disposition des Espoirs pour le barrage de l'Euro 2015) ou Ben Yedder et Corchia qui vont devoir continuer à compter leur présélection, Deschamps ne distribue pas les sélections comme des encouragements à des élèves méritants. « J'ai déjà des jeunes joueurs qui doivent encore s'aguerrir  » , rappelle-t-il. Bref, les places sont comptées pour ceux qui ont raté le wagon de la Coupe du monde et il faut compter sur un désistement pour en retrouver une.

Aucun souci avec Gignac


Deschamps fait du neuf avec de l'ancien. Réconcilié avec la régularité, Dimitri Payet se voit offrir une nouvelle chance de s'installer comme une doublure ou un recours possible à l'exilé moscovite Mathieu Valbuena. C'est aussi le cas d'André-Pierre Gignac. Pessimiste ces derniers jours sur ses chances, le meilleur buteur de Ligue 1 retrouve les Bleus un an après sa dernière convocation. Le Marseillais profite de l'absence d'Olivier Giroud et la méforme relative d'Alexandre Lacazette, mais Deschamps défend l'avoir rappelé malgré lui et malgré leurs différents marseillais passés. « Je n'ai pas de soucis, si je n'avais pas voulu le prendre, je ne l'aurais pas pris » , précise-t-il. Comme un Jérémy Ménez, dont le bon début de saison avec le Milan AC ne suffit pas à le mettre dans les petits papiers du sélectionneur. «  Je le suis, il dit qu'il aime jouer dans l'axe, c'est aussi une question de poste et il n'y a pas de concurrence à ce poste. »

Quand ces prédécesseurs rabâchaient l'importance d'être performant en club quitte à multiplier les entorses à leur leitmotiv, Deschamps, lui, affiche son pragmatisme légendaire. Sissoko et Cabella ne sont ainsi pas inquiétés par le début de saison cataclysmique de Newcastle, idem pour un Rémy abonné au banc de Chelsea, mais performant et utile avec les Bleus. Pour espérer leur piquer leur place, les nouveaux vont devoir convaincre le sélectionneur qu'il ne peut plus se passer d'eux. « Des Espoirs peuvent venir en A, mais il faut qu'ils soient supérieurs à ceux que j'ai pris jusqu'à maintenant, répète-t-il. Aujourd'hui, ce n'est pas le cas, mais ça le sera peut-être lors des prochaines sélections. » L'espoir fait vivre.

La liste :


Gardiens : Lloris, Mandanda, Ruffier

Défenseurs : Digne, Évra, Jallet, Koscielny, Mangala, Mathieu, Sagna, Varane.


Milieux : Cabaye, Matuidi, Pogba, Schneiderlin, Sissoko.

Attaquants : Benzema, Cabella, Gignac, Griezmann, Payet, Valbuena, Rémy.

Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 58
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7