1. // Euro 2016
  2. // Finale
  3. // France-Portugal (0-1 AP)

Deschamps et l’autel de l’histoire

En cas de victoire au stade de France dimanche soir, il serait devenu un héros costumé et une ligne magnifique de l’histoire de ses pairs. Cela pourrait être en Russie, dans deux ans, que Deschamps a déjà placé dans son viseur. Mais son succès est ailleurs : dans l’art d’avoir fait d’une sélection en chantier une équipe prometteuse.

Modififié
Il se pince des lèvres qu’il n’a pas. Il regarde un trophée qu’il ne touchera pas. Pour la première fois depuis près de deux mois, Didier Deschamps est seul. Le costume lui va pourtant si bien et le décor aussi. C’est simple : à chaque fois qu’il était venu à Saint-Denis pour écrire une nouvelle page de son histoire, il avait gagné. Avec l’équipe de France, avec Monaco, avec Marseille. Didier Deschamps a longtemps écrit son récit personnel dans la victoire. Certains parlaient alors de sa « chatte » . Le seul constat est qu’il n’y a pas de meilleur entraîneur pour mener la barque du football français. La seule conclusion de ce championnat d’Europe est que Didier Deschamps peut donc se courber dans sa quête et s’incliner. Il peut perdre et c’est assez rare pour le souligner. Au cours de ce championnat d’Europe, il a beaucoup parié et s’est aussi planté. Mais Didier Deschamps n’a pas eu tort parce qu’il a perdu contre le Portugal. Il n’avait pas, non plus, eu raison parce qu’il avait battu l’Allemagne. C’est une partie du paradoxe qui l'entoure depuis la défaite contre le Portugal (0-1) dimanche soir. Un revers qui fait figure de rature et que Didier Deschamps veut déjà laisser derrière lui. Alors que Fernando Santos fête le premier succès international de l’histoire de son pays, DD, lui, erre sur la pelouse du stade de France. Il retire la médaille posée autour de son cou. Il se refait le film d’un mois de compétition, de vie commune, de critiques, de sourires et de sarabande. Mais au fond, il sait qu’il n’a rien à se reprocher.

Les moments-clés du parcours des Bleus



Du sang et des larmes


Autour de lui, il regarde Bacary Sagna fondre en larmes, Hugo Lloris caler sa tête sur l’épaule de son suppléant, Steve Mandanda, ou encore André-Pierre Gignac, la main sur le visage, allongé sur le sol. Quelques minutes plus tôt, Deschamps a envoyé sa main fracasser la guérite de son banc de touche. De rage. Pourquoi ? Parce qu’il ne comprend pas. Personne ne comprend vraiment comment cet Euro a pu lui échapper. C’était « l’histoire » de cette équipe, cela devait se passer comme ça et pas autrement. Et le football. Rien que le football et sa loi morale qui n’ont pas de sentiments. Dix-huit ans plus tôt, Didier Deschamps soulevait tout un pays dans la liesse. Alors en zone mixte, il avoue que « c’est cruel » , que « c’est dur » et qu’il lui faudra « du temps pour digérer » . Un succès l’aurait envoyé au panthéon, mais sa victoire est peut-être ailleurs : pour la première depuis plusieurs années, la sélection est devenue une équipe avec tout ce que ça comporte. Par ses choix et son aura, Deschamps a fait naître autour de son groupe une communion, un engouement et peu importe les pierres qu’il a reçu avant la compétition. Comme si cette équipe de France était redevenue celle qu’on aime et qui nous le rend.

« Je ne gagne pas toujours, mais assez souvent quand même »


Dans l’histoire du foot, seul Berti Vogts a remporté le championnat d’Europe en tant que joueur, en 1972, et en tant que sélectionneur, en 1996. Jusqu’ici, Deschamps n’avait alors perdu qu’une finale en tant qu’entraîneur, avec Monaco, en 2004. Dans un entretien donné au Monde avant la Coupe du monde 2014, il avait alors expliqué ne pas savoir « jouer pour jouer. Je fais en sorte de vouloir gagner. Après, je ne gagne pas toujours, mais assez souvent quand même. » L’objectif assigné par Noël Le Graët avant la compétition était le dernier carré de l’Euro, mais Deschamps n’en avait rien à faire. Lui ne jurait que par le 10 juillet. Car au bout de deux ans de matchs amicaux, il s’est retrouvé en finale après avoir marché sur la dépouille allemande en demies, mais surtout après avoir dû se battre contre les forfaits (Varane, Diarra, Mathieu…), l’affaire Sakho et le cas Benzema. Peut-être aussi parce qu’il s’est longtemps cherché au cours de « son » Euro, modifiant plusieurs fois ses schémas tactiques et ses hommes. Puis, il est tombé. « C’est difficile d’être optimiste ou de relativiser » , expliquait-il dans les couloirs du stade de France après la finale. On attend maintenant qu’il se relève, comme toujours et on attend déjà la Russie où Deschamps pourrait devenir l’égal de Franz Beckenbauer, seul sélectionneur à avoir remporté la Coupe du monde en tant que joueur (1974) et entraîneur (1990). Cela commencera le 6 septembre prochain avec un match en Biélorussie. Pour la première fois depuis longtemps, on a déjà hâte.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

"Autel de l'Histoire"? Zagallo a remporté la coupe du monde comme joueur et comme sélectionneur 20 ans avant Beckenbauer, merci pour lui..
Et Zagallo ? 58 62 en joueur et 70 en sélectionneur.
Zagallo n'était "que" l'adjoint de Carlos Alberto Perreira en 94. Il devient sélectionneur principal pour 98.
Ouh là merde, j'avais mal lu pour 1970. Mea culpa.
JimPooley Niveau : CFA2
Bah les faits sont têtus... Au palmarès (si on considère que CDM > Euro) on a :
1.Jacquet
2.Hidalgo (Euro + 1/2 CDM)
3.Lemerre
4.Domenech
5.Deschamps, série en cours.
Dédé..
Son equipe type il l'a faite en lisant l'Equipe..
David GILMOUR Niveau : District
Message posté par JimPooley
Bah les faits sont têtus... Au palmarès (si on considère que CDM > Euro) on a :
1.Jacquet
2.Hidalgo (Euro + 1/2 CDM)
3.Lemerre
4.Domenech
5.Deschamps, série en cours.


Bah uniquement en terme de palmarès alors... Parce que le Domenech, son groupe en 2006 on peut pas dire qu'il l'ai coaché. Les mecs étaient en autogestion, avec un Zidane au sommet de son art.
Je veux bien qu'il ait reforgé la sélection alors qu'il l'avait reprise dans un piteux état. Néanmoins la finale fut vraiment un échec, et plus j'y pense plus je me dis que c'est au moins à 80% de sa faute. Alors oui, si Gignac la met 5cm plus à droite ou si Grizou met sa tête on n'en parlerait même pas, mais j'ai trouvé DD incapable de s'adapter à l'adversaire (comme dans la phase de poule).

Plusieurs erreurs qui lui sont inputables:

1. Lorsque Ronaldo sort, tout l'équipe doit monter d'un cran, mettre davantage de pression, étouffer encore plus le bloc portugais. Or, on ne s'en remet qu'aux déboulés de Mouss pour réellement avancer dans l'autre camp

2. Pourquoi sortir Payet aussi tôt, à peine 56 minutes de jeu ? On l'oublie mais les actions dangereuses en 1ère mi-temps sont venues de lui, dont la patte magnifique pour la tête de Griezmann. Le mec était p-e ko, mais il nous avait déjà prouvé qu'il était capable de coups de génie. Ses corners / coups francs auraient pu nous être bien utiles au moins jusqu'à la 90e

3. Faire rentrer Coman aussi tôt. Il est explosif certes, mais ses pertes de balle ont revigoré les Portos, qui pouvaient ensuite garder et remonter la balle en l'absence de pression suffisante. Coman rentré à la 85e ou en début de prolong aurait pu leur faire beaucoup plus mal.

4. Garder deux 6 (dont Pogba) alors que tes latéraux ne montent de toute façon pas et que l'équipe adverse joue à 10 derrière. ça sert à quoi d'avoir 6 joueurs à vocation défensive ?
Pourquoi ne pas avoir tenté un coup, genre rentrer Kanté pour Matuidi comme ça tu sécurises derrière, et faire monter Pogba en box-to-box. Là le mec jouait limite défenseur, il a servi à quoi Pogba lors de cette finale ?

F Santos l'a entièrement mangé lors de cette rencontre. La rentrée de Moutinho, un créateur, à la place d'Adrien le casseur, et surtout celle de l'autre chèvre d'Eder, un attaquant pivot, pour R Sanches un milieu (!!!) montrent qu'il a tenté un pari un peu risqué mais qui lui donne raison. De toute manière le risque était minime vu que les Français restaient à 7 derrière.

Bref merci Deschamps pour tout ce que tu as fait et tu as eu tes coups de génie ou de chatte diront certains. Après tout si la France est redevenue une bonne équipe c'est grâce à toi. Mais ça n'enlève que tu t'es bien chié dessus lors de la finale, ton indécision, les couilles que tu avais pourtant eu lors d'autres matchs, et ton poste pour poste sans aucun boost tactique nous ont tué.
Laslandes Of The Dead Niveau : Loisir
Message posté par David GILMOUR
Bah uniquement en terme de palmarès alors... Parce que le Domenech, son groupe en 2006 on peut pas dire qu'il l'ai coaché. Les mecs étaient en autogestion, avec un Zidane au sommet de son art.


Oui il a jamais coaché Domenech en fait. De 1984 à 2010 ça fait quoi ? même pas 30 ans.... Un autre pastis SVP !
Abbé-Deschamps Niveau : Loisir
Message posté par homie12
Je veux bien qu'il ait reforgé la sélection alors qu'il l'avait reprise dans un piteux état. Néanmoins la finale fut vraiment un échec, et plus j'y pense plus je me dis que c'est au moins à 80% de sa faute. Alors oui, si Gignac la met 5cm plus à droite ou si Grizou met sa tête on n'en parlerait même pas, mais j'ai trouvé DD incapable de s'adapter à l'adversaire (comme dans la phase de poule).

Plusieurs erreurs qui lui sont inputables:

1. Lorsque Ronaldo sort, tout l'équipe doit monter d'un cran, mettre davantage de pression, étouffer encore plus le bloc portugais. Or, on ne s'en remet qu'aux déboulés de Mouss pour réellement avancer dans l'autre camp

2. Pourquoi sortir Payet aussi tôt, à peine 56 minutes de jeu ? On l'oublie mais les actions dangereuses en 1ère mi-temps sont venues de lui, dont la patte magnifique pour la tête de Griezmann. Le mec était p-e ko, mais il nous avait déjà prouvé qu'il était capable de coups de génie. Ses corners / coups francs auraient pu nous être bien utiles au moins jusqu'à la 90e

3. Faire rentrer Coman aussi tôt. Il est explosif certes, mais ses pertes de balle ont revigoré les Portos, qui pouvaient ensuite garder et remonter la balle en l'absence de pression suffisante. Coman rentré à la 85e ou en début de prolong aurait pu leur faire beaucoup plus mal.

4. Garder deux 6 (dont Pogba) alors que tes latéraux ne montent de toute façon pas et que l'équipe adverse joue à 10 derrière. ça sert à quoi d'avoir 6 joueurs à vocation défensive ?
Pourquoi ne pas avoir tenté un coup, genre rentrer Kanté pour Matuidi comme ça tu sécurises derrière, et faire monter Pogba en box-to-box. Là le mec jouait limite défenseur, il a servi à quoi Pogba lors de cette finale ?

F Santos l'a entièrement mangé lors de cette rencontre. La rentrée de Moutinho, un créateur, à la place d'Adrien le casseur, et surtout celle de l'autre chèvre d'Eder, un attaquant pivot, pour R Sanches un milieu (!!!) montrent qu'il a tenté un pari un peu risqué mais qui lui donne raison. De toute manière le risque était minime vu que les Français restaient à 7 derrière.

Bref merci Deschamps pour tout ce que tu as fait et tu as eu tes coups de génie ou de chatte diront certains. Après tout si la France est redevenue une bonne équipe c'est grâce à toi. Mais ça n'enlève que tu t'es bien chié dessus lors de la finale, ton indécision, les couilles que tu avais pourtant eu lors d'autres matchs, et ton poste pour poste sans aucun boost tactique nous ont tué.


100 % d'accord.
Message posté par homie12
Je veux bien qu'il ait reforgé la sélection alors qu'il l'avait reprise dans un piteux état. Néanmoins la finale fut vraiment un échec, et plus j'y pense plus je me dis que c'est au moins à 80% de sa faute. Alors oui, si Gignac la met 5cm plus à droite ou si Grizou met sa tête on n'en parlerait même pas, mais j'ai trouvé DD incapable de s'adapter à l'adversaire (comme dans la phase de poule).

Plusieurs erreurs qui lui sont inputables:

1. Lorsque Ronaldo sort, tout l'équipe doit monter d'un cran, mettre davantage de pression, étouffer encore plus le bloc portugais. Or, on ne s'en remet qu'aux déboulés de Mouss pour réellement avancer dans l'autre camp

2. Pourquoi sortir Payet aussi tôt, à peine 56 minutes de jeu ? On l'oublie mais les actions dangereuses en 1ère mi-temps sont venues de lui, dont la patte magnifique pour la tête de Griezmann. Le mec était p-e ko, mais il nous avait déjà prouvé qu'il était capable de coups de génie. Ses corners / coups francs auraient pu nous être bien utiles au moins jusqu'à la 90e

3. Faire rentrer Coman aussi tôt. Il est explosif certes, mais ses pertes de balle ont revigoré les Portos, qui pouvaient ensuite garder et remonter la balle en l'absence de pression suffisante. Coman rentré à la 85e ou en début de prolong aurait pu leur faire beaucoup plus mal.

4. Garder deux 6 (dont Pogba) alors que tes latéraux ne montent de toute façon pas et que l'équipe adverse joue à 10 derrière. ça sert à quoi d'avoir 6 joueurs à vocation défensive ?
Pourquoi ne pas avoir tenté un coup, genre rentrer Kanté pour Matuidi comme ça tu sécurises derrière, et faire monter Pogba en box-to-box. Là le mec jouait limite défenseur, il a servi à quoi Pogba lors de cette finale ?

F Santos l'a entièrement mangé lors de cette rencontre. La rentrée de Moutinho, un créateur, à la place d'Adrien le casseur, et surtout celle de l'autre chèvre d'Eder, un attaquant pivot, pour R Sanches un milieu (!!!) montrent qu'il a tenté un pari un peu risqué mais qui lui donne raison. De toute manière le risque était minime vu que les Français restaient à 7 derrière.

Bref merci Deschamps pour tout ce que tu as fait et tu as eu tes coups de génie ou de chatte diront certains. Après tout si la France est redevenue une bonne équipe c'est grâce à toi. Mais ça n'enlève que tu t'es bien chié dessus lors de la finale, ton indécision, les couilles que tu avais pourtant eu lors d'autres matchs, et ton poste pour poste sans aucun boost tactique nous ont tué.


1000% d'accord avec homie12.

DD est un grand, personne ne peut le contester. Ses différents parcours parlent pour lui.

Mais pour la finale, hélas, il a perdu et il est forcément un peu responsable.
Benito-Bx Niveau : CFA
Il ne faut pas oublier non plus qu'avant d'être un grand gagnant Deschamps a aussi été un immense perdant...

France 93, Porto 2004, les finales de LDC 97, 98,et 2001, la finale de la coupe de l'UEFA 1995 et maintenant l'Euro 2016...
Message posté par Benito-Bx
Il ne faut pas oublier non plus qu'avant d'être un grand gagnant Deschamps a aussi été un immense perdant...

France 93, Porto 2004, les finales de LDC 97, 98,et 2001, la finale de la coupe de l'UEFA 1995 et maintenant l'Euro 2016...


En même temps avec les défaites celà fait un joli palmares
Sinon d'accord avec Homie12
D'accord avec vous, les gars.

Deschamps (dont la valeur en tant que coach n'est pas à remettre en cause) a grave merdé lors de cette finale.

Ma question : Par excès de prudence ou par excès de confiance?
Message posté par homie12
Je veux bien qu'il ait reforgé la sélection alors qu'il l'avait reprise dans un piteux état. Néanmoins la finale fut vraiment un échec, et plus j'y pense plus je me dis que c'est au moins à 80% de sa faute. Alors oui, si Gignac la met 5cm plus à droite ou si Grizou met sa tête on n'en parlerait même pas, mais j'ai trouvé DD incapable de s'adapter à l'adversaire (comme dans la phase de poule).

Plusieurs erreurs qui lui sont inputables:

1. Lorsque Ronaldo sort, tout l'équipe doit monter d'un cran, mettre davantage de pression, étouffer encore plus le bloc portugais. Or, on ne s'en remet qu'aux déboulés de Mouss pour réellement avancer dans l'autre camp

2. Pourquoi sortir Payet aussi tôt, à peine 56 minutes de jeu ? On l'oublie mais les actions dangereuses en 1ère mi-temps sont venues de lui, dont la patte magnifique pour la tête de Griezmann. Le mec était p-e ko, mais il nous avait déjà prouvé qu'il était capable de coups de génie. Ses corners / coups francs auraient pu nous être bien utiles au moins jusqu'à la 90e

3. Faire rentrer Coman aussi tôt. Il est explosif certes, mais ses pertes de balle ont revigoré les Portos, qui pouvaient ensuite garder et remonter la balle en l'absence de pression suffisante. Coman rentré à la 85e ou en début de prolong aurait pu leur faire beaucoup plus mal.

4. Garder deux 6 (dont Pogba) alors que tes latéraux ne montent de toute façon pas et que l'équipe adverse joue à 10 derrière. ça sert à quoi d'avoir 6 joueurs à vocation défensive ?
Pourquoi ne pas avoir tenté un coup, genre rentrer Kanté pour Matuidi comme ça tu sécurises derrière, et faire monter Pogba en box-to-box. Là le mec jouait limite défenseur, il a servi à quoi Pogba lors de cette finale ?

F Santos l'a entièrement mangé lors de cette rencontre. La rentrée de Moutinho, un créateur, à la place d'Adrien le casseur, et surtout celle de l'autre chèvre d'Eder, un attaquant pivot, pour R Sanches un milieu (!!!) montrent qu'il a tenté un pari un peu risqué mais qui lui donne raison. De toute manière le risque était minime vu que les Français restaient à 7 derrière.

Bref merci Deschamps pour tout ce que tu as fait et tu as eu tes coups de génie ou de chatte diront certains. Après tout si la France est redevenue une bonne équipe c'est grâce à toi. Mais ça n'enlève que tu t'es bien chié dessus lors de la finale, ton indécision, les couilles que tu avais pourtant eu lors d'autres matchs, et ton poste pour poste sans aucun boost tactique nous ont tué.


D'accord mais je ne serais pas aussi difficile. D une part on fait tous dans l'après coup et d'autre part depuis notre ordi, très facile. La victoire contre l'Allemagne avait ceci d'empoisonnée qu'en cas de changement - négatif - on aurait dit, pkoi ne pas avoir gardé la meme équipe? Là c'est l inverse qui a eu lieu, la meme mais ca ne passe pas. Santos a gagné, oui. J vais pas revenir sur ce match, on en a déjà bcp parlé, globalement je suis d'accord av ce que tu dis (quoique faire sortir Payet aussi tot ok mais pour Kanté-Cabaye en faisant remonter Pogba) et parlons d autre chose.

Dans ton intro tu es très dur avec DD, faut pas oublié le contexte extra sportif puant dans lequel il a préparé l Euro, les blessures en cascade qui ont obligé une vraie impro en défense, les grosses critiques du début etc...il a raté "sa" finale mais "son" Euro est une réussite indéniable. Là par contre on l'attendra pour faire au moins une demi au Mondial, si les blessures nous foutent la paix. Car il a gagné deux ans de tranquillité, bon évidemment si les joueurs se bouffent entre eux facon Benz-Valbu ou ont la poisse comme Sakho il n'y peut rien.
GougouleBxl Niveau : CFA2
Message posté par homie12
Je veux bien qu'il ait reforgé la sélection alors qu'il l'avait reprise dans un piteux état. Néanmoins la finale fut vraiment un échec, et plus j'y pense plus je me dis que c'est au moins à 80% de sa faute. Alors oui, si Gignac la met 5cm plus à droite ou si Grizou met sa tête on n'en parlerait même pas, mais j'ai trouvé DD incapable de s'adapter à l'adversaire (comme dans la phase de poule).

Plusieurs erreurs qui lui sont inputables:

1. Lorsque Ronaldo sort, tout l'équipe doit monter d'un cran, mettre davantage de pression, étouffer encore plus le bloc portugais. Or, on ne s'en remet qu'aux déboulés de Mouss pour réellement avancer dans l'autre camp

2. Pourquoi sortir Payet aussi tôt, à peine 56 minutes de jeu ? On l'oublie mais les actions dangereuses en 1ère mi-temps sont venues de lui, dont la patte magnifique pour la tête de Griezmann. Le mec était p-e ko, mais il nous avait déjà prouvé qu'il était capable de coups de génie. Ses corners / coups francs auraient pu nous être bien utiles au moins jusqu'à la 90e

3. Faire rentrer Coman aussi tôt. Il est explosif certes, mais ses pertes de balle ont revigoré les Portos, qui pouvaient ensuite garder et remonter la balle en l'absence de pression suffisante. Coman rentré à la 85e ou en début de prolong aurait pu leur faire beaucoup plus mal.

4. Garder deux 6 (dont Pogba) alors que tes latéraux ne montent de toute façon pas et que l'équipe adverse joue à 10 derrière. ça sert à quoi d'avoir 6 joueurs à vocation défensive ?
Pourquoi ne pas avoir tenté un coup, genre rentrer Kanté pour Matuidi comme ça tu sécurises derrière, et faire monter Pogba en box-to-box. Là le mec jouait limite défenseur, il a servi à quoi Pogba lors de cette finale ?

F Santos l'a entièrement mangé lors de cette rencontre. La rentrée de Moutinho, un créateur, à la place d'Adrien le casseur, et surtout celle de l'autre chèvre d'Eder, un attaquant pivot, pour R Sanches un milieu (!!!) montrent qu'il a tenté un pari un peu risqué mais qui lui donne raison. De toute manière le risque était minime vu que les Français restaient à 7 derrière.

Bref merci Deschamps pour tout ce que tu as fait et tu as eu tes coups de génie ou de chatte diront certains. Après tout si la France est redevenue une bonne équipe c'est grâce à toi. Mais ça n'enlève que tu t'es bien chié dessus lors de la finale, ton indécision, les couilles que tu avais pourtant eu lors d'autres matchs, et ton poste pour poste sans aucun boost tactique nous ont tué.


Tout à fait d'accord également.

Aussi, on dit que Deschamps gagne partout où il passe. C'est vrai, mais en tant qu'entraîneur, les deux finales qu'il a perdu étaient aussi les plus prestigieuses possibles.
L'EdF en demi-finale en 2018?

Hum...

Pourquoi pas mais restons mesurés.

N'oublions pas que tout a été organisé pour que l'EdF aille en demi-finale de son Euro sans trop de difficultés. Sa performance (atteindre la finale) a été louable mais ne laisse rien présager de sûr pour le futur.
Reconduire une seconde fois la même équipe depuis l'Islande, avec seulement 3 jours (!!!) de récup, c'était peut être un peu trop niveau fraicheur physique, même si on comprend la volonté de vouloir conserver une dynamique..

Un petit ajustement comme la réintégration de Kanté (à la place de Matuidi) aurait peut être été bien vu. Il était frais le petit Kirikou et il aurait été partout sur le terrain jusqu'au bout. Alors que j'ai trouvé Matuidi un peu raisin.
La principale chose que j'aurais à reprocher à Deschamps, et je le disais avant l'Euro, c'est d'avoir choisi des attaquants qui ne me semblent pas complémentaires. Certes, on n'est pas dans le groupe, le vestiaire, les entraînements, donc c'est toujours difficile de juger les joueurs retenus ou pas, mais je pense que Deschamps s'est privé d'une variété utile.

Très grossièrement, Gignac, c'est un peu Giroud en moins bien, et Coman est un peu la copie de Martial ou inversement. A la place de Gignac, Lacazette ou Gameiro auraient pu apporter une option très différente à la France. Giroud battu dans les airs par Pepe ? Pas étonnant, et pas infâmant, loin de là. Il aurait fallu avoir sur le banc un bouffeur d'espace dans le dos de la défense capable de donner de la profondeur et/ou un mec capable de jouer en remises rapides AU SOL. Lacazette a ces deux qualités par exemple, Gameiro au moins la première (je ne le connais pas bien, mais j'imagine qu'il a les deux).

Ensuite, on s'est laissé bercer d'illusions après notre large victoire en amical face à une faible Russie qui nous a laissé beaucoup d'espaces. Mais il était évident qu'hormis Allemagne, Espagne et Belgique en gros, on allait jouer 90 % des matchs potentiels contre des équipes regroupées. Coman et Martial ont besoin de plus d'espace me semble-t-il. Un Ben Arfa aurait donc été utile. J'espère que Fekir va revenir fort, car ce profil, capable de faire des différences sans espace, est rare et précieux dans les grands tournois, de plus en plus fermés.

Ca reste quand même un magnifique tournoi, un beau boulot de la Deche, et à quelques centimètres près, on s'épancherait peut-être un peu moins (et on aurait tort ;))
Message posté par mario
L'EdF en demi-finale en 2018?

Hum...

Pourquoi pas mais restons mesurés.

N'oublions pas que tout a été organisé pour que l'EdF aille en demi-finale de son Euro sans trop de difficultés. Sa performance (atteindre la finale) a été louable mais ne laisse rien présager de sûr pour le futur.


Je ne voudrais par refaire le tournoi, mais tout n'a pas été organisé pour que l'EDF aille loin sans trop de difficultés.

Les jours de récupérations, ok. Mais le tableau final, on tombe dans la partie la plus relevée. Si l'Angleterre tient son rang ils sont pour nous et France-Angleterre n'est jamais un match facile. En demie, on était certains de rencontrer l'une des trois meilleures équipes du tournoi.

L'Euro est le tournoi international le plus imprévisible : le Danemark l'a prouvé en 1992, la Grèce l'a prouvé à nos dépens en 2004 malgré super Zizou sur le terrain. La Belgique s'est faite éjecter par le Pays de Galles et l'Angleterre par l'Islande, qui avait déjà sortie la Hollande en qualifications.

En 2018, avec un tableau favorable on peut atteindre la demie. On peut également tomber sur un groupe de la mort et se faire sortir par un outsider au premier match éliminatoire. C'est le foot. On ne sera pas les favoris, on ne sera certainement pas les meilleurs (niveau qualité et projet de jeu), mais le potentiel et la marge de progression sont réels. On peut être performants et aller chercher un ou deux résultats. Et parfois ça suffit pour décrocher une demie.

Au final l'Euro nous a offert quelques certitudes. En défense centrale, le plus ancien chantier des Bleus. En attaque avec la découverte d'un patron. Et au milieu avec notamment Pogba devant la défense alors qu'il n'a pas fini de progresser.

On a de vrais raison d'être optimistes mais c'est vrai que qu'il faut rester mesurés. Pas question de se voir gagnants deux ans à l'avance et d'ailleurs, il faut commencer par gagner son ticket d'invitation.

Allez les Bleus.
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4
mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41