1. //
  2. // Finale
  3. // France-Portugal

Deschamps, c'est l'histoire d'un mec

Tout le monde parle de sa « chatte » légendaire ou de sa dentition fêlée. Reste qu’une fois encore, Didier Deschamps a gagné et s’offre maintenant le droit de décrocher avec sa troupe le troisième championnat d’Europe de l’histoire du foot français. Alors, peut-on vraiment parler de Didier La Chance ?

4k 31
Le moment est rare. Assez pour être souligné. Au fil des quarante-sept premières années de sa vie, Didier Deschamps a toujours été le même. C’est un rassembleur, un homme et un entraîneur qui communique beaucoup avec ses joueurs et dont la vie n’est animée que par un objectif intime : la victoire. « Si demain il joue aux boules, il voudra gagner. Si vous commencez avec lui une partie de cartes, c’est pareil. Et comme par hasard, partout où il passe, il gagne » , nous expliquait il y a quelques semaines son ancien coach à l’OM et à Bordeaux, Gérard Gili. Oui, il a toujours gagné, partout, tout le temps : en Ligue des champions, à l’Euro, à une Coupe du monde et sur différentes scènes nationales. Debout derrière sa ligne, la gueule ouverte au milieu du terrain sous son maillot. Certains parlent « d’une bonne étoile » , d’autres plus vulgairement de la « chatte » à DD. Contre l’Allemagne, en demi-finales de son Euro, cela s’est traduit par une main baladeuse de Bastian Schweinsteiger ou encore une blessure du meilleur joueur allemand depuis le début de la compétition, Jérôme Boateng. Le tout associé à la suspension de Mats Hummels et à la cuisse de Sami Khedira. D’ordinaire, le sélectionneur français ne parle que de ses joueurs et refuse les questions entourant sa propre personne. Sauf qu’une telle bousculade de l’histoire mérite bien de prendre des libertés : « Le destin, c’est le destin, on peut l’influencer, mais chacun a le sien. J’ai eu le mien en tant que joueur, je n’ai pas eu à me plaindre, et en tant que sélectionneur, j’ai beaucoup de fierté. C’est surtout pour les joueurs. Ce maillot de l’équipe de France, c’est la chose la plus belle chose qui me soit arrivée, et pour tous les joueurs, il n’y a rien qui peut être au-dessus. Cela n’a pas toujours été le cas, mais ils en ont pris conscience. »

« À ce niveau, la chance, ça n’existe pas »


Le vocabulaire au lendemain de la qualification historique de l’équipe de France pour la finale de son championnat d’Europe n’a pourtant pas vraiment changé. On parle toujours de « Didier La Chance » . Qu’on se le dise tout de suite : ceci est une belle connerie, car si Deschamps possède cette fameuse chance, c’est qu’il la provoque, et ce, malgré les nombreux événements favorables qui ont toujours accompagné sa carrière. Gili explique notamment « qu’à ce niveau, la chance n’existe pas. C’est simplement sa rigueur qui paye » . Steve Mandanda, lui, tire dans le même sens : « J’ai entendu des "Didier-la-Chance", mais il n’a qu’une partie infime de réussite. Dans la préparation, dans l’analyse, il n’y a aucun hasard. » Car Deschamps est avant tout un amoureux de la gestion humaine, de la psychologie, mais aussi de la préparation avec une maîtrise devenue parfaite de la communication au point de dessiner, souvent, des conférences de presse sans surprise. Aujourd’hui et cela a finalement toujours été plus ou moins le cas, Didier Deschamps jouit d’une cote de popularité record. Il sait pourtant son poste précaire, critiqué et faire l’unanimité autour de lui est un exploit en soi. DD est maintenant en finale de l’Euro, peut afficher ses demi-dents avec fierté et laisse l’histoire s’écrire avec lui dans une compétition où ses initiatives tactiques auront pourtant alerté par moment.

Du « raciste » au héros


Rappelons-nous pourtant cette préparation terrible. Boxé pour certains de ses choix (Ben Arfa), accusé de ne pas avoir sélectionné Karim Benzema en ayant cédé « à une partie raciste de la France » , Didier Deschamps a dû se battre contre les vagues entourant la fonction au point de voir sa maison être taguée avec le mot « raciste » . Peu importe, il a traversé la compétition détendu, sûr de son fait, tout en s’adaptant aux événements et poussant même certains adversaires à s’adapter face à ses idées comme l’Allemagne. C’est un signe fort et positif. Plus encore, Didier Deschamps a réussi à unifier de nouveau le pays avec sa sélection nationale au fil de ses succès dans un tableau « facile » jusqu’en demi-finales. Le voilà donc une nouvelle fois en haut de l’affiche, en pleine lumière, prêt à voir Hugo Lloris lui succéder dans les tribunes de Saint-Denis dimanche soir. « Napoléon disait que pour gagner des batailles, il faut de bons soldats et de la chance. Didier en a toujours eu, je me demande d’ailleurs si quand il est né, il n’est pas tombé dans un bénitier. » Platini avait finalement raison. Comme quoi.



Par Maxime Brigand

Dans cet article

Note : 2
Deschamps c est l'histoire d'un mec traîné dans la boue par un ex co équipier jaloux, un humouriste plus drôle depuis dix ans et des anonymes décomplexés grâce à l'anonymat d'internet.

Sa chance si elle existe il se la créé la lui même par son boulot. Sa chance c est que beaucoup ont une mémoire de poisson rouge et le porteront en triomphe en cas de victoire finale.
clement6628 Niveau : CFA2
Qu'est-ce que je suis content pour Deschamps ! Quand on pense à tout ce qu'il a pris dans la gueule.
Il n'y a même pas deux mois quand tout le monde lui est tombé dessus que c'était une honte qu'il prenne Giroud et Sissoko à la place de Ben Arfa et Gameiro, qu'il était raciste... Ce même Sissoko, regardez les commentaires au moment de l'annonce de la compo pour l'Allemagne (à la place de Kanté) et après le match...
La vérité, c'est que Deschamps a réussi partout où il est passé et qu'en France nous sommes particuliers. S'il décide de privilégier le groupe au profit des individualités ou d'assurer une certaine solidité, c'est qu'il a ses raisons et que c'est pour gagner !
Allez les Bleus pour demain !
GovouLegend Niveau : DHR
Bon, et si il gagne la coupe d'Europe on va peut-être pouvoir commencer à respecter ce mec non ?

Pour les plus encyclopédiques d'entre vous j'aurais une question: combien d’entraîneurs ont gagné la coupe d’Europe comme joueur et comme sélectionneur ?
Même Jo Barton a parlé de "Didier 'la chatte' Deschamps"... Si Barton avait joué à l'OM de DD, il serait peut-être à l'Euro à la place de Wilshere. C'est incroyable comme DD arrive à transmettre sa culture de la réussite à ses joueurs.
Benito-Bx Niveau : CFA
Message posté par GovouLegend
Bon, et si il gagne la coupe d'Europe on va peut-être pouvoir commencer à respecter ce mec non ?

Pour les plus encyclopédiques d'entre vous j'aurais une question: combien d’entraîneurs ont gagné la coupe d’Europe comme joueur et comme sélectionneur ?


Il y a déjà Berti Vogts avec l'Allemagne en 1972 et en 1996.
C'est l'histoire d'un mec aux dents longues.
Message posté par Benito-Bx
Il y a déjà Berti Vogts avec l'Allemagne en 1972 et en 1996.


Il n'y a que Berti Vogts même si en 1972 il est champion sans avoir joué.
Note : 2
Certains disent que la chance se provoque, moi j'affirme que la chatte ça se travaille!
Note : 1
Message posté par GovouLegend

Pour les plus encyclopédiques d'entre vous j'aurais une question: combien d’entraîneurs ont gagné la coupe d’Europe comme joueur et comme sélectionneur ?


A trente secondes près, Dino Zoff je crois.
(C'était juste pour en placer une.)
Message posté par Mad max
Deschamps c est l'histoire d'un mec traîné dans la boue par un ex co équipier jaloux, un humouriste plus drôle depuis dix ans et des anonymes décomplexés grâce à l'anonymat d'internet.

Sa chance si elle existe il se la créé la lui même par son boulot. Sa chance c est que beaucoup ont une mémoire de poisson rouge et le porteront en triomphe en cas de victoire finale.


Je plussoie !
Message posté par clement6628
Qu'est-ce que je suis content pour Deschamps ! Quand on pense à tout ce qu'il a pris dans la gueule.
Il n'y a même pas deux mois quand tout le monde lui est tombé dessus que c'était une honte qu'il prenne Giroud et Sissoko à la place de Ben Arfa et Gameiro, qu'il était raciste... Ce même Sissoko, regardez les commentaires au moment de l'annonce de la compo pour l'Allemagne (à la place de Kanté) et après le match...
La vérité, c'est que Deschamps a réussi partout où il est passé et qu'en France nous sommes particuliers. S'il décide de privilégier le groupe au profit des individualités ou d'assurer une certaine solidité, c'est qu'il a ses raisons et que c'est pour gagner !
Allez les Bleus pour demain !


Je plussoie aussi !
moi aussi je repete a longueur de temps "DD la chatte". Mais c plus par superstition pour qu'on croit a nos chances meme contre plus fort.

parce que si on connait le ballon, on voit bien que ce mec est un monstre de gestion,de management, de connaissances footbalistes et surtout, il prends jamais la pression.

DD, c un talisman et un super doué.

on a plutot la chatte de l'avoir comme selectionneur
Je pense pas que la france est particulière, je pense que c'est relativement européen d'être aussi narcissique, et de jamais se contenter de ce qu'on a dans son assiette.
Note : 1
Varane, Zouma, Mathieu, Tremoulinas, Diarra forfaits.
Sakho suspendu pour dopage.
Ribéry qui prend sa retraite internationale il y a deux ans.
Valbuena qui sombre cette saison et Fékir qui se blesse et n'a pas le temps de revenir.
Benzema qui s'autoexclut du groupe par son comportement.

Mais sinon, oui, bien sûr, ce sont les Allemands qui avaient le plus d'absents et Deschamps qui a eu de la chance.
C'et sur qu'on ne peut pas nier que partout ou il est passé il a plutôt bien réussi. Mais pour l'euro il y a quand même des choses à dire.
Premièrement, tout le monde s'émerveille devant son choix de titulariser umtiti mais pour le coup umtiti c 'est tout sauf le choix de deschamps. Il suffit de se rappeler de ses propos en cours de saison. Umtiti c 'est un choix par défaut le neuvieme choix du coach derriere varane sakho koscelcieny zouma mathieu rami mangala et je pense que meme yanga mbiwa et perrin n'était pas loin de lui. Et de rappeler que sans la suspension de rami jamais umtiti est titulaire contre l'allemagne.
Ensuite, si il n 'ya pas l histoire de la sex tape on se retrouve avec benzema en 9 et valbuena sur un coté.Donc exit giroud. Sans oublier que kanté et payet malgré leur saison exceptionelle ont été seulement appeler au mois de mars et sous pression populaire. Rajoutons le cas griezmann ou il a du attendre d etre mené par l'eire pour enfin le mettre à son vrai poste ou il est intenable.
Par contre , en sa faveur on peut parler de sissokho qui pour le coup est vraiment son choix et dont personne ne voulait et qui au final répond parfaitement.
Voila, ne reste plus qu'à battre le Portugal et deschamps deviendra de loin le meilleur coach francais de l'histoire.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4k 31