En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Des supporters parisiens refoulés à Charléty

La liste noire est-elle - déjà - de retour ?

Après plusieurs mises en demeure, la CNIL affirmait il y a un mois que le Paris Saint-Germain s'était résolu à lever ses mesures discriminatoires quant à sa liste noire de supporters indésirables. Pourtant, mercredi soir, plusieurs dizaines de fans rouge et bleu munis de billets n'ont pas pu assister à la rencontre du PSG féminines face à Cluj, en 16e de finale retour de la Champions (9-0), au stade Charléty (13e arrondissement, Sud de Paris).

« Le PSG bafoue les lois et les décisions de justice de notre pays en toute impunité, pointe l'Association de défense et d'assistance juridique des supporters (ADAJIS). Que ce soit les décisions de la CNIL, du Conseil d'État, les recommandations de la Ligue des droits de l'homme ou de la mairie de Paris, le PSG n'a que faire de tout cela et se croit intouchable ! C'est pourquoi nous allons durcir le combat juridique de manière significative, fort de la solidarité dont les fans parisiens ont fait preuve lors de notre opération de crowdfunding ! »


Le combat continue. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 2
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17