1. //
  2. // LFP et supporters

Des supporters attaquent la LFP, la FFF et l'UEFA

9 68
Le fair-play financier n'a pas fini de faire parler de lui. Alors que les clubs adoptent tous des positions plus ou moins diplomatiques envers cette nouvelle réglementation, certains supporters ont opté pour une approche plus frontale.

Ce jeudi 22 janvier, les membres du collectif « supporters contre le fair-play financier  » ont déposé, devant le Tribunal de grande instance de Paris, une plainte contre la FFF, la LFP et l'UEFA.

Dans un communiqué paru sur leur site internet, ces supporters ont indiqué que « la norme UEFA, qui a pour objet d'interdire certains types d'investissement, particulièrement ceux qui ont pour but de renforcer l'équipe première d'un club professionnel, constitue une restriction de concurrence majeure » .

Ils attendent que « la juridiction parisienne déclare la nullité de la règle UEFA sur le fondement des règles communautaires de concurrence » .

Un pavé dans la mare, c'est ça ? GC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Où un galet dans l'océan, c'est selon.
Bayer Leverkusec Niveau : DHR
Ah que j'aimerai rencontrer un mec qui lâche des ronds dans ce genre d'action. Sûr que ce type de tocard se plein de payer trop d'impôt début septembre...

Sinon, as usual, l'UEFA n'interdit pas l'investissement, elle se permet de sélectionner les participants d'une compétition qu'elle organise.
il n'y a pas a dire, les nouveaux supporters parisiens a defaut de faire le spectacle dans les tribunes, font de l'humour devant les tribunaux.
La bonne blague.


Sinon juste une question sérieuse, pour un juriste, est ce que la plainte est recevable ? La plainte est sur une histoire de concurrence, donc d'activité économique, hors les plaignants n'ont pas en soit cette activité économique? , Autrement dit, est ce qu'on peut porter plainte pour quelques choses qui ne nous concerne pas directement ? (désolé pour les termes juridiques, pas mon domaine).
Message posté par Bayer Leverkusec
Sûr que ce type de tocard se plein de payer trop d'impôt début septembre...


C'est vrai que des tocards, il y en a plein.
Message posté par ILOVEBAYERN
La bonne blague.


Sinon juste une question sérieuse, pour un juriste, est ce que la plainte est recevable ? La plainte est sur une histoire de concurrence, donc d'activité économique, hors les plaignants n'ont pas en soit cette activité économique? , Autrement dit, est ce qu'on peut porter plainte pour quelques choses qui ne nous concerne pas directement ? (désolé pour les termes juridiques, pas mon domaine).


Les associations peuvent si c'est leur objet.

Mais dans l'espèce, je crois que le statut de consommateur suffit à dénoncer une distorsion de la concurrence.

LE FPF est clairement une entente oligopolistique, donc attaquable par les consommateurs qui en sont par définition les victimes.

Excellente initiative à mon humble avis. Et je comprends mal (ou je comprends trop bien) ces jugements haineux envers les plaignants. Ils portent plainte comme de bons citoyens afin de faire valoir leurs droits face à ds organismes corrompus jusqu'à la moelle.
labastille Niveau : DHR
un petit complément nécéssaire à cette brève :

Voici le COMMUNIQUE DE PRESSE de l'Union des Supporters contre Le Fair Play Financier instauré par l'UEFA.

« Fair-Play Financier : Des supporters assignent l'UEFA, la FFF et la LFP devant le Tribunal de Grande Instance de Paris.

Ce jeudi 22 janvier, des supporters faisant partie de la communauté « supporters contre le fair-play financier » (https://fr-fr.facebook.com/supportersco … yfinanc…) ont assigné l'UEFA, la Fédération Française de Football et la Ligue de Football Professionnel, devant le Tribunal de Grande Instance de Paris.

Ils dénoncent les multiples violations du droit de l'Union européenne générées par « l'exigence d'équilibre financier », prévue par le règlement UEFA instaurant le « fair-play financier ».
La norme UEFA, qui a pour objet d'interdire certains types d'investissements, particulièrement ceux qui ont pour but de renforcer l'équipe première d'un club professionnel, constitue une restriction de concurrence majeure.

Cette interdiction a pour effet de figer la structure de concurrence des clubs au bénéfice des quelques plus grands clubs actuels, historiquement établis, et d'ainsi empêcher la montée en puissance de « challengers ».

Cet effet pervers du pseudo « fair-play financier » a été dénoncé par de nombreux auteurs de doctrine économique mais également par de nombreuses voix autorisées du monde du football (allant de Umberto GANDINI, vice-président de la « European Club Association », jusqu'à Frédéric THIRIEZ lui-même, président de la LFP et de l'Association européenne des Ligues, en passant par divers présidents de clubs, tels que par exemple, ceux du PSG, des Girondins de Bordeaux ou du LOSC, ainsi encore que par José MOURINHO, le patron sportif de Chelsea FC).


Pour les demandeurs, qui sont des supporters, cette « ossification » de la structure du marché des clubs de football a pour double conséquence de provoquer une détérioration de la qualité du produit « football » (ou d'empêcher son amélioration) et d'entraîner – dans le même temps – une hausse de son prix (la presse s'est largement fait l'écho des récentes augmentations des prix des billets au PSG, « à cause du fair-play financier »).

Les demandeurs sollicitent de la juridiction parisienne qu'elle déclare la nullité de la règle UEFA sur le fondement des règles communautaires de concurrence, cette juridiction pouvant préalablement – si elle l'estime utile – saisir la Cour de Justice de l'Union européenne d'une question préjudicielle visant à vérifier la compatibilité de la règle UEFA avec le droit de l'Union européenne. Le cas échéant, les demandeurs sollicitent la suspension du règlement UEFA dans l'attente du prononcé de la décision de la Cour de Justice.

Pour rappel, une procédure similaire est actuellement pendante devant le Tribunal de Grande Instance de Bruxelles (les audiences de plaidoiries auront lieu les 26 et 27 février prochains).

Les demandeurs sont représentés par Maîtres Emmanuel DAOUD et Christine GENDRE (Cabinet d'Avocats VIGO) et par les avocats belges Jean-Louis DUPONT et Martin HISSEL.

ps:pour l'auteur de l'article ,ça prend 2secondes un copié/collé ,et cela permet aux lecteurs de se faire une opinion dans un sens ou dans un autre .
pour ma part ,je n'ai pas envie d'etre orienté mais plus d'etre informé ou alors cela nécéssite un peu plus que 3 lignes hors contexte et d'une chute téléphonée.
Message posté par ILOVEBAYERN
La bonne blague.


Sinon juste une question sérieuse, pour un juriste, est ce que la plainte est recevable ? La plainte est sur une histoire de concurrence, donc d'activité économique, hors les plaignants n'ont pas en soit cette activité économique? , Autrement dit, est ce qu'on peut porter plainte pour quelques choses qui ne nous concerne pas directement ? (désolé pour les termes juridiques, pas mon domaine).


Je vois pas en quoi ca constitue une blague. Ils sont mécontents et veulent le faire savoir.

Par contre je crois avoir lu que t'as raison et qu'il faut être directement concerné pour que ce soit recevable.
Message posté par Bayer Leverkusec
Ah que j'aimerai rencontrer un mec qui lâche des ronds dans ce genre d'action. Sûr que ce type de tocard se plein de payer trop d'impôt début septembre...

Sinon, as usual, l'UEFA n'interdit pas l'investissement, elle se permet de sélectionner les participants d'une compétition qu'elle organise.


Je suis qu'1/10 de tocard qui se "plein", je suis mensualisé.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
9 68