Des socios pour Saint-Etienne ?

Modififié
14 7
Sûrement inspiré par les bons résultats européens en Espagne et la bonne santé financière des clubs allemandes, Bernard Caïazzo réfléchit à l'idée selon laquelle des milliers du supporters stéphanois pourraient disposer d'un droit de regard dans la gestion financière en interne, et ce, grâce à leurs investissements pour un club.

Le président stéphanois s'est exprimé à ce sujet dans But ! Saint-Étienne : « Aujourd’hui, l’ASSE appartient à Roland et à moi à travers deux sociétés. Moi, j’ai 60 ans et Roland en a 68. Qu’est-ce qui se passe dans dix, quinze ou vingt ans ? Personne n’est éternel ! Donc il faut chercher à assurer la pérennité du club. Une fois que cette entité atteint les 100 000 personnes, on peut faire que celle-ci s’intègre au club. Aujourd’hui, nous en sommes encore au stade de l’idée, du projet. Comme en Allemagne, l’idée est que les supporters puissent bénéficier d’un minimum de 51% du capital du club. Et je parle d’un minimum. »

Espérons simplement que cela ne débouche pas sur un cas Neymar. AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pour une fois qu'un président de club ne pensent pas qu'aux droits TV et un peu aux supporters, il faut quand même le souligner.
Si c'est Sainté, club mythique, qui devient le 1er club français à faire ça et que ça marche, beaucoup d'autres clubs devraient suivre.
Enterthe36thchamber Niveau : Loisir
Nico, j'ai envie d'être accord avec toi. Le seul souci, c'est que tu si tu récupères les cinquante interviewes de Caïazzo sur les dix dernières années, ben il n'y a que des projets. Et il n'y en a pas un seul qui s'est réalisé. Le club, ça fait dix ans qu'ils ont un projet sur cinq ans pour jouer la Ligue des Champions, bon on la toujours pas jouer. Et Caïazzo a la fâcheuse habitude à dire des choses qui vont dans le sens de la mode. Et de toutes façons, vu les relations entre la direction et les différents groupe de supporters, il serait bien surprenant que les gens leur fassent confiance.
C'est dur à exprimer en quelques mots mais sans être contre le principe, je suis assez septique. En Espagne, tu te rends compte que pour assurer leur réélection (en obtenant le vote des socios), des présidents sont prêts à des choses déraisonnables ou des promesses assez folles quand ils sont simple candidats à la succession.

Après, qui tente rien n'a rien, et effectivement c'est bien que ça se fasse à Sainté si ça doit se tenter quelque part en France.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
14 7