1. //
  2. // Gr.C
  3. // Manchester United/Benfica

Des Red Devils en mode économique ?

Laborieux depuis un mois, Manchester United va t-il terminer sa sieste au moment où la tête du groupe C est en jeu ? Plutôt conseillé pour les gars de Fergie, sous la menace de leur visiteur, mais aussi du FC Bâle.

0 6
« Pas brillant, Manchester United assure l'essentiel, en glanant les trois points » . Un copié-collé de cette conclusion suffit à résumer les quatre dernières sorties des Red Devils. Trois matches de Premier League menés à bon port au bénéfice d'un petit but inscrit ( un c.s.c de l'ex de la maison, Wes Brown, escorté de deux surgissements du renard Hernandez). Et en Ligue des champions, un match joué avec l'âme d'un comptable face aux Roumains d'Otelui Galati (2-0). Après un début de saison enthousiasmant, United semble peiner à trouver un second souffle. A moins qu'il ne s'agisse d'en garder sous la semelle pour mieux tracer sa route lors des périodes critiques. Le doute est permis.

Pour justifier le set pris à domicile face à City le 23 octobre, la thèse de l'accident a été évoquée. Mais davantage qu'aux circonstances, l'humiliation a sans doute aussi à voir avec ce soudain fléchissement dans la qualité de jeu des hommes de Ferguson. Depuis près de deux mois, Man Utd semble manquer de jus pour presser son adversaire, et d'huile pour fluidifier ses rouages. Poussif, MU joue comme un vieil acteur fatigué, qui continue à encaisser des cachets rembourrés, au vécu.

En théorie, rencontrer le Benfica devrait aider les Red Devils à s'échapper d'un quotidien qui ne serait pas si morose si City n'avait pas enfilé ses nouvelles grandes bottes d'écrasant leader. Pour United, le Benfica renvoie à un passé enchanté, à cette finale de Coupe des champions 1968, la première du club, remportée face à Eusebio et consorts. Reste que même la célébration du quart de siècle de Ferguson à la tête du club, à l'occasion de la réception de Sunderland le 5 novembre, n'avait pas franchement conduit les champions en titre à se sublimer. Donc, mieux vaut ne pas compter sur le livre à souvenirs pour ranimer la flamme étouffée du présent.

Le scénario catastrophe pour MU

Un petit récapitulatif pour situer l'enjeu de la réception des Aigles de Lisbonne : MU et son visiteur partagent la tête du groupe C avec huit points. Derrière, Bâle, qui se déplace sur la pelouse de l'Otelui Galati, menace avec cinq unités au compteur. En envisageant le pire pour les Fergie boys, Benfica pourrait prendre la tête du groupe au bénéfice d'une victoire à Old Trafford, et Bâle revenir au niveau des mancuniens. La sixième et dernière journée proposerait alors un déplacement en Suisse, où MU ne jouerait pas pour la tête du groupe, comme l'an dernier face à Valence, mais pour sa survie en C1. Frightening

Ce scénario catastrophe a-t-il toutefois des fondements ? La qualité de l'adversaire du soir le légitime. A l'aller, les Mancuniens avaient souffert et réalisé, au final, une bonne opération en ramenant le point du nul (1-1). Depuis, les hommes de Jorge Jesus se portent toujours aussi bien. Deuxième de la Liga dos Dragoes, seulement séparé du leader, le FC Porto, par une différence de buts inférieure, le champion d'Europe 1961 et 1962 n'a pas perdu un match officiel depuis le début de saison. Autre statistique favorable aux Rouges lusitaniens : leurs deux premiers déplacements à l'extérieur dans ce groupe C de Ligue des champions ont accouché de victoires.

Mais plus encore que la qualité collective et individuelle (Aimar, Pereira, Gaitan, Witsel ..) des visiteurs, Manchester va attendre anxieusement le dernier bulletin de santé de Wayne Rooney. Absent de l'entraînement lundi, Schrek aurait simplement été ménagé, selon Ferguson, après avoir reçu quelques coups lors du match à Swansea. Vrai ou faux, privé de son buteur, créateur, récupérateur, MU paraîtrait d'autant plus vulnérable. Vidic, lui, est officiellement forfait. Reste que devant la montée des périls, les Red Devils sont devenus maîtres dans l'art d'éviter la tempête, soit par un réveil spectaculaire, ou alors, en assurant l'essentiel, sans briller, mais sans trembler non plus. En glanant les trois points.

Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
MU reste sur 5 victoires d'affilés sans buts encaissés les mecs...
C'est pas la différence de but qui joue au classement entre Porto et Benfica.
C'est la différence particulière entre les deux équipes. Y a eu 1-1 au Dragão donc si le championnait s'arrêtait maintenant, Benfica serait seul 1er.

Grosse affiche ce soir. Espérons un bon match.
5 matchs sans but encaissé ok, mais faut voir le niveau des équipes en face, Aldershot, Galati, un Everton maladroit, Sunderland et Swansea... Pas de quoi flamber. Le match aller correspond au moment de la baisse de régime de MU (certes ce soir là avec une équipe B) qui jusque là avait été impérial, donc on peut espérer que l'affiche de ce soir boucle cette mauvaise passe, mais c'est quand même loin d'être gagné. Comme le rappelle l'article, le match des 25 ans de Ferguson à la tête du club aurait du être l'occasion de livrer une grande prestation et c'est à l'arrivée l'un des matchs les plus pauvres de la saison.
k1ckZz_ManUTD Niveau : Loisir
J'adore ce site mais je suis supporter de Manchester United comme vous pouvez le comprendre et je vois depuis les quelques mois que je m'informe sur So-Foot que Manchester United doit etre pas trés aimé ici comme beaucoup ailleur pour cause de jalousie ,y a qu' a voir les post sur United pour le comprendre , mais je tien a rappeler que Manchester United c'est : 3 finale de LDC en 4 ans dont une LDC remportée... En 18 ans de 1993 a 2011 c'est aussi 12 championnat d'Angleterre remporté en 18 ans et 4 FA cup en 10 ans donc vous inquiétez pas pour nous , On métrise... et même avec une équipe B c'est pas Benfica qui va nous battre chez nous... GGMU
k1ckZz_ManUTD Niveau : Loisir
Et en Mai comme veut le dire Jeepaw , on sera Champion encore cette car City pourra pas jouer sur tout les tableau sans y laisser des plumes et on le sais tous , ils sont peut etre invaincu pour l'instant mais ils ne garderont pas ce rythme on est pas dupe... On en reparler en Mai ;)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Lyon joue sa peau
0 6