1. //
  2. // Finale
  3. // Atlético Madrid/Athletic Bilbao

Des rayures au sang mêlé

Colchoneros et Leones bien plus qu’un simple match entre « athlétiques » . Entre Bilbao la maternelle et Madrid le petit-frère, c’est avant tout une histoire commune où se mêlent étudiants, Southampton et Blackburn.

Modififié
6 1
Nous sommes en 2012 après Jésus-Christ ; toute l’Espagne est soumise à la domination du Real Madrid et du FC Barcelone… Toute ? Pas tout à fait. Car malgré la bagatelle de 53 couronnes domestiques partagées entre ces deux mastodontes depuis 1929 – 32 pour le Real de sa majesté, et donc 21 pour le Barça des culés – quelques clubs d’irréductibles Espagnols tentent vaillamment de résister encore et toujours. L’Athletic Bilbao et l’Atlético Madrid sont de ceux-là. Pis, ils sont mêmes les fers de lance de cette insurrection vouée irrémédiablement à l’échec. Chargés d’une histoire aussi riche que celle de ces illustres modèles, ils peuvent se vanter d’un palmarès qui n’a rien de ridicule. L’Athletic Bilbao, avec ses huit championnats, reste le seul fannion du pays de Cervantès à n’avoir jamais connu la relégation, outre le duo Real-Barça. L’Atlético Madrid, quant à lui, peut se vanter de posséder la troisième plus belle armoire à trophées du Royaume: neuf coupoles domestiques qui placent Vicente Calderon juste derrière le duo Bernabeu-Gamper.

Et l’Athletic créa l’Atlético

Quoi de plus normal donc que de les retrouver en finale de l’Europa League, la Ligue des Champions des seconds couteaux. Que ce soit en Euskadi ou en Castille, ces dagues sont d’ailleurs plus que centenaires: le 5 avril 1901 pour l’un, le 26 avril 1903 pour l’autre. Des actes de naissance imbriquées: les deux camisetas rayées ont une généalogie commune. A l'origine, le club de Bilbao émerge en 1898 alors que les Anglais industrialisent à tout-va le port basque. Non-contents de se ramener thé en main, les British débarquent avec des ballons ronds aux pieds. Trois printemps passent et une officialisation de l’Athletic Club plus tard, la fièvre footballistique a définitivement envahi Bilbo – le nom initial de la capitale des seigneurs de Biscaye. Il en faudra deux supplémentaires pour que cette contagion gagne les ruelles adjacentes au fleuve Manzanares qui borde Madrid. Un intervalle nécessaire à quelques étudiants basques pour y immigrer. Dans cet Erasmus old school, ces estudiantins peu fiers de leurs origines se résolvent à baptiser leur filière de l’Athletic. Le 26 avril 1903 l’Athletic de Madrid balbutie ses premiers jonglages. Le 20 février 1907 il fait sa mue et proclame son indépendance.

Southampton Vs Blackburn

A l’instar de la Françafrique, la ligne Bilbao-Madrid ne s’interrompt pas sur le champ. C’est même une correspondance sur les côtes de l’Hampshire qui va définitivement liée ces deux entités. Depuis ses premiers matchs du début du Xxème siècle, l’Athletic affiche un maillot à rayures. Ce légendaire rouge et blanc descend directement de Southampton, port du sud de l’Angleterre. De son côté, l’Atlético Madrid, pour se différencier un minimum, arbore la camiseta de Blackburn avec son saillant mélange Blanc-Bleu. En 1911, après quelques saisons, force est de constater que les chandails doivent faire peau neuve: un voyage chez la perfide Albion s’impose. Lors de ce périple, ces quelques Bilbaínos ne dénichent pas le fameux sésame pour le petit-frère madrilène. Ce sera le tricot des Saints de Southampton pour tout le monde: les Matelassiers voient le jour et s’émancipent. Après la puberté, place à l’âge adulte. 101 ans se sont écoulés, les Colchoneros briguent désormais une nouvelle paternité: celle de seigneur des rayures. Une part du lion que l’Athletic souhaite bien conserver.


Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

super article!! bravo
il est bon de parler des autres legendes de la ligua
j avais entendu de la part d un journaliste radio, specialisé espagne, que l atletico etait a l origine un club de issu de l aviation de franco, qui se fesai appeler atletic!?!?!?!?!?!
ca sentait la connerie a plein nez!!!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 1