1. //
  2. // Amical
  3. // Turquie-Russie

Des poupées russes et des têtes de Turc

C'est un match amical entre équipes qui n'ont plus vraiment envie de sourire. Sorties laminées et humiliées dès le premier tour de l'Euro, la Turquie et la Russie entament leur long travail de reconstruction, à base de stars laissées à la maison, et de nouveau coach adepte du coup de bâton.

Modififié
1 51
Avec le coup d'État raté du 15 juillet, la Turquie n'aura pas mis bien longtemps avant d'avoir d'autres sujets de conversation que son Euro désastreux. Et pourtant, même au milieu de ce n'importe quoi généralisé du putsch avorté, le ballon rond avait quand même réussi à se montrer. Au moment du grand nettoyage d'un président Erdoğan déchaîné et déterminé à ne plus voir une seule tête dépasser, un mandat d'arrêt avait été émis contre la légende Hakan Sükür, jugé trop proche de l'ennemi du pouvoir, Fethullah Gülen. L'ancien attaquant de Galatasaray est tout simplement accusé d'être « membre d'un groupe terroriste armé » , et a eu la bonne idée de partir s'installer aux États-Unis fin 2015, ce qui lui a évité d'être arrêté. Mais ce soir, à l'Antalya Arena, il ne sera question que de football pur, et de ce match face à une autre équipe sortie en lambeaux de son Euro, la Russie. Et si aucun coup d'État n'est pour l'instant prévu du côté du Kremlin, les choses ont beaucoup bougé autour de la sélection russe depuis la catastrophe de cet Euro à un nul et deux défaites. Le coach, Leonid Slutsky, a été viré dès la fin du mois de juin, sans qu'aucun remplaçant ne soit désigné. « Nous n'avons pas d'entraîneur, nous n'avons pas d'équipe. Nous repartons de zéro » , se désolait le président de la Fédération russe début août, alors que le poste était encore vacant. Dans le même temps, une pétition en ligne demandant la dissolution de l'équipe lancée après la débâcle récoltait près d'un million de signatures, autour de ce simple credo : « Nous demandons l'exclusion de tous les membres de la sélection 2016, qui ne justifient pas nos espoirs et se sont discrédités aux yeux de la Russie. »

L'Anatolie à la dérive


Les deux équipes étaient arrivées en France au mois de juin avec des ambitions. Mais alors que la Russie présentait la deuxième équipe la plus âgée de la compétition, la Turquie débarquait avec une bande de jeunes en qui Fatih Terim, le sélectionneur, disait avoir une confiance absolue : « Je suis sûr qu'il ne leur faudra que cinq minutes pour s'acclimater à l'atmosphère d'un grand tournoi. (…) Nos joueurs sont affamés. » Il n'était sans doute pas sans savoir que son équipe avait une cote de popularité au plus bas en France à cause des déclarations sur l'Europe d'Erdoğan, ou de la minute de silence sifflée à Istanbul après les attentats du 13 novembre. Mais les Turcs ont réussi l'exploit de se faire lyncher également à domicile dès le premier match perdu face à la Croatie. « Je suis très déçu et attristé des critiques des journalistes turcs » , grondait alors le capitaine Arda Turan. Au match suivant, face à l'Espagne, il allait passer une heure et demie à se faire siffler et huer par ses propres supporters à chaque ballon touché. Non convoqué face à la Russie, il regardera le match depuis son canapé. Pourtant, après le dernier match de poule remporté face aux Tchèques, coach Terim se voyait déjà en huitièmes et fanfaronnait : « Il faut attendre les résultats de demain, mais j’estime qu’on a 80 à 90% d'être qualifiés. Je serais extrêmement frustré et navré si ce n’est pas le cas. » Lancé dans ses fantasmes, il disait même rêver d'un parcours du type Euro 2008, où les Turcs avaient atteint le dernier carré. Ce soir, il fera face au nouveau sélectionneur russe, qui lui est tout sauf homme à s'emballer.

Des moustaches et du champagne


Chez la Sbornaya, le nouveau patron se nomme Stanislas Tchertchessov, et ce moustachu bourru, ancien gardien du Spartak et de la sélection dans les années 90, n'est pas du genre lyrique. Réputé dur avec ses hommes, il a commencé par ne pas rappeler les trois quarts de l'équipe présente à l'Euro. Ainsi, pour le match de ce soir, seuls huit des 23 sélectionnés de juin dernier ont survécu : « Nous avons besoin de créer la bonne alchimie pour que les joueurs soient heureux lorsqu'ils rejoignent l'équipe nationale. En premier lieu, nous allons devoir faire en sorte que l'on respecte de nouveau l'équipe. » Après l'Euro, où les hools russes ont été plus remarqués que les joueurs, l'équipe de Russie était devenue une source de désespoir au pays. L'attaquant Aleksandr Kokorin et le milieu Pavel Mamaev avaient même réussi à se faire griller début juillet – alors que l'Euro n'était pas terminé – en boîte à Monaco, en train d'acheter 500 bouteilles de champagne pour rincer tous les clients. Une addition à un quart de millions d'euros, pour des bouteilles qui avaient été servies avec l'hymne russe joué à fond. Pour aider le football russe à se relever, les solutions les plus folles ont été imaginées, à l'image de cette idée du secrétaire général de la Fédé, Anatoli Vorobiov, qui voulait que tous les joueurs de la sélection rejoignent le même club pour apprendre à jouer en ensemble. De façon plus réaliste, le nombre de joueurs étrangers dans les clubs russes va être limité à six, pour aider les locaux à s'imposer et à progresser. Car après être sortis tout piteux de l'Euro en France, on n'ose pas imaginer ce qu'il adviendrait des joueurs russes s'ils se ridiculisaient à domicile lors de leur Coupe du monde dans deux ans.

Kokorin et Mamaev s'amusent en boîte à Monaco :


Youtube


Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

De toute façon y'a encore beaucoup de mec pas blanc qui osent aller jouer en Russie? Je regarde pas le championnat mais au vu des trucs scandaleux mais relativement courant là bas qu'on voit passer... La Russie, comme tout régime autoritaire veut une équipe de foot à son image fantasmée: des grands gaillards, viril, blanc, qui vont donner leurs vie pour la mère patrie. AMBIANCE.

PS: n'oubliez on pas que la Russie et Poutine sont des modèles pour votre amie blonde au papa borgne.
Je suis quand même plus inquiet pour les Ruskov. A l'Euro c'était non seulement d'une faiblesse sans nom (1 point glané miraculeusement aux Anglais en toute fin de match) mais côté état d'esprit, il n'y avait rien non plus. J'avoue que rien que pour les décérébrés qui ont foutu le bordel à Marseille, j'étais bien content de voir cette sélection se faire éjecter de la compète. Et avec une relève quasi inexistante...
En fait il n'y a rien à sauver depuis l'épiphénomène Euro 2008. J'espère les voir se faire fesser chez eux en mondovision en 2018. De préférence par les Ukrainiens ou les Polonais pour l'ironie de l'histoire.
Les Turcs étaient dans un groupe très relevé et n'ont jamais su trouver le rythme, malgré quelques très bon joueurs comme Arda, Toprak, Mor ou Calhanoglu.
zinczinc78 Niveau : CFA
Ce serait quand même comique que la Sélection Russe soit éjectée de sa propre Coupe du Monde par la FIFA pour dopage d'état..
Très étrange ce manque quasi constant de caractère chez nos amis internationaux Russes.
A se demander s'il ne faudrait pas un jour tenter l'inverse avec un papa poule qui leur crée une ambiance "colonie de vacances".

Bon, la Russie part de loin et ne peut que progresser. Au boulot !

Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Message posté par UnBelge
De toute façon y'a encore beaucoup de mec pas blanc qui osent aller jouer en Russie? Je regarde pas le championnat mais au vu des trucs scandaleux mais relativement courant là bas qu'on voit passer... La Russie, comme tout régime autoritaire veut une équipe de foot à son image fantasmée: des grands gaillards, viril, blanc, qui vont donner leurs vie pour la mère patrie. AMBIANCE.

PS: n'oubliez on pas que la Russie et Poutine sont des modèles pour votre amie blonde au papa borgne.


Des trucs scandaleux il y en a aussi en Italie, en Espagne, en Angleterre, partout. Ta diatribe contre le pays est un modèle d'intolérance fondé sur des préjugés, c'est un peu la paille et la poutre.
kim jung kill Niveau : CFA
les fights entre hool russes et turques risquent d'être bien plus sanglant que a Marseille
 //  11:07  //  Passionné de l'Ukraine
Note : 1
Message posté par zinczinc78
Ce serait quand même comique que la Sélection Russe soit éjectée de sa propre Coupe du Monde par la FIFA pour dopage d'état..


Il n'y pas de dopage dans le foot, au contraire du cyclisme, de l'athlétisme, du Foot US, du Hockey (Gazon/Glace), du Basket, du Judo, de la Boxe, de la natation, du Curling.

Le Foot est un sport propre et professionnel, qui respecte les valeurs de l'Olympisme et de l'humain.

Où la FIFA/UEFA et autres fédé continentales n'intervient jamais sur les politiques intérieures des pays organisateurs de ses compétitions et où la corruption est un mot inconnu.
Message posté par UnBelge
De toute façon y'a encore beaucoup de mec pas blanc qui osent aller jouer en Russie? Je regarde pas le championnat mais au vu des trucs scandaleux mais relativement courant là bas qu'on voit passer... La Russie, comme tout régime autoritaire veut une équipe de foot à son image fantasmée: des grands gaillards, viril, blanc, qui vont donner leurs vie pour la mère patrie. AMBIANCE.

PS: n'oubliez on pas que la Russie et Poutine sont des modèles pour votre amie blonde au papa borgne.


Blah blah blah... C'est sur le belge avec tes repères à terroristes, tu as beaucoup de leçon à donner.

Et chez nous avec un président a 14% qui continue à faire ce qu'il veut dans un système qui au fond n'as de démocratique que le nom, puisque les députés ne représentent absolument pas les gens mais sont des instruments à la botte des partis, moi je me sentirais pas de donner des leçons de démocratie au Russes. Mais bon, c'est bien connu, les moutons n'ouvrent jamais les yeux quand on les mènent à la tonte puis à la fin à l'abbatoir...
Peñarol mi Amor Niveau : Ligue 2
 //  11:17  //  Aficionado del Uruguay
Note : 2
La Russiphobie qui transpire par tout les pore de certains intervenants est quand même assez dingue.
Pas étonnant lorsque l'on voit que cette Russophobie se propage a tout les étages du "Monde libre" otanisé.
Quand je pense a cette immense farce de dopage d'athlétes russes que le CIO a voulu nous faire avaler...

Un belge reproche donc a la Russie d'être un pays blanc, sans immigration massive de peuplement qui va donc à l'encontre des sociétès ouvertes de Soros et de tout les ultra-mondialistes destructeurs, et Poutine se voit donc qualifier de suprématiste ? Ben voyons...

La Russie serait donc un régime autoritaire ?
Tu y est déjà aller ? Tu en a deja causé avec quelques russes ? Ou tu tient tes sources de la RTBF, BFM, i-tele ou tout les autres médias institutionnels ouest-européen ?

Quant à la derniére parties de ton raisonnement, qui ne souhaiterait pas voir son équipe nationale défendue par des patriotes ? Ah oui, c'est vrai que vous avez oublié cette notion en Europe de l'Ouest...

@Sidlfc:

Personellement, je souhaite de tout coeur que la Russie fasse un immense parcours à domicile, sa fera fermer le clapet d'un bon nombre d'idiot. Et je ne suis pas sur qu'insérer le conflit ukrainien la-dedans soit propice vu sa récupération et sa complexité, balayons tous devant notre porte, comme on dit...
Message posté par zitka
Blah blah blah... C'est sur le belge avec tes repères à terroristes, tu as beaucoup de leçon à donner.




Si sur le reste,je ne peux te donner tort ,là par contre ta réflexion est aussi débile que la sienne en terme d'amalgame et d'a priori
 //  11:45  //  Passionné de l'Ukraine
Message posté par Peñarol mi Amor
La Russiphobie qui transpire par tout les pore de certains intervenants est quand même assez dingue.
Pas étonnant lorsque l'on voit que cette Russophobie se propage a tout les étages du "Monde libre" otanisé.
Quand je pense a cette immense farce de dopage d'athlétes russes que le CIO a voulu nous faire avaler...

Un belge reproche donc a la Russie d'être un pays blanc, sans immigration massive de peuplement qui va donc à l'encontre des sociétès ouvertes de Soros et de tout les ultra-mondialistes destructeurs, et Poutine se voit donc qualifier de suprématiste ? Ben voyons...

La Russie serait donc un régime autoritaire ?
Tu y est déjà aller ? Tu en a deja causé avec quelques russes ? Ou tu tient tes sources de la RTBF, BFM, i-tele ou tout les autres médias institutionnels ouest-européen ?

Quant à la derniére parties de ton raisonnement, qui ne souhaiterait pas voir son équipe nationale défendue par des patriotes ? Ah oui, c'est vrai que vous avez oublié cette notion en Europe de l'Ouest...

@Sidlfc:

Personellement, je souhaite de tout coeur que la Russie fasse un immense parcours à domicile, sa fera fermer le clapet d'un bon nombre d'idiot. Et je ne suis pas sur qu'insérer le conflit ukrainien la-dedans soit propice vu sa récupération et sa complexité, balayons tous devant notre porte, comme on dit...


Le problème est que surtout les gens ont perdu la notion d'analyse et maintenant on tombe de le manichéen pour tout :
- Si tu critiques les USA et l'OTAN et complimente Poutine, tu es un allié de Poutin
- Si tu critiques la Russie ou émet un avis favorable sur les USA tu es un chien à la solde des Américains.

La Russie ne connait pas le même type d'immigration que la notre. L'immigration russe semble être majoritairement composé de gens provenant des pays de l'Ex-URSS notemment les Républiques des Stans.. (Kazak, Ouzbek et autres).

De plus pour justifier la lutte au Donbass (Ukraine), Abkhazie et Ossétie du Sud (Géorgie) et dans le cas du dernier l'intervention officielle de l'armée Russe, Poutine a mis en avant le droit des peuples à disposer à d'eux même.

Même droit qui a été mis en suspens dans la constituion Russe où la République est une et indivisible, et où réclamer l'indépendance d'un territoire peut valoir une peine de prison. (Remarque à vérifier : souvenir d'un article de courrier international à l'époque du début de la guerre en Ukraine).

Bref tout ça pour dire que oui il y a des salops et des défauts dans tous les pays t leur fonctionnement mais quitte à choisir entre les dysfonctionnements Français et les dysfonctionnement Russes je préfère encore les français.

Par contre il serai un bien un jour que l'UE foute un gros doigts aux US et à la Russie, parce qu'ensemble on est assez fort sans faire allégeance à l'un (avec l'OTAN) ou l'autre. Et ne pas oublier que le monde n'est pas noir ou blanc.
Y'en a même en France aussi des scandales, où on interdit à des femmes leur choix de vêtements (Point B atteint, easy). On parle de ville comme Moscou où 41% des personnes d'origines africaines sont victimes de violences racistes au cours de leur vie (Chiffre 2012), avec peu ou pas de réaction du pouvoir. On parle d'un pays où des joueurs africains ayant répondu à des chants racistes se prennent des matchs de suspensions et les clubs se prennent 1000€ d'amendes pour "Chants offensant".

Sinon pour les autres, oui je connais les limites de ma "démocratie" et je milite pour plus de démocratie à mon niveau d'étudiant.

Pour savoir si la Russie est un régime autoritaire, les médias locaux sont bien plus parlant que n'importe quel média occidental (et Sputnik News est pas mal dans le style pro-russe). Regarder le classement de liberté de la presse de RSF c'est pas mal non plus (méthodologie ouverte et reproductible évidemment). Sinon, culte de la personnalité de Poutine, rejet de pas mal de minorité, emprisonnement (ou pire) pour les opposants .

Ouep je suis belge, mon pays par bien en couille aussi et voir que d'autres pays partent totalement en couilles ne m'empêche pas de faire des constatations sur ma belgique.

PS: non je n'ai pas envie que mon équipe nationale soit constituée de fervent patriote, je veux qu'elle soit constitué de bons joueurs, qui peuvent rendre leurs supporters fiers sur le terrain.

PS2: ce n'est pas une question d'amalgame puisque je parle principalement du système politique en place (et au passage, où la transparence des élections et du dépouillement n'est pas assurée). Je ne dis pas que tout russes sont racistes, je dis que les minorités sont opprimées.
Message posté par Peñarol mi Amor
La Russiphobie qui transpire par tout les pore de certains intervenants est quand même assez dingue.
Pas étonnant lorsque l'on voit que cette Russophobie se propage a tout les étages du "Monde libre" otanisé.
Quand je pense a cette immense farce de dopage d'athlétes russes que le CIO a voulu nous faire avaler...

Un belge reproche donc a la Russie d'être un pays blanc, sans immigration massive de peuplement qui va donc à l'encontre des sociétès ouvertes de Soros et de tout les ultra-mondialistes destructeurs, et Poutine se voit donc qualifier de suprématiste ? Ben voyons...

La Russie serait donc un régime autoritaire ?
Tu y est déjà aller ? Tu en a deja causé avec quelques russes ? Ou tu tient tes sources de la RTBF, BFM, i-tele ou tout les autres médias institutionnels ouest-européen ?

Quant à la derniére parties de ton raisonnement, qui ne souhaiterait pas voir son équipe nationale défendue par des patriotes ? Ah oui, c'est vrai que vous avez oublié cette notion en Europe de l'Ouest...

@Sidlfc:

Personellement, je souhaite de tout coeur que la Russie fasse un immense parcours à domicile, sa fera fermer le clapet d'un bon nombre d'idiot. Et je ne suis pas sur qu'insérer le conflit ukrainien la-dedans soit propice vu sa récupération et sa complexité, balayons tous devant notre porte, comme on dit...


Pas mieux.
Sauf pour un truc , le racisme ambiant en Russie ,Ukraine et tous les pays de l'Est en général.

Il est réel et palpaple dans toutes les couches de la population.

Y allant régulièrement pour raisons familiales, que ce soit en Moldavie, en Russie ou en Ukraine , c'est vrai que les gens (en général,j'ai dit,pas tous) n'aiment ni les Juifs, ni les Turcs,ni les Arabes et encore moins les Noirs .

Cela m'a fameusement surpris lors de mes premières visites .

Et eux sont tout aussi surpris que je ne pense pas pareil, d'ailleurs.

Même pas certain qu'ils admettraient être raciste,pour eux c'est normal de les détester.

Les Américains, c'est idéologique, le rejet par contre

Et si j'ai vu des mélanges de nationalités les plus diverses en provenance de toute la Russie et qui se fondent dans la population globale sans problème (en général toujours), par contre j'ai aussi été témoin de réflexions à l'égard de ceux que j'ai cités plus haut pas piquées des vers .

Surprenant pays ,la Russie. Envoûtant,aussi .
C'est drôle, je me suis retenu de commenter ya 5minutes, sachant que ça dériverait du foot. D'ailleurs, ça n'en parle même pas !
Je vais donc m'abstenir de donner mon avis sur Poutine, la France, la Belgique, l'impérialisme améric... ups pardon !

La Turquie a toujours été un peu dans le "ventre mou" du foot, alternant les contre-performances et exploits, avec quelques inconnus et quelques joueurs très bons et très connus. C'est une période de transition comme une autre pour eux. Par contre, la génération qui arrive m'a l'air pas mauvaise ! A voir après s'ils peuvent éclore d'ici 2018 !

La Russie par contre... La "génération dorée" est passée, et ils n'en ont rien fait ! Comme dit dans l'article, va vraiment falloir tout reconstruire maintenant. Qu'en est-il des centres de formation là bas? Parce qu'autant on voit des turcs dans certains clubs européens, autant les russes sont bien plus discrets à ce niveau là. Pas de petite pépite en vue?
Message posté par EllemKah
C'est drôle, je me suis retenu de commenter ya 5minutes, sachant que ça dériverait du foot. D'ailleurs, ça n'en parle même pas !
Je vais donc m'abstenir de donner mon avis sur Poutine, la France, la Belgique, l'impérialisme améric... ups pardon !



Tu aurais raison de considérer qu'on devrait parler seulement sport si on discutait d'un France-Belgique ou d'un Italie -Espagne .

Mais ici, on parle d'un Turquie -Russie , il y aura donc toujours un contexte politique prépondérant pour la plupart des gens.
Ce serait pareil pour un USA -Coree du Nord .
Message posté par domisyl
Tu aurais raison de considérer qu'on devrait parler seulement sport si on discutait d'un France-Belgique ou d'un Italie -Espagne .

Mais ici, on parle d'un Turquie -Russie , il y aura donc toujours un contexte politique prépondérant pour la plupart des gens.
Ce serait pareil pour un USA -Coree du Nord .


Je sais bien, et d'ailleurs, les commentaires sont ici bien plus sérieux et réfléchis (même ceux d'un avis opposé au miens) que sur beaucoup d'autres sites d'information généralistes !!!!

C'est juste qu'il n'y avait pas grand chose sur les équipes respectives ^^

Par contre, par rapport à USA-Corée du Nord, n'y avait-il pas eu dans des éliminatoires de CDM un match Corée du Nord VS Corée du Sud qui c'était étonnement plutôt bien passé?
C'est marrant moi je viens de passer 15 jours en Russie, et il semblerait qu'ici il y ait des petits cochons anti russes de manière primaire. Typiquement le genre de mec qui va se dire antiraciste mais qui fera des gros clichés sur les Russes alors qu'il n'y a jamais foutu un pied chez eux. Et moi je vous dis : allez visiter la Russie, c'est magnifique, ils ont une histoire très riche et les gens sont vraiment aidants, c'est même le truc qui m'a le plus marqué. C'est juste que là bas, tu respectes le pays. Un exemple ? Un moment on a voulu moi et ma femme visiter une cathédrale mais on nous a poliment refusé l'entrée car nous étions.en short et il fallait couvrir ses jambes à l'intérieur. Qu'avons-nous fait ? Rien. Nous sommes repartis. On aurait pu appeler SOS racisme et jouer les français victimes de racisme mais ce n'est pas trop mon style. Voilà bisous les filles.
Message posté par EllemKah

Par contre, par rapport à USA-Corée du Nord, n'y avait-il pas eu dans des éliminatoires de CDM un match Corée du Nord VS Corée du Sud qui c'était étonnement plutôt bien passé?


il y en a eu plusieurs , 4 rien que pour les éliminatoires de la CDM 2010 mais quand c'est au Nord de recevoir,les rencontres se déroulent généralement en Chine , sans doute pour dédramatiser et juguler les tensions .

La dernière ayant eu lieu à Pyongyang date de plus de 25 ans
Message posté par Pig Benis
C'est marrant moi je viens de passer 15 jours en Russie, et il semblerait qu'ici il y ait des petits cochons anti russes de manière primaire. Typiquement le genre de mec qui va se dire antiraciste mais qui fera des gros clichés sur les Russes alors qu'il n'y a jamais foutu un pied chez eux. Et moi je vous dis : allez visiter la Russie, c'est magnifique, ils ont une histoire très riche et les gens sont vraiment aidants, c'est même le truc qui m'a le plus marqué. C'est juste que là bas, tu respectes le pays. Un exemple ? Un moment on a voulu moi et ma femme visiter une cathédrale mais on nous a poliment refusé l'entrée car nous étions.en short et il fallait couvrir ses jambes à l'intérieur. Qu'avons-nous fait ? Rien. Nous sommes repartis. On aurait pu appeler SOS racisme et jouer les français victimes de racisme mais ce n'est pas trop mon style. Voilà bisous les filles.


La Russie ,c'est un pays génial humainement,de Peter au lac Baïkal en passant par Moscou . C'est un autre monde,captivant .Humainement très riche .

par contre ,ton exemple de la cathédrale,faut pas aller là-bas pour ce genre d'interdits, essaie le Vatican ^^
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Ben Arfa, silence radio ?
1 51