1. // Les restes du monde – Zone Asie

Des nouvelles de Forlán, Diamanti, Del Piero, Gallas et Raúl

Le tour des championnats de la zone Asie, c'est ici, avec les débuts d'Alessandro Diamanti en Chine, Diego Forlán star au Japon, les malheurs de Del Piero et Gallas en Australie et Raúl qui poursuit sa route en Ligue des champions asiatique.

Modififié
6 13
Chine – Super League

Triple champion sortant, Guangzhou Evergrande (qui a réalisé le doublé championnat/Ligue des champions la saison dernière) occupe déjà la tête du classement de la Chinese Super League. Rappelons que la formation est dirigée par Marcello Lippi et qu'elle compte dans ses rangs depuis cette saison son compatriote italien Alessandro Diamanti (1 but et 5 passes dé' en championnat, 3 buts et 3 passes dé' en C1 depuis son arrivée en Chine). La conquête d'un quatrième titre ne s'annonce néanmoins pas si facile pour Evergrande, qui a concédé le week-end dernier sa deuxième défaite de la saison lors du derby face à Guangzhou R&F (0-1), avec un but inscrit par le meilleur buteur actuel du championnat, l'international marocain Abderazak Hamdallah. Un joueur arrivé de Norvège cet hiver, recruté par son nouvel entraîneur, un certain Sven-Göran Eriksson… Avec cette défaite, Evergrande (27 points) s'est fait rejoindre en haut de tableau par Beijing Guoan (27 points également). Guangzhou R&F (22 points) complète le podium provisoire. Shandong Luneng, l'équipe de Vágner Love, tombe de ce podium avec trois revers de suite, pour occuper l'actuelle quatrième place (19 points).

Youtube

Japon – J. League

Le championnat japonais est habitué aux surprises et le début de la nouvelle saison ne déroge pas à la règle, avec un étonnant leader provisoire : Sagan Tosu (27 points en 13 journées), arrivé pour la première fois en élite qu'en 2012 et qui est l'une des rares formations à ne compter aucun Sud-Américain dans ses rangs. La très populaire équipe d'Urawa Red Diamonds suit en seconde position avec 26 points, devant Vissel Kobe, 23 points. Sanfrecce Hiroshima, le double tenant du titre, pointe au cinquième rang provisoire avec 22 points. Et Diego Forlán alors, où est-il ? Son équipe du Cerezo Osaka n'arrive qu'en dixième position d'un championnat qui compte dix-huit équipes. Surtout, elle accuse déjà un retard conséquent de 11 points sur la tête du classement. Les stats du vétéran uruguayen sont tout de même correctes : 5 buts en championnat, en 9 matchs joués. Il a bien été retenu pour disputer la Coupe du monde au Brésil. À noter qu'au moins, sa venue a permis à Cerezo Osaka de connaître une popularité inédite, avec une affluence en forte hausse dans son stade, de l'ordre de 25 000 spectateurs de moyenne (deuxième affluence de J.League derrière les plus de 30 000 d'Urawa Red Diamonds).

Youtube

Corée du sud – K League Classic

Champion sortant, Pohang Steelers a pris la tête du classement de K League depuis 5 journées et semble bien décidé à lâcher ses poursuivants. Il a fait un petit break et compte actuellement 25 points, ses poursuivants les plus proches étant Jeonbuk Motors et Jeju United, 21 points chacun. Mais ce qui est surtout à retenir de ce début de saison du championnat sud-coréen, ce sont encore et toujours les affluences médiocres : 7800 spectateurs en moyenne au stade, malgré des enceintes globalement de très bon niveau et de grande capacité, construites pour le Mondial 2002. À Busan par exemple, la formation locale de Busan I'Park joue devant 3200 spectateurs en moyenne à domicile, dans un stade de 53 000 places (qui a notamment accueilli le France-Uruguay du 6 juin 2002). La K League apparaît d'autant plus en crise qu'elle n'est même plus un gros pourvoyeur d'internationaux : pour la Coupe du monde à venir, la sélection de Corée du Sud ne compte que 6 joueurs sur 23 évoluant dans le championnat local (dont les 3 gardiens). En 2010, ils étaient 13, en 2006, 16…

Australie – A-League

Le championnat australien s'est achevé le 4 mai avec la victoire 2-1 après prolongation de Brisbane Roar face à Western Sydney en finale des play-offs. Un titre ultra mérité pour une équipe qui avait aussi outrageusement dominé la saison régulière. Déjà décisif lors du titre de 2011, le Brésilien Henrique a encore été l'homme de cette finale en inscrivant le deuxième but de son équipe en prolongation. Pour Brisbane Roar, ça fait donc trois titres en autant de finales de A-League disputées, après 2011 et 2012. Le FC Sydney d'Alessandro Del Piero a terminé son parcours dès l'entame des play-offs, se faisant sortir par Melbourne Victory. C'en est donc fini du parcours australien de Del Piero, avec le bilan personnel suivant : 10 buts et 9 passes cette saison, 14 buts et 6 passes la saison dernière. Collectivement par contre, RAS. Idem pour le Perth Glory de William Gallas, englué à la huitième place à l'issue de la saison régulière et qui n'a donc pas disputé les play-offs. Gallas, qui a fait le buzz en février avec une grosse boulette défensive, a tout de même inscrit depuis un but pour la gloire. Va-t-il continuer ? Pas sûr… Il aura 37 ans en août prochain et est en fin de contrat. D'une manière plus globale, la satisfaction est de mise en A-League, avec des affluences au stade à la hausse pour la quatrième saison consécutive. Un match en Australie se joue devant un peu plus de 13 000 spectateurs de moyenne.

Youtube

Asie – Ligue des champions de l'AFC

On connaît depuis cette semaine le top 8 de la Ligue des champions asiatique, millésime 2014. Au bilan, voici ce que ça donne : deux clubs sud-coréens (FC Séoul et Pohang Steelers), un chinois (Guangzhou Evergrande, tenant du titre), un qatarien (Al-Sadd, la formation de Raúl et Nadir Belhadj), deux saoudiens (Al-Ittihad et Al-Hilal), un des Émirats arabes unis (Al-Ain, l'équipe d'Asamoah Gyan) et un australien (Western Sydney). Les grands perdants des 8es de finale sont les clubs japonais, qui étaient trois en lice (le Cerezo Osaka de Diego Forlán, Kawasaki Frontale, Sanfrecce Hiroshima), tous éliminés. Le tirage au sort des quarts de finale a lieu le 28 mai, avec des matchs qui se joueront fin août.

Youtube


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

hamma clubiste Niveau : Loisir
Dio! :'(
Note : 2
Gallas :'(
non je deconne
Raul pourrait jouer la Ligue des Champions sur une autre planète qu'il arriverait encore à qualifier son équipe pour les phases finales en plantant des buts.
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Merci de donner des nouvelles de ces joueurs !

Par contre Gallas on s'en tape !
mister-michel Niveau : Loisir
Tout le monde s'en fout donc des play-off en Belgique?
Non moi je veux que le Club Brugge passe devant tout le monde !
Mister Michel oui on s en fou royalement
Syr_Odanus Niveau : CFA
Et des nouvelles de Salim Arrache ?
Gallas n'a rien a branler de vos news non plus!! Salut...
nathaninho Niveau : CFA2
L'ambiance lors de la finale gagnée par Brisbane était assez énorme en effet. Par contre le niveau de la A league est vraiment pas terrible.
Del Piero il met des buts, mais c'est 50% talent 50% les défenseurs ont peur de l'approcher. Il n'a plus de jambes, mais la joue à l'intox avec ses petites feintes, et peu toujours compter sur sa finition. Par contre, là il est vraiment au bout...

Le jeu de la A league est basé essentiellement sur le physique. Ca donne des mecs très musclés, des duels parfois violents, mais aucunes discipline tactique, et peu de mecs qui sentent vraiment le foot.

Et les australiens sont tellement influencés par le rugby et le footy qu'il n'est pas rare de voir des coups être échangés après un contact virile. Les supporters adorent, et les arbitres ferment les yeux.
En Australie y a plus de spectateurs qu'en série A
La vraie info c'est que Nadir Belhadj joue avec Raúl...
La vraie info c'est que Nadir Belhadj joue avec Raúl...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 13