1. //
  2. // 8e de finale
  3. // Lille /Toulouse

Des Lillois pas encore à la maison au Grand Stade

Ce week-end, lors du derby contre Valenciennes, on a beaucoup parlé du stade couvert de Lille. Avec toute cette effervescence, on aurait presque oublié que le LOSC n’est pas encore maître chez lui. Deux victoires en cinq matchs, c’est peu. Les deux dernières confrontations annoncent-elles des jours meilleurs du côté du Grand Stade ?

0 10
Mi-août, à Lille, tout le monde semble guidé par une étrange obsession : se rendre du côté de Villeneuve d’Ascq pour voir ce nouveau bâtiment que l’on nomme Grand Stade. Plus que le match contre Nancy, les supporters semblent curieux et impatients de découvrir cette arène tant attendue. Dès les premières minutes, tous, sans exception, ont les yeux écarquillés. Non, ce n’est pas la relance de Rozenhal qui fascine ici, mais l’architecture, l’ambiance et la modernité des infrastructures. A croire que le résultat (1-1) n’a que peu d’importance. Mais plus de deux mois après cette inauguration, le LOSC ne parvient pas encore à rendre grâce à son enceinte. Outre le match nul contre Nancy, la défaite face à Paris et un deuxième match nul contre Lyon ne rassurent pas. Si l’on ajoute à cela les deux défaites contre le BATE Borisov et le Bayern Munich, il devient difficile de vendre le Grand Stade comme une cité indomptable. Mais dans tout ce foutoir, deux matchs (contre Ajaccio et Valenciennes) tentent de mettre un semblant d’ordre. Mais d’où le malaise peut-il venir. Si tant est que malaise il y ait. La grandeur et la modernité du stade sont-elles en adéquation parfaite avec les moyens actuels du club ?

L’avis des joueurs

A la suite du premier entrainement de Lille dans le Grand Stade, Rudi Garcia lâche : « J'ai hâte de le voir tout rouge, rempli de supporters. C'était important de pouvoir prendre nos repères. » Cinq matchs à domicile plus tard, s’attendait-il à mieux ? Aucun doute là-dessus. Il paraît toutefois important de relativiser le bilan de Lille depuis le début de saison. Outre une adaptation somme toute logique lorsqu’on investit une nouvelle pelouse, le club n’y a connu qu’une défaite en championnat, contre Paris. Sauf que tout le monde ou presque perd contre le club de la capitale, donc est-ce vraiment un point de repère ?

Une chose est sûre, tous les joueurs semblent motivés par ce stade et ses infrastructures. « Faut vraiment être difficile pour ne pas s’approprier un outil tel que le Grand Stade. Ce sont des infrastructures très modernes qui surmotivent » , s’enthousiasme Franck Béria avant de tempérer un peu : « Il va peut-être falloir un peu de temps pour qu'on se sente aussi chez nous. » En comparaison, le bilan de Valenciennes l’année dernière était identique au terme des cinq premiers matchs à domicile. De quoi rassurer des Lillois qui, à coup sûr, ont tout pour prendre beaucoup de plaisir dans leur nouvel écrin.


Des supporters confiants


Du côté des supporters, le discours est presque similaire. D’un côté, on se réjouit de cette nouvelle dimension prise par le club, de l’autre, on s’avoue un peu déçu des résultats. Mais bon, Lille étant plus réputé pour sa stabilité que pour son extravagance, personne ne s’enflamme non plus. En revanche, en ce qui concerne le Grand Stade, les superlatifs ne suffisent plus : « J’ai la chance d’avoir connu les deux extrêmes : en VIP et en tribune Sud. Dans les deux cas, on voit super bien. Il n’y a pas de poteaux qui te gâchent la vue, comme ça peut être le cas à Bollaert. On a de la chance d’avoir un stade un peu à l’anglaise. En plus, l’ambiance est bonne. » S’il se dit satisfait du nouveau stade de son équipe, Cédric, supporter assidu depuis plusieurs années, est conscient des difficultés du LOSC. Mais là encore, le propos se veut rassurant : « Ça va venir. Commencer à jouer dans un nouveau stade, ce n’est pas forcément évident à intégrer. Les mauvais résultats s’expliquent aussi par quelques problèmes offensifs. Mais Roux et Kalou, inexistants depuis le début de saison, commencent à monter en puissance. » Même constat pour Sébastien, supporter abonné et inconditionnel de la tribune Nord : « Le stade est magnifique. On a vraiment l’impression d’être au Stade de France. Même contre Valenciennes, alors que le stade était couvert, l’ambiance était belle. Lille a enfin une vraie arène. » Et les résultats dans tout ça ? « On est un peu déçus. Il faut avouer que l’équipe est moins forte que l’année dernière. Il y a eu beaucoup de départs depuis un an, mais les jeunes arrivent. » Des jeunes qui auront peut-être leur chance ce soir contre Toulouse.

Par Maxime Delcourt à Lille

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Note : 2
Malgré la crise , les infrastructures en France et dans toute l'Europe ca bouge pas mal !
Ceci est le point positif , cependant je m'y ferais jamais aux couleurs de sièges neutres que je trouve stupide de la part des concepteurs de nouveau stade !
Exemple le Stade de France , qui n'a que de nom sans une rangée de siège bleu-blanc-rouge .
Ce nouveau stade de Lille pareillement .
Il me semble que c'est aussi la crainte des supporters de Marseille d'ou une réunion dernièrement ..
Mouais, le problème du nouveau stade c'est un peu contourner les vrais problèmes. Hazard pas vraiment remplacé (ça c'était pas simple c'est vrai) des attaquants pas au top de leur niveau, la fluidité de leur jeu a complètement disparu. C'est plus du tout le même LOSC d'il y a 2 ans. Contre le Bayern je reconnaissait plus rien.
Enfin espérons qu'il y ait pas de malédiction de nouveaux stades parce qu'avec ceux qu'arrivent...
C'est Valenciennes qui se fait bien à son nouveau stade. Ils progressent de saison en saison. Cette équipe est un modèle pour toute les équipes montant en ligue 1 car ils ont bien réussi leur transition.
Désolé si ça n'a pas de rapport avec l'article.
Hey! El Borracho! T'as vu les changements de cette nuit ?

ça vas les chevilles ? =D
L'un des problèmes de ce grand stade c'est que son nouveau public n'est pas encore un public de supporters.
Il y a bien sûr déjà 30.000 abonnés et une affluence qui dépasse souvent les 40.000 personnes (jusque 45.000).
C'est satisfaisant surtout si cet élan s'inscrit dans la durée.
Néanmoins face au Bayern, les 2000 supporters allemands faisaient plus de bruit que les 40.000 autres spectateurs.
C'est révélateur de la nature du public qui ne transcende pas encore son équipe.
ArabianJoker Niveau : Loisir
Je suis souvent au stade et tant mieux de ne pas voir un public de supporter beauf, c'est familial,plaisant de venir, il y a des enfants, des femmes, des séniors. Les tribunes Sud et pourquoi pas virage, mais si le stade devient un troupeau de supporter même en latéral, je n'y mettrai plus les pieds.

Le problème vient surtout de l'attaque, remplacer Sow par Roux, Gervinho par Joe cole/Payet et Hazard par Kalou et perdre Obraniak un international d’expérience c'est moyen. Ce problème de taxe salariale est inhérent au club français des mecs comme Bent a Aston Villa, préfère couler avec leur club et toucher leur 200 000€ net que d'aller dans des clubs compétitifs d'ou le niveau de la ligue 1, qui accepte de jouer pour des cacahouètes en or. Moussa Sow à été vendu pour baisser la masse salariale du club. L’équipe doit satisfaire des exigences financières avant le plan sportif et ça se ressent sur le terrain
ON S'EN FOUT DE LILLE, ILS ONT REMIS LES NOTES.

LE PEUPLE PARLA. ET IL FUT ÉCOUTÉ.
Childebert1 Niveau : DHR
Ah bein putain*, c'est ça le rêve moderne : le public familial. Comme ça tous les mecs de 20/3O piges qui viennent se les geler au stade sont obligés de supporter les mascootes/nounours, les gentils cours de morale, et les petits nenfants mignons qui rentrent en tenant la main des joueurs... Mes seules expériences récentes dans un stade c'est Newcastle, et Dieu sait qu'il y a des mecs là-haut qui seraient considérés comme des bourrins ou des beaufs (à juste titre souvent), mais quand-même, ça fait plaisir d'entendre gueuler* sur les joueurs, de voir les gens applaudir un tackle, se foutre d'une frappe ratée de l'adversaire, chanter du début à la fin sans raison "intelligente" ou "rationnelle". "Si le troupeau vient je n'irai plus au stade" ; mais quelle remarque pédante et méprisante. Ça sent bon le centre ville de Lille qui vote Aubry ça.
PhL5 : L'exemple type du mec qui croit tout savoir du public du grand stade alors que je suis prêt à parier que tu n'y a jamais été. Tu te bases sur quoi pour dire que les supporters allemands faisaient plus de bruits ? La retransmission sur canal plus ? Parce que dire que le public nordiste n'arrive pas à transcender son équipe c'est une belle connerie*, ya qu'a voir le match face à Copenhague où on a totalement renversé la vapeur avec une extraordinaire ambiance pour le démontrer.
ArabianJoker : et bien vivement que tu puisses manger ton pop-corn et ton hot dog en matant les pompom'girls à la mi temps, avec ton fiston a qui tu auras acheter l'écharpe du club 40 euros.
au coup d'envoi, tu seras content de voir le ballon descendre du ciel dans les bras d'Helene Segara qui viendra chanter l'hymne des dogues, tout ça bien sûr avec Max de NRJ au micro pour mettre l'ambiance! big up Max Guazzini!!

p#tain de marketing, yen à qui l'on tellement intégré que ça les a lobotomisé...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 10