Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options

Des fumigènes planqués dans leur vagin

Modififié
Le hooliganisme chez les femmes, ça existe aussi. Comme le révèle le quotidien suisse Le Matin, des femmes hooligans jouent les "chevaux de Troie" pour introduire des engins pyrotechniques dans les stades. Pour ce faire, leur technique est simple et efficace : elles glissent des pétards ou des fumigènes de taille réduite dans leur vagin. Ni vu ni connu.

"Nous avons découverts plusieurs fois des préservatifs qui ont contenu des petits fumigènes dans les toilettes des femmes, la dernière fois dans le courant de la saison dernière", raconte Christian Python, responsable de la sécurité du Stade de Genève.

La technique est astucieuse car elle permet de déjouer la sécurité dans les stades. Toute inspection des parties intimes doit être opérée par la police et requiert l'autorisation d'un juge. Or, ce sont souvent des entreprises privées qui se chargent de la sécurité dans les stades.


Mais attention mesdames, ce stratagème est également risqué. Au cours d'un match du FC Zurich l'an passé, une femme a dû être transportée d'urgence à l'hôpital. Complètement abasourdis par le spectacle qui leur était donné de voir, les médecins ont dû extraire un engin pyrotechnique de ses parties intimes ! RL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall