Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Des dirigeants du Sporting arrêtés pour corruption

Modififié
Sale semaine pour le Sporting.

Après avoir manqué la qualification en Ligue des champions et l'agression de ses joueurs au centre d'entraînement, des responsables du club doivent désormais s'expliquer face à la justice sur des matchs truqués. Alors que l'enquête était menée initialement sur la section handball du club omnisports lisboète, celle-ci a révélé que la corruption touchait également le football. Dans le cadre de l'opération « Cash Ball » , la police a débarqué dans les bureaux du Sporting et a placé quatre personnes en garde à vue, accusées d'avoir acheté des adversaires pour qu'ils déjouent, dont le directeur sportif du club, André Geraldes, et son bras droit, Gonçalo Rodrigues.


Huit matchs seraient concernés. Selon A Bola, l'agent Paulo Silva aurait reconnu face aux juges avoir servi d'intermédiaire entre le Sporting et les joueurs adverses. O Jogo affirme de son côté que les joueurs concernés, tous défenseurs ou gardiens, se seraient vu proposer entre 3000 et 5000 euros pour lever le pied face aux Leões.

Pour le président Bruno de Carvalho, qui passait son temps à accuser le Benfica de profiter de ces petits arrangements, c'est finalement son club qui est pris les mains dans le pot à confiture. MR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible