1. //
  2. // Manchester/Arsenal

Des comptes à régler

Ce soir (21h), Manchester United reçoit Arsenal dans un match qui sent la poudre mais pas que. Car les Gunners semblent enfin de taille à clasher des Mancuniens peut-être un poil moins puissants.

Modififié
0 14
Patrice Evra a dû trouver que sir Alex Ferguson s'était un peu ramolli avec les années. Alors il a balancé les cartouches sur Arsenal lui-même. Mais il n'a rien compris, Patrice. Si Ferguson n'allume plus les Gunners, c'est qu'il n'en a plus besoin. Pas comme les huit premières saisons d'Arsène Wenger quand, de 1996 à 2004, l'Alsacien faisait régulièrement la nique à l'Ecossais (onze succès à six et sept nuls) et que celui-ci provoquait sans cesse ce Français décidément bien récalcitrant. Mais depuis le dernier sacre des Londoniens en 2004, les fameux Invincibles (invaincus toute la saison, ces cons), Manchester United a remporté onze succès face à son rival pour seulement trois défaites, toutes compétitions confondues. En clair, Arsenal ne boxe plus dans la même catégorie que les Red Devils depuis plus de six ans maintenant. Et forcément, la meilleure façon de souligner cette différence, c'est l'indifférence. Prends-en de la graine Pat.

La maestria de Ferguson

Il faut d'ailleurs prendre quelques minutes pour tirer un coup de chapeau à Fergie. Franchement, combien auraient sombré à sa place. On exagère ? Jugez plutôt : la perte luxueuse de Cristiano Ronaldo et Carlos Tevez avec seulement des soldes en contrepartie, le vrai-faux départ de Wayne Rooney, une défiance permanente du public vis-à-vis de sa direction et des blessures à répétition. Faites les comptes. Pourtant, MU est toujours en vie. Mieux : il est toujours invaincu et virtuellement leader (match en retard face à Blackpool, on a presque envie de rectifier : ils sont leaders, point), un bilan que l'impression chaotique a longtemps masqué. Alors quoi, Manchester is back ? L'affaire est peut-être un poil plus compliquée que ça. Car si les Fergies boys sont restés aux avant-postes, ils le doivent aussi au brutal arrêt de Chelsea depuis le mois de novembre. Certes, le championnat est une lutte au long cours, la Premier League plus encore, et les Blues n'avaient qu'à mieux gérer leur temps faible, comme MU a si bien contrôlé le sien en début de saison. Mais attention ! Chelsea ne restera pas éternellement au point mort et leur seconde période chez Tottenham (1-1) ressemblerait presque à un faire-part de retour prochain à la forme. De toute façon, le danger viendra de Londres. Car un peu plus au nord de la capitale, Arsenal, pour la première fois depuis six ans, affiche une bonne de tête de prétendant. Et qui sait, de vainqueur...

Wenger a changé...

Bien entendu, Arsenal continue de promener une certaine immaturité, au gré de quelques défaites bizarres notamment à l'Emirates. Et face aux meilleurs, les Canonniers n'ont pas encore tout à fait convaincu, hormis la facile victoire sur Manchester City (3-0) avec des Citizens réduits à dix dès la 5e minute, ce qui change considérablement les choses. Pour le reste ? Un nul arraché à la dernière seconde à Liverpool face à des Reds malades (1-1), une défaite attendue chez Chelsea (0-2), et une autre assez invraisemblable face à Tottenham pour le premier succès des Spurs sur la terre de l'ennemi juré depuis dix-sept ans (2-3). Dit comme ça, Arsenal continue donc de faire du Arsenal, avec une défense qui ne respire pas la complémentarité. Sauf que là encore, les choses sont plus nuancées. Pour la première fois depuis longtemps, l'équipe n'a pas perdu d'élément majeur et s'est même utilement renforcé avec un Chamakh qui apporte quelque chose de nouveau depuis une demi-douzaine d'années : de la hargne et de l'impact physique. « On s'est fait bouger malgré notre victoire, ils nous ont même fait mal et ça, on ne s'y attendait pas » , rappelait récemment Christophe Lollichon, l'entraîneur des gardiens de Chelsea. Surtout, Arsenal n'est désormais plus dépendant du seul Cesc Fabregas, fort notamment d'un Samir Nasri qui, disons-le tout net, est actuellement le meilleur joueur de Premier League. Enfin, et cela n'aurait pas échappé à Evra s'il passait autant de temps à observer ce qui se passe qu'à ouvrir son clapet, Wenger a changé de politique. Si, si. Auparavant, Arsène était en recherche permanente, utilisant par exemple la Carling Cup comme laboratoire. Cette saison, fini tout ça, Arsenal joue tout à bloc. Comme si Wenger estimait avoir désormais suffisamment de matière, avec une gestion qui ressemble à celle d'une équipe décidée à récolter les fruits et non plus à planter des graines.

Historiquement, Manchester-Arsenal est la promesse de spectacle, aux antipodes des duels Mu-Chelsea et, pire, Chelsea-Liverpool. Mais ces dernières saisons, le show était davantage une super exhibition dépourvue de suspense. Mais là, pour la première fois depuis longtemps, les Gunners viennent à Old Trafford en leaders. Pour la première depuis une éternité, Arsenal se pointe avec l'envie de regarder son adversaire dans les yeux. N'en déplaise à Evra, les enfants sont peut-être devenus grands.

Lire : Evra part en vrille

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Allez les Gunners, mettez la si profonde à Evra que ça lui fera pousser une seconde tête!
Fan d'Arsenal = Footix = Finesse resté dans le ventre de maman.
CyroDX : fan d'Arsenal = fan de beau jeu, espèce de foetus avarié, avec ton pseudo de déchet de sani broyeur.
Enfin bref on aurait aussi pu dire : fan d'Arsenal = pédophile mais personne ne l'a dit...

Moi Arsenal m'insupporte depuis 4-5 ans, ils veulent tout tout de suite et se sont crus les plus forts il y a quelques années...
Cette année, il est vrai, est un peu différente car ils ont bien mûri ces Baby Gunners, avec un Nasri en super forme (qui se permet de ne pas serrer la main de Gallas pour des histoires à la con...) et Chamakh qui s'est vite adapté...

Par contre dois-je rappeler que même si MU ne joue pas bien depuis le début de la saison, ils sont invaincus en championnat et n'ont perdu qu'une fois depuis le début de la saison en Cup avec une équipe B...
Arsenal ne pourra pas gagner grand chose cette saison avec une défense Sagna-Koscielny-Squillaci-Clichy... Il faut qu'il recrute un défenseur central!!!

Beau match à regarder!
Non mais n'oublions pas que Vermalen revient en janvier et on se souvient que sa premiere annee en PL fut en tout point brillante.
antarticdgerrard, c'est les supporters d'Arsenal et certains médias qui veulent tout, tout de suite, et la politique de Wenger (tout aussi énervante soit elle) implique la patience. Ca commence à payer, certes grâce à Nasri qui survole les débats et à son entente avec Chamakh. Et je rejoins AriGold, attendons le retour de Vermaelen qui est tout sauf une branque. C'est Clichy qu'il faut bouger. (compter sur Gibbs?) Idée cadeau pour le Noël de la famille Evra : offrir un beau cerveau tout neuf à Patou! A part ça, go Man U, en espérant un gros match de Shrek!!
Cyro,

t'es trop mignonne avec tes "=", cela démontre que t'es un raté sur les bords allié à un bon gros banquignol ne sachant pas quoi dire, alors retourne supporter voire sucer tes diables et laisse nous parler football.
Ah et nicoco ravi de partager le même prénom et des images qui ont l'air de te plaire et en bonus track j'espère que tu kiffera la victoire d'Arsenal :)
Où est-ce qu'il y a écrit que je supporte Manchester ?
Détrompez vous je supporte Tottenham (en UK), et bref là n'est pas le débat.
Et ce que je disais ne visait pas tous les fans d'Arsenal, juste Flowers et les gars de son genre.
Concernant Evra, bien qu'il n'est pas totalement tort, il aurait pu (dû ?) dire ce qu'il pensait d'une autre façon, mais bon on va pas lui en vouloir il a dû oublier sa cervelle à Knysna avec ses copains Ribéry et Anelka...
Evra a tout a fait raison, mais il n'aurais pas dû le dire !

sinon de là a questionner son niveau, pour moi c'est l'un des meilleurs arrière gauche du monde. Concernant les Gunners, et bien on verra bien s'ils ont pas attarappé le virus de liverpool, celui où a chaque 2, 3 victoires d'affilés "this is our year", let's see in Mars.
Arsenal c'est encore toléré en Angleterre ?
Ils devaient pas s'exporter en ligue 1 ?
Putain comment on en arrive à être supporter d'Arsenal quand on est anglais...

Mais bref.

Le résultat de ce soir on le connait tous :
Manchester va l'emporter en bénéficiant de 5/6 minutes supplémentaires en fin de match, comme 30% de leurs victoires. Et si six minutes ne suffisent pas, l'arbitre ira jusqu'à 10.
Ah j'espère qu'Arsenal va mettre une bonne grosse fessée :)
ahahah evra vous a tous mis gunneuz et sans la vaseline .... ou c'est dur l'impact physique d'un homme!!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Super Nenê
0 14